ray-charles-handicap

Réussir avec un handicap : 3 façons de le transformer en force

Qu’il soit plus ou moins lourd, certaines personnes peuvent considérer le handicap comme un moteur ou un frein à notre développement. Enfant, nous sommes conditionnés par nos parents, notre environnement, l’éducation, mais surtout parce que nous décidons de croire ce qu’on nous dit… Consciemment ou non. Le bonheur de l’âge adulte est que celui-ci vous permet de choisir et de redéfinir certaines de nos croyances, voire de tout chambouler. L’adulte qui ne souffre pas d’invalidité a généralement toutes les clés en mains pour prendre en charge sa destinée et savoir exactement où il va la mener. Mais comment certaines personnes qui sont nées avec un handicap ont réussi à en faire une force ? Étudions certaines de leurs caractéristiques.

3points

1. Décupler ses sens

Ray-Charles

Ray Charles, qui est devenu aveugle suite à une maladie dans son enfance, a été tout de suite formé par sa mère. Celle ci était dure, lui répétant que la vie ne serait pas plus facile à cause de sa nouvelle condition, et qu’il devrait s’adapter. Elle lui apprit donc comment se repérer dans un espace et à utiliser sa mémoire au lieu de sa vue. Enfant motivé, entouré par une mère qui voulait le voir réussir, il prenait des cours de piano qu’il continua après être devenu aveugle, se fiant à son ouïe et son toucher pour savoir s’il jouait juste ou faux.

Ray Charles est devenu un chanteur à succès, parce qu’il avait une philosophie de vainqueur et apprit dès son plus jeune âge à ne compter que sur lui même, chaque billet de sa paye était vérifié par ses soins en utilisant le toucher plutôt que la vue. Il savait donc lorsqu’on lui mentait et lorsqu’on lui payait ce qui lui était dû. Talentueux, compétent et professionnel, il osa demander plus d’argent, plus de liberté, plus de pouvoir quant à la production et la création de sa musique et il l’obtint.

L’handicap peut être l’occasion pour celui qui en est atteint de décupler ses forces ou de faire preuve d’une grande créativité pour trouver ou créer sa place dans la société. Cela dépasse la notion d’handicap et devient alors, un don. Ce qui reflète la capacité de l’être humain à s’élever au delà de sa condition physique. D’autres le font grâce aux études et à un travail rémunérateur, d’autres deviennent les meilleurs dans un domaine et gagnent de l’argent en conséquence.

2. Développer sa créativité

hk-slider-helen-keller-signing

Helen Keller était sourde aveugle et muette. Vivant dans un monde totalement noir, elle apprit pourtant dans des établissements spécialisés à former des lettres avec ses mains, puis le braille, la langue des signes et obtint des années plus tard un diplôme universitaire en art.

Rien ne prédestinait cette femme, pourtant affligée de l’incapacité de voir d’entendre et de parler, à devenir écrivaine conférencière militante politique et à correctement gagner sa vie. Seul son entourage, ainsi que Mark Twain et Anne Sullivan qui tous deux contribuèrent et participèrent à son éducation, furent des éléments extérieurs. Elle fit le reste avec foi, assurance et détermination.

Le fils de Napoléon Hill, l’écrivain et entrepreneur du début du 20è siècle, auteur des livres Comment se faire des amis et Trouver le leader en vous, était sourd. Ses parents avaient la même philosophie que la mère de Ray Charles : faire de l’handicap, un atout. Il étudia dans une école classique en lisant sur les lèvres afin de comprendre ses professeurs et camarades.
Devenu adulte il commercialisa un appareil pour sourds, qui premièrement, lui permit d’entendre pour la première fois, ainsi qu’à d’autres sourds ou malentendants.

Une fois adulte, cet homme est devenu riche grâce à son handicap. Son père appliqua les méthodes données dans son livre Réfléchissez et devenez riche, pour insuffler à son fils l’envie, le désir d’entendre et de vivre une vie normale.

3. Faire de l’autosuggestion son alliée

nick vujicic

Qu’est-ce qui distingue ces hommes et ces femmes pourtant affligés d’handicaps plus ou moins lourds de la moyenne ? Une viscérale envie de réussir et une détermination sans faille.

Et celles ci sont généralement cultivées dès l’enfance ou suite à un revers. La pensée positive est donc créée grâce à des mots positifs, des phrases positives, ne laissant aucune place à un environnement négatif.

Nick Vujicic est un conférencier chrétien né sans membres suite à la maladie de tetra malia. Encouragé par sa mère, il acquiert une assurance solide. Devenu adulte, il donne des conférences dont la célèbre “Never give up”. Partageant des messages de paix et d’espoir, cet homme réussit à honorer les devoirs d’un homme d’un père et d’un mari en gagnant sa vie et en prenant soin physiquement et financièrement de sa famille.

3points

L’handicap qu’il soit plus ou moins lourd peut aussi être une affaire de perception. Néanmoins, il est important de garder à l’esprit que les personnes atteintes d’un handicap restent des êtres humains à part entière qui ont les mêmes besoins d’amour, d’affection que tous, mais ont surtout besoin d’un environnement positif, et de personnes qui leur insufflent le soutien et l’envie de réussir. Car c’est ce qui les amènera à dépasser leur condition, à l’instar de Madeline Stuart une jeune mannequin atteinte de trisomie 21.