Rihanna Dit Qu’elle Veut des Enfants Avant 40 Ans Avec Ou Sans Homme

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
@britishvogue

Rihanna a fêté ses 32 ans, et elle confie se sentir dans une nouvelle phase de sa vie. Plus consciente de la fugacité de l’existence, plus en phase avec ses propres besoins aussi, elle en est certaine : elle veut des enfants, 3 ou 4 avant ses 40 ans, qu’elle ait trouvé la bonne personne pour les faire ou pas !

Dans sa dernière interview pour le Vogue britannique, elle se confie et s’explique sur cette vision de son avenir:

Elle Travaille Dur Pour se Libérer du Temps pour sa Future Vie de Maman

Face à la journaliste de Vogue, Rihanna se livre sur ses multiples projets et son rythme de travail effréné. Certes, sa créativité dans tous les domaines s’enracine dans sa passion pour la musique et la beauté, mais elle est formelle : si elle travaille autant, c’est pour ne pas avoir à le faire plus tard, quand elle aura d’autres priorités.

Quelles sont-elles ? Comment se voit-elle dans 10 ans ?

« J’aurai des enfants ; 3 ou 4 enfants. »

Plus le Temps de Tolérer les Compromis Amoureux

Rihanna a récemment mis fin à sa relation avec le riche homme d’affaires saoudien Hassan Jameel. De cette histoire largement vécue à l’abris des regards et de l’exposition médiatique, elle fait un sage bilan :

« Depuis que j’ai atteint les 32 ans, je réalise que la vie est vraiment courte. Tu n’as pas assez de temps pour tolérer la m***, tu sais ? Tu prends tellement sur toi. Quand tu es submergée, tu dois commencer à te débarrasser de ce qui te pèse. »

Avec l’âge, Rihanna a appris que la sagesse ne résidait pas toujours dans les concessions : quand celles-ci t’éloignent de toi-même, les compromis amoureux sont des compromissions. Tu l’as peut-être toi-même expérimenté : plus on murit, plus on se connaît, et moins on perd de temps à supporter ce qui ne nous convient pas. Cette exigence augmente aussi avec les responsabilités que l’on assume au quotidien. Une femme ambitieuse n’a pas le temps ni l’espace mental pour transiger avec une histoire dysfonctionnelle.

« Ce qui m’arrive maintenant est que je pense en noir et blanc : je dis adieu à mes zones grises. »

Maman Avant 40 ans, Avec ou Sans Homme

Et si elle n’a pas rencontré la bonne personne d’ici là, est-elle décidée au point de faire ses enfants seule ?

« Bien sûr que oui. J’ai l’impression que la société veut me pousser à croire que j’ai tort de penser à cette option. On te dévalorise en tant que mère s’il n’y a pas de père dans la vie de tes enfants. Mais la seule chose qui compte vraiment est le bonheur : le bonheur est la seule relation saine entre un parent et un enfant. La seule chose qui puisse vraiment élever un enfant, c’est l’amour. »

On peut considérer qu’il est égoïste de penser à son besoin d’être mère avant le besoin de présence paternelle que pourront ressentir de futurs enfants. Ainsi, parler de droit à l’enfant crée de nombreuses polémiques : au droit d’une femme ou d’une personne plus généralement à enfanter ou à adopter, certains opposent le droit de l’enfant à bénéficier du meilleur environnement pour grandir.

De plus, la présence paternelle apporte de nombreux bienfaits à un enfant, c’est un fait que la psychologie a largement démontré : un cadre, un tiers pour défusionner le duo maman-bébé, une autre approche des apprentissages poussant généralement plus à l’autonomie, ainsi qu’une autre grille de lecture sur le monde, qui permet à l’enfant de se forger, entre ses deux parents, une plus grande indépendance intellectuelle et affective.

Mais la cellule familiale avec 2 parents n’est un cadre idéal que si l’harmonie règne dans un couple. Un enfant grandit dans un cadre plus rassurant et plus sain quand celui-ci est rempli d’amour, et de nombreuses mamans solos parviennent à créer plus de stabilité et autour de leurs enfants que bien des couples traditionnels. Le père, absent ou défaillant, peut alors très bien être remplacé par une autre figure paternelle : un grand-père, un oncle, un parrain, ou encore un beau père. Ce qui va nourrir la terreau affectif et mental de l’enfant n’est pas la paternité biologique d’un géniteur, mais le modèle et la présence d’un homme aimant dans sa vie.

Rihanna est dans un cas intermédiaire : elle serait ravie de trouver l’âme sœur et de fonder une famille avec un père pour ses enfants, mais elle préfère avoir des enfants seule que se forcer à en faire avec quelqu’un qui ne lui convient pas, ou encore passer à côté de l’expérience de la maternité si l’homme de sa vie tarde trop se manifester !

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu