Les 4 différences qu’il y a entre l’orgueil et la fierté

Avant tout il est nécessaire de définir l’un et l’autre, parce que beaucoup d’entre nous n’en voient pas la différence, et donc s’empêchent d’être fières par peur d’être jugées orgueilleuses, ou font preuve d’un orgueil démesuré pensant faire preuve de fierté. Nous pourrions alors penser que la différence est très fine et nuancée, alors que pas du tout : ces deux « caractères » sont complètement opposés, avec pour seul point commun, une certaine estime personnelle.

Dans la fierté on dénote un sentiment noble, un sentiment élevé et ce sans même l’avoir provoqué puisque derrière se cache une sorte d’humilité :

« Je suis consciente de ce que je vaux parce que j’ai tout fait pour mériter cette satisfaction personnelle, mais ça ne me sert pas à me mettre au dessus des autres, ce travail est personnel ».

Contrairement à l’orgueil que l’on peut comparer à la vanité ou à la mise en concurrence avec autrui, d’où la fameuse expression « être piqué dans son orgueil » :

« Je suis consciente de ce que je vaux et surtout je vaux mieux que les autres et les autres se doivent de le remarquer parce que je suis exceptionnelle. »

Voici 4 clés qui vont vous permettre de mieux les différencier.

3points-300x67

1. L’effort n’est pas le même

« Rien ne s’abaisse si bas que l’orgueil qui veut s’élever » – Vauvenargues

Lorsque tu es fière de ce que tu as accompli, c’est qu’il y a un travail et un cheminement qui ont mené tes efforts à un résultat. Quelqu’un d’orgueilleux n’a pas forcément besoin d’accomplir quoi que ce soit pour s’estimer grandement. Un petit effort sera perçu par cette personne comme quelque chose d’immense, qui doit être reconnu dans l’immédiat.

2. La fierté est vécue face à soi même, l’orgueil face aux autres

C’est sûrement la différence la plus importante de toutes. Une personne fière peut paraitre prétentieuse car elle se déclarera facilement capable de faire de grandes choses mais ne cherchera pas à se comparer à autrui. Elle est tout ce qui touche une fibre en soi et qui va alors réhausser l’estime que l’on a de nous même.

L’orgueil  fait agir en estimant que l’on fait bien et mieux que tout le monde. En plus de quoi une personne orgueilleuse cherchera l’attention et les réactions positives des autres, telles que des compliments. L’action de la personne orgueilleuse n’est jamais faite directement pour elle même mais pour les autres : « J’agis comme ceci pour créer telle réaction et que l’on dise de moi que je suis une personne fabuleuse ».

3. L’une se fait en silence, l’autre avec beaucoup de bruit

shhhh

« L’orgueil des petits consiste à parler toujours de soi-même. » – Voltaire

C’est simple et cela rejoint le point précédent :  une personne fière fait ses projets en silence et « la réussite se chargera du bruit ». Finalement on se rend compte qu’il n’est pas necessaire d’exposer sa réussite parce qu’il n’y a rien de moins crédible.

L’orgueil, quant à lui, a besoin de public, d’audience, sinon il n’existe plus. Alors une personne orgueilleuse se retrouvera à exposer ses exploits, peu importe le nombre ou la qualité de ces derniers, « une réussite c’est une réussite ! « . Seulement, on viendra à se demander si cette personne n’a pas quelque chose à se prouver.

4. La confiance en soi

On peut dire très clairement que la fierté est la confiance de faire les choses bien, tandis que l’orgueil est la confiance de faire les choses mieux que les autres. Mais c’est là que je tiens à apporter une petite précision : ce n’est pas parce que vous parlez beaucoup que vous gagnez en confiance. De ce fait quelqu’un d’orgueilleux est quelqu’un qui finalement a très peu confiance en lui.

Au sein de l’orgueil on dénote une opinion très avantageuse de soi-même au point qu’il y ait du mépris envers les autres. Ceci est le comportement type d’une personne qui cherche à rabaisser autrui pour s’élever, comme ci il n’était pas envisageable de puiser dans ses capacités personnelles pour s’accomplir seule.

3points-300x67

Vous l’aurez compris une dose de confiance en soi, d’humilité et de respect envers autrui peut tendre à être fière de ce que l’on est et de ce que l’on tend à devenir. L’orgueil se mêle à la précipition, au rabaissement et à un trop plein de grandeur. N’ayez plus peur d’être fière mais n’en devenez pas orgueilleuse pour autant, et vous en avez désormais toute les clés. Il ne tient désormais plus qu’à vous de devenir, la meilleure version de vous-même.

Imane
Imane

Rédactrice LifeStyle Femme d'Influence et Bercée par l'art, je vous écrit avec toute la passion du monde, pour que nous devenions meilleures, ensemble. Ma philosophie ? Ne devenez pas une copie, faites la différence.

Un commentaire

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies