Cardi B Confie Avoir eu des Pensées Suicidaires : « J’en ai Juste Assez des Réseaux Sociaux »

@iamcardib

As-tu déjà lu ou même écrit des commentaires injurieux, difficiles, ou négatifs sur une personne sur les réseaux sociaux ? Peut-être en as-tu été la victime ? Les réseaux sociaux font aujourd’hui partie intégrante de nos vies. Mais certaines de leurs limites peuvent réellement impacter notre santé mentale. C’est ce dont a souffert Cardi B, en 2019, au point d’en avoir des pensées suicidaires. Alors que le procès l’opposant à la youtubeuse Tasha K vient de commencer, l’artiste revient sur ce qui l’a poussée à avoir de telles pensées. Découvre le dangereux pouvoir du cyber harcèlement.

Une Seule Personne Peut Tout Faire Basculer

En 2019, la youtubeuse Tasha K affirmait que Cardi B se prostituait et qu’elle consommait de la drogue. Elle prétendait aussi qu’elle avait de l’herpès et un HPV. On serait tentés de penser que de telles allégations devraient disparaître d’elles-mêmes. Cependant, sur les réseaux sociaux, il suffit qu’une seule personne lance une rumeur pour que tout s’embase. Entre 2018 et 2019, Tasha K a publié plus de 38 vidéos parlant de Cardi B. Cette constance cumulée à l’audience de la youtubeuse a donné de la place à ce qu’elle affirmait auprès des personnes regardant ses vidéos. L’une d’entre elles a d’ailleurs été visionnée plus de quatre millions de fois, allant bien au-delà de son nombre de vues habituel.

Les Mots ont un Pouvoir Lacérant

« Je me sentais extrêmement suicidaire »

Cardi B

On pourrait croire que les pensées et messages de personnes qui ne nous connaissent pas ne peuvent pas réellement nous toucher, mais c’est faux. Les histoires de cyber harcèlement et leurs conséquences terribles de cessent de se répéter. La portée de ce dont elle était accusée l’a affectée au point d’être source d’anxiété, de dépression, de perte de poids, et de migraines. Les propos tenus par la youtubeuse et repris par la toile à l’égard de Cardi B l’ont même menée à se « sentir extrêmement suicidaire ».

@iamcardib

Le Harcèlement Maintient la Plaie Ouverte

Que les faits énoncés soient vrais ou pas n’importe que peu auprès des personnes contribuant au cyber harcèlement. Sans en avoir conscience, en prenant pour argent comptant ce qui est dit par certains, en appréciant les rumeurs, les scandales et en jugeant les personnes concernées, le harcèlement maintient la plaie ouverte. Les personnes qui en sont victimes, ont le sentiment d’être acculées. Chaque geste est critiqué. Par exemple, Cardi B avait posté une photo d’elle faisant un bisou sur la bouche de sa fille. Les commentaires sous ce post disaient alors qu’il était irresponsable de sa part de faire des bisous à sa fille, puisqu’elle avait de l’herpès. Les victimes de cyber harcèlement sont violemment touchées. Quel que soit l’endroit où elle se trouvent, et quel que soit leur statut social.

Le Suicide Semble Parfois Être la Seule Rédemption

« J’avais l’impression de ne pas mériter mes enfants »

Cardi B

Cardi B peut prouver avec assez de facilité que ce qui lui était reproché était faux, mais là n’est pas le problème. Il suffit de créer le doute dans la tête de l’auditoire pour se sentir jugée. Et c’est ce qu’il s’est passé. A tel point que l’artiste, se sentant impuissante, en est arrivée à vouloir se suicider. C’est malheureusement ce que choisissent de faire certaines des victimes de cyber harcèlement. Y compris celles qui paraissent les plus fortes, et détachées de l’opinion des autres, comme Cardi B. 

Des Solutions en Plusieurs Etapes

« Parfois, je vais voir quelque chose en ligne et ça va m’énerver, et ensuite, mon bébé va commencer à pleurer ou autre et je vais me dire « tu sais quoi ? Je dois gérer le lait, laisse tomber ». J’en ai juste assez des réseaux sociaux. Je n’en ai vraiment pas besoin et parfois cela n’amène que du chaos dans ma tête »

Cardi B
@iamcardib

Sortir la tête des réseaux sociaux est une manière de se reconnecter à la vraie vie et de remettre les chose en perspective. Cependant, si les pensées suicidaires se sont installées, ou même simplement si la plaie est trop profondes, il faut agir. Cardi B a eu le courage de porter plainte et de faire un procès à la personne à l’origine de la campagne de cyber harcèlement dont elle a été victime.

À LIRE AUSSI :  Réseaux sociaux : quand l'infidélité prend une dynamique 2.0

Reconnaître la cause de notre mal-être est un premier pas. Le second, est de libérer la parole. En exprimant sa vérité auprès du jury mais aussi pour le grand public, Cardi B reprend la narrative de son histoire. Elle n’est jamais tombée dans une guerre aux rumeurs à l’égard de la youtubeuse. En agissant ainsi, elle s’est montrée au-dessus de basses confrontations en ligne. Elle permet un réel jugement pour des actes que la loi punit. Enfin, un travail sur soi-même avec l’aide de spécialistes reste nécessaire pour réellement fermer la blessure et avancer.