Ce que je porte n’a rien à voir avec ma capacité à être une bonne mère !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Comment être une bonne mère tout en restant désirable et SEXY ? Un grand nombre de femmes rencontrent des difficultés pour apprendre à aimer leur corps après avoir donné la vie. D’autres sont également perdues sur le style à adopter lorsqu’on devient maman. Certaines considèrent que maman et femme ne doivent pas vivre indépendamment ; et expriment pleinement leur sex-appeal sans se soucier des jugements. Dans un témoignage donné au journal Xonecole, Erica Nichole nous livre son expérience bouleversante sur la capacité à être mère tout en s’habillant comme on le souhaite.3points1-300x67

J’ai une relation mi-amour et mi-haine avec les vêtements. Lorsque j’ai atteint cet âge où je pouvais passer de ma brassière par enfiler un soutien-gorge en dentelle et que mes hanches ont commencé à « s’élargir, » les exigences de ma mère pour me couvrir se sont renforcées. Les jeans serrés qui pouvaient accentuer les hanches, terminé ! Les hauts « col en V », attirant le regard des adolescents et des hommes aussi bien pour fixer mon décolleté plutôt que ce qui les entoure, ne sont plus autorisés. Ceci a donné naissance à une insécurité au sujet de mon corps ; ce qui m’a conduit à développer une relation malsaine avec ce dernier, m’obligeant à avoir des pensées indésirables sur les femmes noires et nos corps. J’étais consciente de la façon dont ces mêmes corps étaient contrôlés à un plus jeune âge, mais d’avoir le mien sous le regard vigilant des autres, scruté pour tout ce qui aurait pu s’assimiler aux termes « p*te » et «s*lope» a joué un rôle important jusqu’à mes 20 ans.

12471917_10100354443978780_4330399474636401482_o

Je suis tombée enceinte à 21 ans… Comme la plupart des mamans, ma garde-robe est composée de pantalons de survêtement et de t-shirts immenses. Le legging, un vêtement que je ne pouvais même pas penser porter à 16/17ans, est devenu un élément incontournable dans mon dressing. Puis les vêtements de mon copain sont progressivement devenus les miens. Je portais un foulard pour faire des courses. J’ai opté pour des baskets au lieu de talons quand je sortais. J’ai donc indéniablement, choisi le confort au style. Personne n’osait rien dire, mais après la naissance du bébé #1, je n’oublierais jamais la conversation avec mon conjoint qui me demandait si je me sentais mal à cause de la façon dont je m’habillais. Il ne comprenait pas les pieds enflés, maux de dos, et la prise de poids rapide, et lorsqu’il regardait d’autres femmes, il ne voyait pas pourquoi je ne pouvais pas m’habiller comme ces femmes.

Pour mon bébé #2, je voulais faire des efforts pour satisfaire ses désirs sauf que j’étais complexée de sortir ; je me demandais si les gens seraient concentrés sur mes seins qui sont passés d’un bonnet C à D. Je me demandais s’ils pensaient à la façon dont mon chemisier augmenterait de taille juste pour exposer un peu de ventre et à chaque fois que j’entendais les paroles de ma mère, je revins à ce que je savais, ce qui me semblait rassurant pour moi.

Et après que la naissance des enfants, la rémission n’a pas été aussi simple que celle de Teyana Taylor ou Draya, je voulais juste me sentir à l’aise dans quelque chose d’autre que les vêtements. Je voulais être en accord avec mon corps actuel. Je me baladais dans la maison en sous-vêtement et j’autorisais mon conjoint à me toucher, un exploit pour moi sachant que j’avais pris pratiquement près de 20 kg. J’ai eu davantage de rapports sexuels puis j’ai commencé à devenir plus intime avec moi-même.
tumblr_mqpcetvBaG1ry4q0lo1_500

Cela ressemble à une promenade de santé, mais le voyage vers l’acceptation de soi lorsque vous vous sentez vraiment « moche » est une longue route sans fin. J’ai finalement atteint le moment où je pouvais porter des shorts sans réserve ou m’autoriser à porter un décolleté parce que mes seins avaient besoin de respirer. Mais tous ces efforts accomplis se sont effondrés quand une autre femme a fait un commentaire remettant en cause mes compétences parentales. Je me demandais ce que mon style avait à voir avec ce que je faisais en tant que parent.

Personne ne savait comment je luttais pour en arriver là et j’ai été réduite puis interrogée sur l’image que je présentais à mes fils sur le sexe opposé. Sauf que c’était le modèle auquel j’ai été exposée depuis l’enfance et plus encore entre les femmes. Rappelez-vous de la réaction virale de Naya Rivera au sujet de Kim Kardashian posant dans le magazine Paper en 2014, où elle s’est sentie obligée de rappeler à Kim son rôle de maman ? « Je ne le fais pas normalement. Mais… Vous êtes la mère de quelqu’un… » Et tous ces commentaires sont sortis récemment après que Kim ait posté l’image ci-dessous sur son compte Instagram.

https://www.instagram.com/p/BCpQBQROS5l/

N’étant pas le premier selfie nu que nous voyons de cette mère de 2 enfants (et soyons honnêtes, ce ne sera probablement pas le dernier), mais il y avait beaucoup de médisances sur les réseaux sociaux entourant l’image qu’elle donne à sa fille North. Bien qu’être à l’aise dans la nudité ne fait pas partie de mon mode opératoire pour me sentir mieux dans ma peau, je ne vais pas blâmer Kim de faire tout ce qu’elle juge nécessaire afin de retrouver sa confiance.

J’ai écrit un morceau intitulé « Just For The Record : Mothers can be sexy too » (« Pour information : Les mères peuvent être sexy aussi »), dans l’espoir d’attirer l’attention sur quelque chose de plus important, comme le bien-être d’un enfant, tout en rappelant aux lecteurs qui ne sont pas familiers avec le déroulement et les reflux de la maternité ; que la grossesse n’est pas toujours la belle expérience que de nombreuses femmes décrivent. Différentes expériences pour des femmes différentes.

Bien sûr, je pourrais affirmer l’évidence que « sexy, » peu importe à quoi cela ressemble, est de savoir comment la plupart de nos enfants nous voient. C’est ce qui nous fait sentir bien dans notre peau les jours lorsque nos enfants font caca dans leurs couches, colorient les murs, et décorent nos maisons avec des jouets partout. Ce besoin de se sentir belle après avoir eu une césarienne, pris plus de 10 kilos, perdu votre « éclat » et vos cheveux sont importants pour toute femme qui a connu la grossesse. Rappelez-vous le contrecoup de Coco Austin, qui portait une robe noire déchiquetée pour son 15e dîner d’anniversaire avec son mari, Ice-T ? Elle a dû répondre aux commentaires négatifs qui remettaient en question son rôle parental sur Instagram :

https://www.instagram.com/p/BABHZMSBQ6n/

« Je continue de lire ces articles stupides et les gens commentant que lorsque tu deviens une mère tu dois cesser de t’habiller sexy … oh s’il vous plaît ! M’habiller de la façon dont je désire ne va pas interférer sur la manière d’élever mon enfant. Soyez plutôt préoccupés par la guerre ou quelque chose de plus important. »

Écoutez, la tenue vestimentaire de Coco n’a jamais changé et ne changera probablement jamais. Pourquoi doit-elle commencer à s’habiller soft car elle a un enfant, et où avons-nous eu l’idée que le style vestimentaire d’une certaine façon équivaut à une mauvaise éducation ? Quelqu’un peut m’aider à trouver le rapport. Bien que je crois personnellement que certaines choses doivent être réservées aux yeux de votre homme, je ne comparerais jamais le rôle d’une femme à celle d’une mère. Ce n’est pas mon rôle puisque je ne suis pas son mari ou son enfant, cela n’a aucun sens. Le plus gros problème ici est qu’il y a beaucoup trop de jugements sur Internet.

Lorsque Beyoncé a sorti son éponyme album et a laissé tomber la vidéo pour « Partition », les gens ont été choqués que la chanteuse ait changé son image pour l’adapter à la vie qu’elle vivait à 32 ans. Elle a parlé au magazine OUT au sujet de son morceau intitulé « Beyoncé Liberated» (Beyoncé libérée) pour répondre aux critiques qui estimaient qu’elle était désormais «trop sexy»

« Il y a une puissance incroyable dans la propriété, et les femmes devraient posséder leur sexualité. Il y a un double « standard » en matière de sexualité qui persiste. Les hommes sont libres et les femmes ne le sont pas. C’est fou. Les vieilles leçons de la soumission et de la fragilité nous ont fait des victimes. Les femmes sont tellement plus que cela. Vous pouvez être une femme d’affaires, une mère, une artiste, et une féministe (ce que vous voulez être) et être encore un être sexuel. Ce n’est pas mutuellement exclusif ».

Jennifer Lopez a également abordé la question de sa tenue vestimentaire et la réaction de ses enfants sur son histoire dans le magazine Complex :

« Je ne suis pas autorisée à être sexy parce que je suis une maman? Comment pensez-vous que j’ai eu à mes enfants? [Rires.] La vérité est que je ne veux pas faire quoi que ce soit dont ils seraient gênés à l’avenir. Mais à la fin de la journée, ils se soucient davantage de moi et d’être là pour prendre soin d’eux, que si je suis sexy dans un clip vidéo. Et je ne dis pas qu’un jour, ils ne vont pas me poser des questions comme «Maman! Pourquoi as-tu fait ça ?! « [Rires.] Mais je ne pense pas que, dans 10 ans, je vais faire cela non plus. Encore une fois, ce qui importe c’est qu’à ce moment-là, je me sentais bien. C’est un bon message pour les femmes. Je suis debout à côté de cette fille de 24 ans et moi la quarantaine et il n’y a pas de différence. Les femmes ont besoin de voir et sentir tout ça. Vous ne pouvez pas laisser la peur de ce que les gens pourraient dire ou penser vous empêcher de faire ce que vous voulez faire sinon vous ne ferez jamais rien. J’aspire à montrer l’exemple aux femmes qu’elles doivent s’aimer pour qui elles sont. Et cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas faire des choses pour vous améliorer, comme faire du sport ou si quelqu’un veut obtenir une rhinoplastie. Je ne sais pas. Tout ce que je dis est, à la fin de la journée, vous devez vous sentir heureuse de qui vous êtes à l’intérieur, ainsi vous pouvez faire de bons choix pour vous-même. »

Amber Rose a toujours été claire sur le fait d’exprimer sa sexualité et sur la maternité. En plus de partager ses atouts physiques sans vergogne sur les médias sociaux, elle a pris la défense de Blac Chyna lorsque les médias pensaient que la tenue vestimentaire de la danseuse exotique en tant que mère était exagérée.

https://www.instagram.com/p/BFFU0Xfkq1B/?taken-by=amberrose

« Nous sommes mamans 24h/7j/365j ; et même si nous sommes en boîtes de nuit pour passer un bon moment ou quand nous voulons porter une robe sexy (Elle n’a même pas de décolleté) lol et devinez quoi, nous sommes encore des mamans pour le reste de notre vie et nous aimons nos enfants plus que tout dans ce monde ; mais les mamans sont aussi des êtres sexuels, comment pensez-vous que j’en suis arrivée là, hein ? »

3points1-300x67

Cependant, ce qui est plus décevant, ce sont les femmes qui trouvent à redire à ce qu’une autre femme soit en train de faire. À mon avis, oserais-je dire, le doigt remuant que les femmes dirigent sur les autres est peut-être la lumière sur les insécurités que certaines ont à propos de leur propre vie et de leur style. Même si vous n’êtes pas d’accord avec les choix vestimentaires de Coco, Beyoncé, Jennifer Lopez, et une pléthore d’autres mamans célèbres ou des mères autour de vous, il est préjudiciable de remettre en question son rôle en tant que mère et en fin de compte, il devrait n’avoir nul effet sur la façon dont vous vivez votre vie.

« Les gens sont très mal à l’aise quand une femme, mais plus encore une femme mariée avec enfant, commence à dépasser les limites qui lui sont imposées. »

beyonce-flawless-shit

Si vous n’aimez pas, ne regardez pas. Après les expériences de l’enfance et 40 semaines de grossesse, ce qui importe c’est de savoir comment nous nous sentons lorsque nous nous regardons.

Mamans heureuses font des foyers heureux, non?

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !