L’élégance et le courage de croire en ses convictions : Lumière sur Sonia Rolland

L’élégance d’une femme qui n’a jamais renoncé en ses convictions et en ses croyances. Sonia Rolland, c’est le courage à l’état pur ! C’est une main de fer dans un gant de velours. C’est une femme qui va au bout de ses croyances et qui, jamais, ne renonce face à l’adversité. C’est grâce à de grandes dames comme elle que nous continuons notre combat pour changer le monde et aller toujours plus haut. Sonia Rolland fait partie de ces #Femmedinfluence qui nous donne l’envie et le courage d’écrire le futur.

3points1. Une femme noire élue Miss France

sonia-rolland-miss-france-2000

C’est en 2000 que Sonia Rolland sera sacrée Miss France sur TF1. Une réelle nouveauté puisque après Véronique de la Cruz élue en 1993, elle est la deuxième femme noire a porter la couronne, et la première d’origine africaine.

Et ce ne fut pas facile. Sonia Rolland a reçu environ 2700 lettres d’insultes racistes à son encontre ! Elle évoque cet épisode abjecte dans son livre ‘Les gazelles n’ont pas peur du noir‘ :

Je me souviens d’une enveloppe qui contenait des excréments, assortis d’un petit mot : “Voilà ce que tu m’évoques quand je te vois à la télé.” J’ai eu des crottes ramassées dans la rue sur mon paillasson, des crachats sur ma porte. On a aussi déchiré la toile de ma voiture après y avoir écrit “négresse” en énorme… J’avais 18 ans, ça a été violent.

Mais Sonia Rolland ne se laisse pas démonter… Elle a la force des combattantes et ne voulait pas donner – je cite – “de l’importance à une poignée d’ignorants racistes alors que ceux qui m’avaient élue étaient justement assez ouverts pour élire une métisse franco-rwandaise.”

Elle a su prendre de la distance et explique aux jeunes qui la questionnent sur le racisme qu’on  “ne naît pas raciste, on le devient.” Elle pense que l’’être humain passe son temps à rechercher un bouc émissaire pour tous ses maux, et depuis toujours, c’est l’autre, l’étranger.

Cette femme a su avancer grâce à sa capacité d’analyse et de discernement . Elle est fière de revendiquer une France cosmopolite.

3points

2. Son association Maïsha Africa

3

En 2001 , elle fonde  l’association Maïsha Africa. Cette association vient en aide aux enfants orphelins du génocide des Tutsi au Rwanda.  Elle ira dans toute la France  pour récolter des fonds afin de  leur venir en aide. Ce qui a beaucoup marqué Sonia Rolland, ce sont  « Les enfants, chefs de famille. » Après le génocide, des enfants sans aucun lien de parenté se sont réunis en petites fratries de plusieurs individus et ont construit des foyers constitués d’enfants.

Certains ont repris leurs études et font des petits boulots à côté, d’autres travaillent à temps plein. Ils s’occupent tous ensemble du village grâce à une tirelire collective dans laquelle ils mettent l’argent qu’ils gagnent. Ensuite ils répartissent cet argent selon les besoins. Cela a notamment permis de financer une machine à coudre, un moulin, des études… L’association a permis de réhabiliter et de rebatir des maisons et d’acheter du matériel pour les aider à développer leurs activités. Il est prévu de construire un centre d’accueil et de formation artisanale et professionnelle pour ces enfants.

En 2013 , l’association a permis d’agrandir une école à Narama, un village dans les hauteurs de Kigali qui, pendant le génocide a perdu 2 500 personnes en une nuit.

Sonia Rolland précise :

Il faut savoir que l’on vit aussi avec la réalité économique du pays : on doit acheter du ciment en Chine car au Rwanda une brique est fabriquée à base de bois et on n’a plus le droit de couper les arbres par souci d’écologie. Ce sont des petits détails qui font que certaines actions prennent parfois beaucoup de temps et nécessitent beaucoup d’argent — (interview Marie Claire)

Comme à son habitude, elle ne renonce pas malgré les difficultés et continue de mener son association d’une main de fer comme la femme de conviction qu’elle a toujours été .

 3points

 “La vie est un combat dont nous devons sortir vainqueur, et pour cela il suffit de le vouloir.”
Lazargue Wogue –

 

FOCUS

Évènement à ne pas manquer

Shopping Basket