Certaines Mères Ne Savent Pas Aimer : Guide de Survie Pour Leurs Filles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Photo: Jace Downs/The CW

Dans son livre Mothers who can’t love, Susann Forward aborde un sujet tabou : celui des mauvaises mères, ces femmes qui ne savent pas donner à leur enfant l’amour qu’il mérite et dont il a besoin, celles qui blessent leurs enfants à cause de leurs propres blessures. Leurs paroles et leur comportement froids, violents, critiques, culpabilisant ou intrusifs occasionnent de profonds dommages et entravent l’épanouissement de tous leurs enfants, mais c’est plus particulièrement leurs filles qui en pâtissent, car au-delà d’un manque d’amour parental, elles souffrent d’un manque de modèle féminin positif à partir duquel se construire.

Cet ouvrage puissant guide celles qui ont eu une mère toxique vers la compréhension de leurs souffrances puis vers la guérison.

Faire Face à la Vérité pour Briser le Cycle

@taylorlashae

« Nous croyons que nous vivons dans une époque où les connaissances en psychologies sont mieux diffusées, mais nous croyons encore au mythe de la figure maternelle idéale, celui qui dit qu’une mère est par définition aimante, protectrice, et gentille. »

Remettre en question l’amour d’une mère et admettre qu’elle soit toxique est encore aujourd’hui un tabou. Ceci est une difficulté supplémentaire lorsqu’on veut guérir des conséquences d’un manque d’amour maternel : en plus de prendre conscience des causes de son mal-être, on doit assumer et faire comprendre à son entourage qu’on a eu une mère différente de ce que chacun s’imagine de la mère idéale. Cette prise de conscience demande d’autant plus de courage.

Cependant, cette démarche est incontournable : en effet, nous internalisons les paroles de nos parents, et ainsi, nous nous croyons définies par ce que notre mère dit de nous, en bien ou en mal. Ainsi, si tu veux t’épanouir et t’aimer, il faut prendre conscience des dysfonctionnements psychiques de ta mère pour mettre à distance son regard sur toi, et cesser d’être prisonnières de ses blessures et de ses projections.

Identifier la Souffrance de sa Mère pour la Mettre à Distance

@taylorlashae

« J’insiste sur le fait qu’aucune de ces mères ne se lève le matin en se demandant Comment je vais bien pourvoir faire du mal à ma fille aujourd’hui ? La plupart de leurs actes sont guidés par des forces inconscientes, ou des émotions auxquelles elles ont peur de faire face : un sentiment d’insécurité écrasant, une conviction tenace d’avoir été privées de ce qui leur revenait, une immense somme de déceptions sur leurs propres vies. »

Une mère qui fait souffrir sa fille est une mère en souffrance. Il importe d’identifier la ou les blessures qui ont rendu une mère toxique, non pour excuser ses actes, mais pour les mettre à distance comme les symptômes d’une personne malade

Voici les principaux profils de mère mal aimante, sachant qu’ils peuvent se cumuler :

-La mère narcissique : elle est profondément insécure et égocentrique. Toute l’attention doit être portée sur elle, et elle te considère comme une rivale : plus tu t’épanouis, moins elle est aimante.

-La mère envahissante et étouffante : elle te répète que tu n’es rien sans elle et qu’elle ne peut vivre sans toi. Elle ne respecte aucune de tes limites. Elle dit que tu es sa meilleure amie, mais elle ne prend jamais tes besoins en considération.

-La mère control freak : elle se sent impuissante dans de nombreux domaines de sa vie et compense en contrôlant la vie de sa fille.

-La mère qui a besoin d’être maternée : elle dépend de toi, elle est constamment dépassée. Elle souffre de dépression ou d’addiction et ne sait pas te protéger.

-La mère maltraitante : elle occupe la partie la plus sombre du spectre des mères toxiques. Elle commet des violences directes et volontaires, ou elle laisse une autre personne les commettre sans réagir.

Se Libérer des Blessures de sa Mère et s’Epanouir Malgré Tout

@taylorlashae

« C’est un vieux cliché de dire qu’une fille épouse un homme semblable à son père, mais voici une autre réalité, souvent plus éclairante : on épouse souvent un homme semblable à sa mère. En effet, lorsque nous choisissons un partenaire ou des situations dans notre vie d’adulte, nous sommes souvent puissamment guidés par le besoin inconscient de répéter les drames antérieurs, produits par les blessures de notre mère. »

Voici quelques exercices proposés par l’auteur pour les filles de mères mal aimantes:

-Sépare le vrai du faux : prends une feuille et crée 2 colonnes, intitulées mensonge et vérité. Sous mensonges, note ce que ta mère dit de toi. Sous vérité, note en face de chaque mensonge ce que tu es vraiment, au regard de tes actions et de la perception que tes amis ont de toi (exemple : « Tu es égoïste »/ Je suis généreuse). Ensuite, découpe la colonne mensonge et brûle là ! Garde précieusement la colonne vérité, tu peux même l’afficher sur ton miroir.

-Écris une lettre à ta mère pour lui dire ce que tu as sur le coeur. Que tu la lui donnes ou pas, cela te libérera. Voici un plan qui peut te guider dans l’écriture :

1.     Ce que tu m’as fait

2.     Ce que cela m’a fait ressentir

3.     Comment cela a affecté ma vie

4.     Ce que j’attends de toi maintenant

-Gère ta colère : quand tu ressens de la colère vis-à-vis de ta mère, suis ce processus :

1.     Ressens ta colère sans te juger de l’éprouver

2.     Comprends que tu as le droit d’éprouver cette colère

3.     Libère l’énergie de ta colère par le sport

4.     Visualise-toi dans un lieu que tu aimes, avec ceux que tu aimes

-Ecris tes droits, relis-les souvent, et sers-toi de cette base pour fixer tes nouvelles limites :

1.     J’ai le droit d’être traitée avec respect

2.     J’ai le droit de dire non

3.     J’ai le droit de faire des erreurs

4.     J’ai le droit de changer d’avis

5.     J’ai le droit à un traitement juste

6.     Etc…

-Apprends la communication non défensive : tu as l’habitude de te défendre ou de te justifier ? Change de mode de communication pour désarmer les critiques de ta mère, sans entrer dans son jeu en essayant de la convaincre qu’elle a tort. Quand elle prononce une parole toxique, au lieu de dire « c’est faux ! », ou « j’ai fait ça parce que… », réponds-lui « Vraiment ? », « C’est ton point de vue », ou encore «  Je vois que tu es hors de toi, reprenons cette discussion quand tu seras plus calme. »

-Trouve ta mère aimante : tu as besoin d’un modèle et d’une figure valorisante et protectrice, et tu peux la trouver dans n’importe quelle figure maternelle de ton entourage, comme une tante, une grand-mère, une professeure… et en toi-même !


Si tu veux te procurer ce livre, clique ici

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Certaines Mères Ne Savent Pas Aimer : Guide de Survie Pour Leurs Filles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Photo: Jace Downs/The CW

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Shopping Basket