Tu as Une Mère Toxique – Comment T’en Protéger et Guérir de Tes Blessures

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Dans l’inconscient collectif, une mère est synonyme d’amour inconditionnel, de protection, de tendresse et de dévouement. Aussi douloureux que cela soit, ta mère ne correspond pas à cette image. À ta souffrance de ne pas recevoir son amour s’ajoute celle de ne pas toujours trouver un confident capable de te comprendre, ni même des ressources pour analyser ta situation : l’idée qu’une mère puisse faire du mal à son enfant est un tabou difficile à briser. Cependant, ce n’est qu’en se confrontant à une réalité difficile qu’on parvient à s’en libérer.

Voici quelques conseils pour te protéger et te guérir de tes blessures si tu as eu une mère toxique :

Comprendre et Accepter ta Souffrance et son Origine

Le plus grand obstacle à ta guérison est la difficulté de penser l’impensable : que tu aies une mère qui n’a pas su t’aimer. C’est difficile à concevoir pour ceux qui t’entourent, et c’est difficile à accepter pour toi, mais c’est le point de départ incontournable pour dépasser ta souffrance : tu dois la comprendre parfaitement, même s’il est douloureux d’y réfléchir. Cette compréhension ne rendra pas ta mère meilleure qu’elle ne l’est et ne supprimera pas tes blessures instantanément, mais elle te permettra de prendre la distance nécessaire pour commencer à guérir.

Ta souffrance à 3 raisons majeures :

  • tu n’as pas reçu l’amour fondateur de ta mère, et tu as grandi avec cet énorme manque
  • tu as été privée d’un modèle féminin d’après lequel te construire
  • tu as eu du mal à savoir qui tu étais et à connaître tes qualités : les discours de ta mère sur toi n’étaient ni objectifs, ni aimants, mais seulement des projections de ses complexes sur toi. En tant que petite fille, il t’était impossible de démêler le vrai du faux, et aujourd’hui encore, il se peut que tu souffres d’un grand déficit de confiance en toi.
giphy.com

Une fois que tu as pris la mesure de ta souffrance, tu peux mettre en place les solutions pour prendre soin de toi, mais aussi essayer de comprendre ta mère. Pourquoi faire cet effort pour celle qui n’en fait pas pour toi ? Parce que ce n’est pas pour elle. C’est dans ton intérêt.

En effet, son comportement toxique s’enracine dans une souffrance personnelle assez intense pour dénaturer son instinct maternel. Tu sais, les gens blessés soignent les autres, ou les blessent comme ils l’ont été. Ta mère fait partie de la 2 ème catégorie.

Si tu ne vois en ta mère que le bourreau, tu t’enfermeras dans ta colère et ton ressentiment. Ces sentiments sont très légitimes mais ne te permettent pas d’évoluer à terme. Considérer ta mère comme non seulement le bourreau, mais aussi la victime de ses souffrances, c’est te donner la possibilité de lui pardonner, non pas pour l’excuser, mais pour t’apaiser et faire de la place dans ta tête pour autre chose que cette histoire. Tu peux ainsi briser la chaîne de la souffrance héréditaire.

Les Différents Types de Mères Toxiques

Analyser ta mère t’aidera à prendre de la distance avec votre relation. À quelle catégorie de mères toxiques appartient la tienne ? Elle peut correspondre à plusieurs types.

  • La mère narcissique : elle est profondément insécure et égocentrique. Toute l’attention doit être portée sur elle, et elle te considère comme une rivale : plus tu t’épanouis, moins elle est aimante.
  • La mère envahissante et étouffante : elle te répète que tu n’es rien sans elle et qu’elle ne peut vivre sans toi. Elle ne respecte aucune de tes limites. Elle dit que tu es sa meilleure amie, mais elle ne prend jamais tes besoins en considération.
  • La mère control freak : elle se sent impuissante dans de nombreux domaines de sa vie et compense en contrôlant la vie de sa fille.
  • La mère qui a besoin d’être maternée : elle dépend de toi, elle est constamment dépassée. Elle souffre de dépression ou d’addiction et ne sait pas te protéger.
  • La mère maltraitante : elle occupe la partie la plus sombre du spectre des mères toxiques. Elle commet des violences directes et volontaires, ou elle laisse une autre personne les commettre sans réagir.

Guérir Pas à Pas de tes Blessures : Prendre ton Indépendance Psychologique

Réparer l’impact d’une mère toxique est un processus qui prend du temps. C’est d’une déprogrammation qu’il s’agit. Mille et une pistes sont possibles et dépendent de ta personnalité et de ton histoire. Voici cependant quelques pistes qui pourront te libérer jour après jour :

  • Prendre ses distances quand c’est possible :

Cette distance peut être physique ou simplement mentale, concrète ou encore numérique. Par exemple, tu peux te distancer simplement en ne répondant plus aux messages superflus, et éviter les rencontres trop fréquentes. Une autre façon de faire : confie-lui le moins de choses possible sur ta vie, afin d’en exclure ses jugements. C’est une manière de la tenir à distance de ton quotidien.

  • Séparer le vrai du faux :

Trace 2 colonnes sur une feuille. Dans la première, note ce que ta mère dit de toi, à la 2ème personne du singulier et entre guillemets ( pour bien différencier les faits de ses paroles), et dans la 2ème ce que tes amis disent de toi, ce que ta vie prouve de toi. Par exemple : « Tu es égoïste »/ Je suis généreuse. Découpe ensuite la 1ère colonne, brûle-la, et colle la 2ème sur ton miroir pour la voir chaque jour.

  • Écrire une lettre, sans forcément la lui donner !

Écris une lettre à ta mère pour lui dire tout ce que tu as sur le cœur, une bonne fois pour toutes. Il n’est pas forcément nécessaire de la lui donner : en effet, la plupart des mères toxiques se victimisent et culpabilisent la personne qui les met face à leurs défauts. Toute argumentation est donc souvent douloureuse et inutile. Cette lettre te fera du bien même sans que tu t’imposes de la lui donner.

  • Sortir de la communication défensive

Les enfants de mères toxiques ont souvent tendance à se défendre et à se justifier quand leur mère leur fait un reproche ou une critique. C’est une manière de participer à une conversation qui te fait du mal et qui ne mènera nulle part. Essaie plutôt des formules comme « Vraiment ? », « C’est ton point de vue », ou encore « Je vois que tu es hors de toi, nous reprendrons cette conversation quand tu seras plus calme ».

  • Te trouver une bonne mère !

La vie t’avait donné une mère toxique, mais tu vas t’en choisir une ou même plusieurs qui soient plus aimantes et plus inspirantes ! Tu as été privée d’un beau modèle féminin qui te tire vers le haut, il ne tient qu’à toi d’en trouver d’autres pour te guider. Ce peut être une professeure, une amie d’âge mûr, ou encore une célébrité que tu ne connais pas personnellement, mais qui incarne à tes yeux le modèle idéal de la femme que tu aimerais devenir quand tu seras mère.

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !