Les 6 Croyances Toxiques Qui Empêchent d’avoir Confiance en Soi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

« La confiance en soi est la sensation intérieure de pouvoir réaliser nos désirs.  C’est elle qui nous permet d’agir. La posséder est une question de survie. »

Après avoir étudié de nombreuses études et s’être intéressé aux parcours impressionnants de grands leaders, Franck Nicolas nous présente les 6 croyances toxiques à effacer de son esprit.

« Quel que soit notre passé, notre éducation, nos expériences, nos diplômes, notre lieu de naissance, ce que je viens de vous révéler ne compte que pour 50 % ! Autre fait scientifique vous avez encore toutes les chances d’être gorgé de confiance en vous. Et peu importe votre situation à ce jour. »

À la fin de cet article, vous saurez quels sont les 6 ennemis de la confiance en soi, mais vous saurez également comment y mettre un terme ! 

 

Erreur n°1 : Croire que la confiance en soi est innée

need-help

« La confiance est un acquis, une compétence. À vous de la développer ! »

Il est faux d’admettre que le manque de confiance en soi est une fatalité génétique et naturelle que l’on ne pourrait supprimer. Et de ce fait, penser que la confiance en soi est totalement « innée », que l’on naît avec, non mesdames ! Vous pouvez l’acquérir, la travailler et la regagner. Sans la confiance en soi, beaucoup d’entre nous se retrouveraient complètement abandonnées face à leur responsabilités et leurs rêves, aussi bien professionnels que sentimentales. Une personne qui est à la recherche de la confiance en soi et qui est prête à tout pour l’atteindre, saura alors aller de l’avant et lutter contre ses démons sociaux. Il est possible de ne pas réussir à acquérir cette aptitude pour différentes raisons : entourage difficile, scolarité compliquée ou relations sociales mitigées. Mais en travaillant votre confiance, vous faites grandir, par la même occasion votre, estime personnelle.

Erreur n°2 : “Je n’y arriverai jamais!”

triste-1

« Ces pensées sont des pensées paralysantes et peuvent devenir de vraies obsessions. Elles sont de véritables chaînes que l’on traîne sans s’en rendre compte. Il s’agit bien de croyances qui constituent des blocages psychologiques, des pensées et des croyances négatives, des entraves psychologiques ou même des monstres intérieurs stockés dans votre esprit. »

Faites votre propre reprogrammation !
Il est temps de voir vos opportunités sous un autre angle : Celui du possible. Il vous faut reprendre un contact que vous avez délaissé depuis, un contact avec vous-même. Ne restez pas à stagner sur une « représentation partielle » de ce que vous êtes. Voyez les choses avec du recul, et donc avec un plus grand champ de vision. Oubliez la focalisation négative, centrez vous sur un élargissement des possibilités. Vous êtes celle qui se contrôle, et non pas celle qui s’abandonne.

Erreur n°3 : Négliger le langage corporel

« Le langage non-verbal constitue plus de 70% de la communication. »

On sourit, parce que le charisme paye mesdames ! Ce que l’on voit en premier, c’est votre visage. Alors si vous décidez de froncer les sourcils, de cligner des yeux toute les 10 secondes en les baissant à chaque fois que vous vous adressez à quelqu’un, cela peut vous faire défaut. Souriez ! Avec audace et franchise. Vivez votre sourire. Souriez, parce que vous vous sentez bien. Et ça doit se voir.
On se tient correctement, parce que la démarche trahit mesdames ! « C’est l’ensemble du corps qui traduit le niveau de confiance de quelqu’un ». Délaissez le stress, les nerfs, la honte, la brutalité de vos gestes, et tout ce qui pourrait montrer, rien qu’en voyant vos épaules recroquevillées, que la confiance en soi c’est pas trop votre truc. Donc on se détends, on se tient droite tout en étant amicale, et on accepte le corps et la personne que l’on présente !

« En effet, celui qui maintient un langage corporel relativement détendu et ouvert même dans les situations de stress peut atteindre un calme de l’esprit ».

Erreur n°4 : “Je ne m’aime pas, je ne suis pas assez bonne”

accept

« L’estime de soi renvoie à la propre valeur qu’on s’accorde : qu’est-ce que j’estime valoir et mériter. Quelles sont mes valeurs et les idées qui me sont chères” ».

Nous avons besoin d’une bonne dose d’estime de soi pour être un leader efficace. Et pour cela, Franck Nicolas nous donne 4 conseils :

  1. Avoir un esprit positif de manière à conditionner un comportement assertif. Donner vous vos droits : celui de dire non, celui de se tromper, de choisir ou encore de demander. Vous contrôlez vos pensées et vos pensées vous définissent. Alors même si c’est compliqué, ou que ça ne sonne pas forcément juste, imprégnez-vous de cette pensée : « Vous êtes aussi bon que n’importe qui d’autre »
  2. Prenez le temps de vous évaluer de façon réaliste. En écrivant vos objectifs et en identifiants vos points fort, vos points faibles, et vos erreurs passées. Le plus important ici est de se donner le temps d’une introspection, d’une « méditation », d’une remise en question.
  3. Ne niez pas vos peurs. Affrontez-les, assumez-les, combattez-les. On en a tous !
  4. Protégez-vous, vous et vos droits, tout en protégeant et en respectant les droits des autres.

Erreur n°5 : L’évitement, l’inaction et l’exigence de perfection

im-not-perfect (1)

S’il y a bien un mot à supprimer de votre vocabulaire, à rayer de votre vie, à effacer de votre mémoire, c’est bien : Procrastination. Pourquoi remettons-nous tout à plus tard ? Pour plusieurs raisons à vrai dire :
• La perception que la tâche est désagréable
• La peur de l’inconnu
• La peur du changement
• Le perfectionnisme
• La peur de l’échec
• La désorganisation

La procrastination peut avoir de graves conséquences et peut vous faire passer à côté de grandes opportunités. Commencez alors par apprendre dans l’action et avec patience.

« Apprendre par l’action est la clé du succès quand on s’aventure en territoire inexploré. Vous ne pouvez pas attendre d’avoir toutes les réponses tout de suite. »

Fixez-vous des objectifs tout en ayant une connaissances de vos limites, de manière à vous fixer des objectifs réalisables. Augmentez le niveau petit à petit, et observez le résultat pour voir ce qui a changé et ce qui doit encore être travaillé.

« Pourquoi donc quelques-uns semblent-ils favorisés par les dieux, tandis que d’autres voient s’effondrer dans l’œuf leurs rêves les plus chéris ? Malchance ? Inaptitude ? Et s’il s’agissait avant tout d’une méconnaissance des règles du jeu de la vie – un peu comme si nous en avions égaré le mode d’emploi et tentions, en tâtonnant, de retrouver comment ça marche ? »

Lancez-vous dans ce que vous aimez et ce que vous êtes capable de faire progressivement.

Erreur n°6 : “Soyons réalistes : le monde et la vie offrent peu de possibilités”

proud

« La Réussite dans la vie est souvent une question de timing. Être au bon endroit au bon moment peut changer votre vie là où vous vous y attendez le moins : encore faut-il être ici et maintenant en chassant les pensées paralysantes. »

Tout le monde dans sa vie a son moment de gloire, son bon « timing »
Le succès s’attribuent d’abord à l’effort, la détermination et à un état d’esprit positif. De grands hommes attribuent également leur succès à « la chance ». Mais au final, ce petit rien qui aurait pu engendrer un aussi grand succès, n’est autre « que l’attitude qui consiste à être ouvert sur le présent et à saisir toutes les opportunités »C’est une confiance que vous avez, en vous et en la vie.

3points-300x67

“Soyez un leader actif, déraisonnable et inspirant pour un monde meilleur.”


TÉLÉCHARGER LE LIVRE GRATUITEMENT

les-6-croyances-toxiques-frank-nicolas-233x300

Cliquez ici

Articles Similaires

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Shopping Basket