La Magie du « J’en ai Rien à Fo*tre! »

« La magie du ‘j’en ai rien à foutre!’ est pour tous ceux qui bossent trop , ne s’éclatent pas assez, et n’ont jamais assez de temps à accorder aux gens et aux choses qui les rendent vraiment heureux. »

Sarah Knight

Sarah Knight est une écrivaine américaine diplômée à l’Université de Harvard. Dans son ouvrage La magie du j’en ai rien à foutre , celle-ci nous explique comment te débarrasser de tout ce qui te tracasse pour laisser place à tout ce qui te procure du plaisir. Elle  raconte avec humour comment elle a démissionné d’un super poste de travail pour se lancer dans le free-lance. Et comment elle a commencé à appliquer sa philosophie de vie à TOUT.

De ce fait l’auteur a mis en place une méthode qu’elle a surnommé «la méthode MêmePasDésolé». Cette méthode se divise en deux temps: Décider de ce dont vous n’avez rien à foutre (I) et N’avoir rien à foutre de ces choses (II). Elle raconte qu’elle a eu le déclic grâce au best-seller de Marie Kondo intitulé La magie du rangement. Ce livre qui consistait à ordonner ses chaussettes est devenu la meilleure des philosophies de vie à adopter. Comme le dit si bien Sarah il ne s’agissait pas d’une simple histoire de chaussettes, au fond il s’agissait d’apprendre à faire le «tri» car: «la vie commence après avoir fait le tri». Cette dernière nous témoigne que « La vie a commencé quand je me suis concentrée sur ce qui me pourrissait ma vie».

« Imaginez à quel point la vie serait plus belle si vous pouviez dire non à ces choses qui ne vous intéressent en fait absolument pas, et disposer de plus de temps, d’énergie et d’argent pour dire oui à celles qui vous font vibrer. »

Lydia Emillen

Si on est constamment stressé , surbooké , voire épuisé c’est qu’il y a un problème. Et ce problème réside dans le simple fait que l’on accorde trop d’intérêt à certaines choses qui visiblement n’en valent pas la peine. Ces choses là qui te prennent trop de temps et d’énergie en vain. Quelle est donc la solution? «[…] la seule manière d’avoir une vie meilleure est de cesser de porter de l’intérêt à autant de choses qui ne le méritent pas.». Et pour cela il faut être capables de répondre à la question suivante: «est-ce que ça m’intéresse vraiment?»

Très souvent dans la pyramide des priorités on fait passer les autres avant nous , ainsi que tout ce que l’on «doit» faire et comme le dit si bien Sarah «[…] vous vous rendrez alors compte que tout le monde a bénéficié de votre générosité, sauf VOUS». Comment arrêter de se faire avoir? Eh bien , n’en ai rien à foutre! Que faut-il faire alors? C’est simple:

Pense d’abord à TOI


Effectivement , dans un avion par exemple , si tu ne mets pas ton masque à oxygène  en premier , tu ne pourras pas aider le passager assis à coté de toi. C’est exactement ce qui se passe dans la vrai vie , car on ne peut pas aider les autres sans s’être aidé soi même en premier.

Autorise toi à dire NON

Être capables de dire «je ne veux pas» , «je n’ai pas le temps» ou encore «je n’ai pas les moyens» semble si simple , et pourtant c’est difficile à appliquer parce qu’on ressent une certaine pression sociale. Les gens très empathiques par exemple auront énormément de mal à le faire par peur de vexer les autres. Il y a au fond un sentiment de culpabilité duquel il faut absolument se débarrasser pour devenir un véritable «jem’enfoutiste». S’affranchir de l’inquiétude et de toute forme d’anxiété et de culpabilité qui surgissent lorsqu’on prononce le mot NON c’est dire j’en ai rien à foutre de manière définitive.

Réduis tes  « fratras cérébrals »

C’est à dire … ? Eh bien il faut apprendre d’une bonne fois pour toute à te débarrasser de tout ce qui te semble trop «encombrant». À commencer par les gens toxiques qui polluent ton existence, les choses qui ne t’intéressent pas et qui bien au contraire te contrarient. La clé étant de «[…] libérer de l’espace pour vraiment apprécier les choses qui vous intéressent». Autrement dit «Vous arrêterez de vous soucier des choses que vous avez à faire pour commencer à vous concentrer sur celles que vous voulez faire».

