4 façons de devenir une supermanager !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Pour être un bon manager, il faut savoir s’adapter aux personnes avec qui nous collaborons. Certaines personnes ont seulement besoin de savoir précisément les tâches qui leurs reviennent, d’autres ont besoin de comprendre pourquoi ils doivent les réaliser, et enfin certains aspirent à plus ou moins de responsabilités et de pouvoir. Voici les 4 styles de management les plus répandus en entreprise.

3points-300x67

1. LE MANAGER DIRECTIF

AUTORITAIRE

Le manager autoritaire est une personne qui donne des instructions à ses collaborateurs et qui contrôle tout. Il assume seul la responsabilité de chaque décision pour son équipe, son service, son entreprise. Il est généralement craint par ses collaborateurs car il n’hésite pas à sanctionner mais sait récompenser et reconnaître le travail bien fait. Bien que ce style de management présente certains avantages, comme la diminution des erreurs et lune augmentation de la productivité. Elle a aussi des limites, la responsabilité reposant sur une seule personne, elle peut être lourde à assumer et une source stress pour la personne concerné. Même si au départ cela peut rassurer les nouveaux collaborateurs d’avoir peu de responsabilités, avec le temps certains aspireront à plus de confiance et de délégations.

2. LE MANAGER PATERNALISTE

cookie-3

Le paternaliste est aussi autoritaire mais il est plus dans la persuasion. Il convainc ses collaborateurs de l’importance de ses demandes, en exposant aussi bien les causes, conséquences et les avantages de ce qu’il réclame. Il est aussi très encourageant. Il met en valeur aussi bien les missions qu’il confie, que les personnes qui les réalisent. Il est également ouvert aux échanges et aux questions. Il montre l’exemple et met en avant le travail d’équipe. L’intérêt de ce style est que l’attitude du responsable est source de motivation et d’apprentissage pour les collaborateurs, cependant il suscite beaucoup d’énergie.

3. LE MANAGER CONSULTATIF

bailey

Le consultatif fait intervenir ses collaborateurs dans chacune des prises de décision. Les différents problèmes sont analysés en équipe afin de trouver les solutions adaptées. L’esprit d’équipe est important, le bien-être de chacun des membres est nécessaire au bon fonctionnement du groupe. L’avantage de ce type de management est que chacun se sent important, mais plus l’équipe est grande plus la prise de décision peut être lente en cas de désaccords.

4. LE MANAGER PARTICIPATIF

Beyonceg

Dans ce cas, une hiérarchie est instaurée au sein de laquelle les collaborateurs sont autonomes, indépendants et participent aux décisions et aux résultats de l’entreprise. Lorsqu’ une mission leur est confiée, le responsable n’est là que pour valider leur décisions. Ce qui lui laisse plus temps pour d’autres missions. Cette méthode peut être une source de crainte pour le dirigeant, d’une peur de perdre le contrôle, et une crainte d’inefficacité.

3points-300x67

« Individuellement, nous sommes une goutte d’eau. Ensemble, nous sommes un océan. »
– Ryunosuke Satoro –

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !