Jeannie Mai Qui Ne Voulait Pas d’Enfant Est Enceinte à 42 ans : « L’amour peut vraiment te changer »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
@thejeanniemai

« L’amour peut vraiment te changer », dit Jeannie Mai Jenkins. A 42 ans, la chroniqueuse de The Real, attend un bébé, alors qu’elle avait toujours affirmé ne jamais vouloir devenir maman.

Elle ne s’était Jamais Vraiment Sentie en Sécurité avant Jeezy

Jeannie Mai Jenkins était sûre de ne jamais vouloir devenir maman. Elle avait même symbolisé cet engagement par un tatouage sur son ventre. C’est sa relation avec son mari Jeezy qui lui a permis de changer d’avis.

« Tomber amoureuse de Jeezy m’a fait envisager la vie différemment pour moi-même. Notre amour est honnête, pur, et sécurisant… c’est quelque chose que je n’ai pas ressenti quand j’étais enfant. »

N’ayant pas grandi dans un environnement rassurant, elle ne pouvait se projeter en tant que maman dans foyer protecteur aussi bien pour elle que pour son enfant : ne pas vouloir d’enfant était une manière d’être moins vulnérable.

@thejeanniemai

Un Parcours Difficile pour une Issue Magnifique

Jeannie Mai et son mari ont gardé la nouvelle secrète pendant 5 mois car cette grossesse faisait suite à une fausse couche. Leur parcours vers la parentalité ne fut pas simple : le couple dut avoir recours à une fécondation in vitro. Suite à la première fausse couche de Jeannie Mai, celle-ci s’est beaucoup remise en question, tourmentée par une culpabilité injustifiée :

« Je me demandais si c’était une punition, si j’étais maudite. Toute ma vie, je n’ai jamais voulu d’enfants. Quand je dis jamais, je veux dire que j’étais totalement déterminée à ne jamais en avoir. »

Une semaine après leur mariage, lors d’un rendez-vous pour reprendre les tentatives de fécondation in vitro, Jeannie et Jeezy ont appris qu’une nouvelle grossesse avait commencé. Pour elle, ce n’est pas un hasard qu’elle ait pu concevoir un enfant durant cette période de bonheur et de sérénité totale.

« C’était le plus beau signe que tout est possible, que rien n’est sous notre contrôle, mais que tout dépend du plan de Dieu. »

Les Contexte qui lui a Donné Envie de Devenir Maman.

@thejeanniemai

Ce qui a fait changer la vision que Jeannie Mai avait de sa propre vie, c’est avant tout un contexte d’amour.

Jeezy est déjà papa de 2 enfants issus d’une première union, et voir Jeezy s’occuper de ses propres enfants a contribué à donner à Jeannie Mai ce sentiment d’amour et se sécurité nécessaire pour remettre en question ses plans de vie : « Il est un papa incroyable, et cela me rend encore plus amoureuse. »

Au-delà de ça, c’est leur relation saine et pleine d’amour qui a tout changé :

« Dès lors que tu te sens en sécurité, dans une relation saine, ta vision change. Et pour tous les deux, au même moment, notre vision a été de devenir parents, d’avoir des enfants. Lui a déjà vécu ça, il connaît très bien cela. Quand on a commencé à se fréquenter, vous savez à quel point je suis transparente et franche, je lui ai tout de suite dit « Je ne veux pas que tu te fasses de faux espoirs. Je ne souhaite pas avoir d’enfants. » Il m’a répondu « J’en ai déjà deux, je suis comblé », et je lui ai dit « Génial ! Continuons de nous voir, de nous amuser, et faisons connaissance. » Mais à mesure qu’on tombait de plus en plus amoureux l’un de l’autre, on s’est dit qu’on se voyait bien avoir des enfants ensemble »

Et c’est un fait. A entendre Jeannie Mai Jenkins parler de sa vie conjugale, on ne peut que comprendre qu’elle se sente suffisamment bien pour oser repenser ses plus profondes certitudes :

« La vie de couple marié me semble totalement différente de ce que nous vivions en nous fréquentant, et de la meilleure des manières. J’adorais notre vie d’avant parce qu’on passait tellement de temps de qualité concentré dans nos rendez-vous, à faire connaissance et à nous assurer qu’on était faits l’un pour l’autre, et maintenant qu’on est mariés, c’est encore mieux. Il y a tellement de délicatesse : nous avons tous les deux la quarantaine, et nous avons tous les deux grandi dans des foyers qui n’étaient pas des mariages sains, et nous n’avions jamais vu à quoi une relation saine ressemblait. Mais dans notre intuition, nous savions tous les deux ce que nous voulions : nous voulions tous les deux sentir qu’on nous faisait confiance, nous sentir aimés, en sécurité, nous voulions des câlins, de la romance, des rendez-vous en amoureux, des moments chauds, du sexe, nous voulions tout ça, et tu sais, quand deux humains veulent la même chose, pourquoi on ne pourrait pas se communiquer exactement ce dont on a besoin, construire exactement la relation que l’on veut, et travailler à l’atteindre? »

Mais son couple n’est pas seul responsable de ce changement total de projet. Selon Jeannie Mai, on ne peut pas se sentir libre de se réinventer à ce point sans un contexte amical capable de nous soutenir et de nous suivre :

« Je suis reconnaissante de travailler dans un show qui m’a permis de grandir, d’évoluer, et de me voir différemment de la manière dont je me voyais. »

Elle ajoute qu’elle a tellement confiance dans le groupe de femmes qui l’entoure, qu’elle a toujours su que même si elle affirmait qu’elle ne voulait pas avoir d’enfants, elle serait encouragée et soutenue si elle changeait d’avis.

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !