“Je Vais Avoir 40 ans Et Le Fait d’Être Capable d’Avoir Un Enfant…” – Kelly Rowland Nous Parle de Sa Grossesse

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Women's Health

Kelly Rowland fait partie des femmes qui n’ont pas à redouter le bilan de leurs 40 ans : la chanteuse compositrice réussit tout ce qu’elle touche, du stylisme à la musique, du cinéma au coaching vocal, de la carrière à la vie de famille. Déjà maman d’un petit Titan de 6 ans, Kelly est enceinte de son deuxième bébé et affiche un magnifique baby bump en couverture du magazine Women’s Health, rayonnante de féminité et de bonheur.

Tomber Enceinte sur Fond de Pandémie

Women’s Health

“On en avait discuté légèrement, et puis la covid est arrivée, et donc on s’est juste dit « Voyons ce qui va se passer » “.

Kelly Rowland et son mari Tim Weatherspoon avait à peine commencé à envisager d’agrandir leur famille qu’elle est tombée enceinte, plus rapidement qu’elle ne s’y attendait. La chanteuse confie qu’elle a hésité à rendre la bonne nouvelle publique vu l’actualité des derniers mois : il est difficile de se réjouir sur fond de pandémie, de violence raciste, et de crise économique. Mais elle tient à rappeler que partager sa joie n’est pas forcément indécent, c’est aussi une façon de rappeler ce qui est important et de se montrer reconnaissant de le vivre :

« J’ai aussi eu envie de rappeler aux gens que la vie est importante. Et le fait d’être capable d’avoir un enfant… j’arrive à mes 40 ans en février. Prendre soin de moi signifie beaucoup à mes yeux. »

Elle nous rappelle aussi qu’une maman du XXIe siècle n’a pas à choisir entre famille et carrière, même si concilier les deux peut être difficile :

« Je pensais ‘Oh mon Dieu, mes fans vont être déçus ! Ils voulaient d’abord un album et ils vont avoir un bébé !’ Et puis je me disais ‘Je dois me débrouiller pour qu’ils puissent avoir les deux.’ »

Être mère de Deux Enfants Noirs lorsque les Crimes Racistes se Multiplient

Kelly Rowland s’impose des exercices de respiration pour se relaxer depuis le soir où, juste après avoir mis son fils Titan au lit, elle s’est sentie submergée de douleur et d’angoisse en pensant aux meurtres de George Floyd et Breonna Taylor par la police.

« Je suis allée sous la douche et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, de vrais sanglots laids et profonds. J’ai promis de protéger mon enfant. C’était la seule chose à laquelle je pensais : protéger l’innocence de ce petit. »

Rien, dit-elle, ne l’avait préparée à élever un jeune garçon noir à cette époque émaillée de violence raciste. Mais elle fait une chose à la fois, à commencer par être très attentive à ne pas laisser la télévision allumée quand son fils est dans la pièce, afin qu’il ne soit pas exposé à des images traumatisantes.

Enceinte à 39 ans : une Routine Sportive et Nutritionnelle Adaptée

Women’s Health

Avant de tomber enceinte, Kelly suivait une discipline sportive implacable : 90 minutes de workout par jour, alternant cardio, crunchs, poids… mais depuis son premier trimestre de grossesse éprouvant, elle a dû ralentir la cadence : yoga, respiration et marche. Elle continue à bouger son corps, mais beaucoup plus en douceur que pendant sa première grossesse.

Durant ces premiers mois réputés pour être souvent les plus difficiles, « une fatigue incroyable s’est abattue sur moi et m’a submergée »

À l’écoute de son corps qui ne réagit pas de la même façon que pour sa première grossesse, 6 ans plus tôt, Kelly Rowland est restée couchée la plupart du temps.

Sa nutrition est toujours aussi sérieusement pensée, en dépit des envies typiques de la grossesse. Elle boit plusieurs litres d’eau par jour, et préfère des repas plus légers, mais plus fréquents dans sa journée, tout en respectant sa règle : les sandwichs dont elle est passionnée, à midi, et un dîner avant 19 heures composé de protéines maigres et de légumes, afin de préserver aussi bien sa ligne que la qualité de son sommeil… un vrai challenge quand ses journées de tournage s’éternisent :

« Crois-moi, il y a des jours où c’est difficile d’aller vers les graines, les noix et les fruits quand tout le monde mange des frites, des burgers et des gaufres à minuit. »

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !