De la pauvreté à la gloire : L’histoire inspirante de VIOLA DAVIS

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

À 50 ans, Viola Davis rayonne. L’actrice, qui a de nombreux films à son actif dont « La Couleur des Sentiments » et le plus récent « Suicide Squad », est surtout connue pour son rôle d’Annelise Keating dans « How To Get Away With Murder ». En 2015, elle est sacrée « Meilleure Actrice » lors des Emmy Awards pour son interprétation de l’avocate et a été nominée 2 fois aux Oscars. Mais le succès et l’argent n’ont pas toujours été au rendez-vous pour elle… Voici 3 choses que tu ne sais (peut-être) pas sur Viola Davis.

3points-300x67

1. Elle vient d’un milieu très pauvre

« Nous n’avions même pas de quoi manger. »

C’est en ces termes que Viola Davis décrit une période de son enfance. En plus de la faim, Viola Davis devait vivre dans un espace infesté de rats ! Ces moments durs ont provoqué en elle une panique : « J’avais tellement faim et tellement honte, je ne pouvais pas puiser dans mon potentiel. Il était impossible pour moi de me concentrer sur le simple fait d’être moi-même. »

Parce que Viola Davis sait ce que c’est d’être confrontée à la faim, elle travaille avec une association luttant contre la faim aux Etats-Unis. Grâce à l’actrice, ils ont pu récolter 4 millions d’euros. “[Les Etats-Unis], c’est le pays le plus riche du monde. Il n’y a pas de raison que les enfants doivent aller à l’école le ventre vide. Tout le monde devrait avoir de quoi manger. C’est normal. »

En plus des problèmes d’argent qui touchent les foyers démunis, la famille de Viola Davis doit faire face au racisme institutionnalisé qui est en place aux Etats-Unis dans les années 1960.

2. Elle a connu la fin de la ségrégation aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, de la fin des années 1890 à 1964, c’est la ségrégation, empêchant les Noirs de se mélanger aux Blancs dans les lieux publics notamment et en les privant des mêmes droits que les blancs. Née en 1965, la famille de Viola Davis a vécu cette période, notamment ses parents. Aujourd’hui, elle s’exprime dès qu’elle le peut sur les questions de race aux Etats-Unis, encourageant les autorités à considérer ces problèmes :

Nous avons un passé violent. La ségrégation n’existe plus (…). Mais il reste, chez certains, un état d’esprit et cela est très difficile à évaluer. Il est temps de prendre la parole, de nommer publiquement le problème, sans trop intellectualiser.”

Sa famille et elle-même victimes d’un système ségrégationniste, Viola Davis va réaliser un tour de force : être reconnue pour son travail dans un monde plutôt fermé.

3. Elle a marqué l’Histoire en remportant un Emmy Award

Comme je te le disais en début d’article, Viola Davis incarne Annalise Keating dans « How To Get Away With Murder ». Son interprétation est tellement saisissante qu’en 2015, elle est sacrée Meilleure Actrice lors de la cérémonie des Emmy Awards et devient par la même occasion, la première femme noire à remporter ce prix.

Pour son discours de victoire, elle en a profité pour rappeler combien Hollywood peut être frileux à l’idée d’écrire de beaux rôles pour les noirs :

« La seule chose qui sépare les femmes de couleur de n’importe qui d’autre ce sont les opportunités (…) On ne peut pas gagner un Emmy pour des rôles qui n’existent tout simplement pas »

3points-300x67

En véritable #Femmedinfluence, Viola Davis, femme généreuse et engagée, a surmonté les obstacles sur sa route pour marquer l’Histoire et venir en aide à des personnes fragilisées.

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !