4 Clés Pour Donner à Tes Enfants L’envie de Réussir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
@jaydepierce

Quand on lui demandait de définir ce qui caractérisait les génies, l’architecte et inventeur visionnaire Richard Buckminster Fuller répondait que c’était juste des gens qui avaient eu de bonnes mères. Il voulait dire que la capacité d’un enfant à révéler tout son potentiel était facilitée par l’aptitude de ses parents à lui donner confiance en lui et envie de réussir.

Voici 4 clés pour donner à tes enfants l’envie de se dépasser :

Redéfinis avec eux le Verbe Réussir : stimule le Courage d’Essayer, pas la Peur d’Echouer

« Je n’y arriverai jamais»… quand ton enfant te dit cela, tu te trouves bien démunie ! Or, tout comme n’importe quel adulte qui se décourage, ton petit ne connaît pas l’avenir. Ce qu’il formule au futur correspond à une expérience passée : jusqu’à présent, telle leçon ou telle matière l’a toujours mis en difficulté. Cette expérience est un fait, mais pas une prédiction que ce sera toujours comme ainsi. Néanmoins, comment lui donner le courage de dépasser ce défaitisme ?

Il faut que tu redéfinisses ce que tu appelles « réussir », et que tu lui expliques clairement cette notion qui pour l’instant lui semble un sommet hors d’atteinte.

Réussir n’est pas forcément parvenir à un résultat parfait, et sûrement pas tout de suite. Réussir, c’est se dépasser : dépasser sa peur d’essayer, encore et encore, dépasser sa peur de se tromper, et surtout, dépasser le niveau qu’on l’on avait à la dernière tentative, et non le niveau du premier de la classe ! Fixe lui des objectifs réalisables et progressifs, et engage-toi à être pleinement satisfaite de ses efforts à chaque étape, peu importe le résultat chiffrable.

Plutôt que de Sanctionner les Echecs, Valorise les Réussites

@myepiphany

Un bon professeur comme un bon parent savent pointer les faiblesses pour orienter les efforts d’un enfant sur ce qu’il doit encore acquérir. Cependant, si l’on se limite à cela, on sape la confiance en soi et on détruit le goût de l’effort chez celui qui a besoin d’honnêteté, mais aussi de beaucoup d’encouragements.

Un enfant dont on ne valorise pas les compétences oublie qu’il en a. Or elles sont pour lui le point d’appui de tout effort pour en acquérir d’autres et la preuve qu’il a des capacités.

On dit toujours qu’un être humain avance avec la carotte et le bâton, l’envie de la récompense et la peur de la sanction. L’expression est à repenser : la carotte et le bâton étaient la méthode avec laquelle on faisait avancer les ânes… ici il s’agit de ton enfant ! La mauvaise note est en soi une expérience difficile. Inutile de lui ajouter une sanction. Essaie plutôt de la montrer à ton enfant comme une critique constructive : la note lui indique sur quoi travailler la prochaine fois, et non sa valeur d’élève. Elle est un niveau à dépasser, et tout dépassement sera une réussite, à valoriser par les mots et un regard plein de fierté, et pourquoi pas par une petite attention de temps en temps.

Apprends-lui la Responsabilité : Refuse tout Discours Victimaire

Quand un de tes enfants est déçu de ses résultats ou panique parce qu’il croit ne rien comprendre dans une matière, on a vite fait de s’écrier Oh mon pauvre chéri ! C’est à cause de ta dyslexie/ des bavardages dans ta classe/de ta prof qui explique mal…

Réfrène cette pulsion ! Tu crois que tu consoles ton enfant, alors que tu mets 2 barrières de plus entre lui et sa réussite : tu le prends en pitié tu insinues qu’il est tributaire des circonstances qui s’imposent à lui. Ce faisant, tu lui apprends à se poser en victime et à rejeter la responsabilité de ses résultats. Il prend ainsi une posture passive face à ses réussites ou ses échecs.

Evidemment, tu dois consoler ton enfant et prendre la mesure des facteurs qui aggravent ses difficultés, mais tu ne dois jamais lui montrer de pitié : c’est un guerrier, il a besoin d’un câlin, d’un encouragement à contourner les obstacles, et d’une stratégie pour le faire.

Montre l’Exemple Plutôt que de Faire de Longs Discours

@myepipahny

Rien de tel que l’éducation silencieuse : un exemple à suivre vaut mieux qu’un long discours.

Les enfants sont moins réceptifs aux leçons abstraites qu’à une attitude concrète qui illustre toute une philosophie de vie.

Ton enfant te regarde et t’imite pour grandir : sois l’incarnation des principes de courage, de curiosité, de responsabilité et de ténacité que tu veux qu’il adopte dans ses apprentissages.

Fais en sorte que lorsqu’il se retrouve face à un problème, il ne soit pas paralysé en pensant Que va dire maman, mais inspiré en se demandant Que ferait maman à ma place ?

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

4 Clés Pour Donner à Tes Enfants L’envie de Réussir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
@jaydepierce

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Lis la suite...

Lire la suite...

Plus d’articles

LOVE & RELATIONS

Shopping Basket