Certains diront que c’est très égoïste d’agir ainsi. On s’en fou! Laissez-les parler! Au final cette même attitude «crée aussi un monde meilleur pour tous ceux qui vous entourent». D’ailleurs, si tu prends le temps d’observer autour de toi, tu te rendras rapidement compte que «les gens qui pratiquent la magie du ‘j’en ai rien à foutre!’ GAGNENT». Alors qu’est-ce que tu attends pour faire la même chose? Tout compte fait il s’agit de TA vie et pas celle des AUTRES.

Toutefois pour devenir une véritable «jem’enfoutiste» il faut avant tout être capable d’identifier cette catégorie de personnes. «Qui sont ces personnes légendaires qui n’en ont rien à foutre?» Elles sont au nombre de trois :

Les enfants

Pourquoi les enfants? Pour deux raisons principales . L’une est qu’«[…] ils n’en ont rien à foutre parce qu’ils en ont pas besoin» et d’autre part parce que les enfants par définition «[…] n’ont pas l’expérience de la vie». Et oui  ce ne sont que des créatures innocentes après tout.

Les «Trouducs»

Qui sont ces individus si particuliers ? «[…] Les trouducs n’en ont rien à foutre parce qu’ils sont génétiquement prédisposés à obtenir ce qu’ils veulent . Peu importe ceux qu’ils blessent , sur qui ils marchent ou – eh oui- qui ils empapaoutent au passage. […] ces gens ne sont généralement ni respectés, ni aimés. Craints, peut-être, mais appréciés, certainement pas.».  Par conséquent , il faut absolument éviter d’entrer dans cette catégorie. 

Les esprits éclairés

Voici enfin le stade qui nous intéresse tout particulièrement. Quelque part c’est le «jem’enfoutiste» idéal , celui qui est apprécié et respecté par les autres. C’est celui que l’auteur surnomme «Jeff». Mais qui est-ce? «[…] Homme d’affaires talentueux, entouré d’un vaste cercle d’amis, Jeff ne s’embarrassait pas à faire les choses qu’il n’avait pas envie de faire. Et pourtant, il était largement apprécié et respecté». Et comment faire pour devenir une «Jeff»? Pour devenir une Jeff il faut être capable d’être «Franche , mais polie».

Toutefois lorsqu’on a envie de devenir une pro du «Même pas désolé» une des principales clés c’est d’ «arrêter d’en avoir quelque chose à foutre de ce que pensent les autres». C’est d’ailleurs cette initiative qui va te mener vers l’étape 1 qui est celle de «décider de n’en avoir rien à foutre». Cette étape te permettra de prendre les bonnes décisions pour atteindre le Graal qui est l’étape 2 «s’en foutre vraiment».

Mais pourquoi avons nous tendance à nous préoccuper de ce que pensent les autres? Deux principales raisons expliquent cela «[…]Un: vous ne voulez pas être une mauvaise personne. Deux: vous ne voulez pas avoir l’air d’être une mauvaise personne». Le fait est qu’il faut comprendre que chacun à ses opinions. Et c’est pour cette raison en particulier qu’il faut éviter de «prendre en compte ce que pensent les autres lorsque leurs opinions sont en jeu». Sarah nous le dit clairement: «en tant qu’êtres humains , nous avons parfaitement le droit d’exprimer un désaccord poli ou de ne pas partager l’opinion d’autrui».

@kimkardashian

Finalement l’auteur nous explique comment appliquer la méthode du tri des chaussettes de Marie Kondo à absolument TOUT. Autrement dit elle te conseille de classer tes intérêts par catégories, en particulier ce qu’elle appelle les «Préoccupations Potentielles». Il s’agit des choses, le travail, les amis ( dans les amis on retrouve les connaissances et les inconnus) et la Famille. Elle t’apprends à faire des listes de priorités. Et surtout elle t’apprends à te poser les bonnes questions. Ainsi elle te donne des astuces pour savoir où dépenser ton énergie, ton temps et ton argent. D’ailleurs, paraît-il que plus on vieillit, plus on se fou des futilités. Mais alors pourquoi ne pas appliquer le mêmepasdésolé dès maintenant?

REJOINS LA
#TEAMFI

 
Pour recevoir ta dose de motivation
et être au courant de nos évènements
avant tout le monde
S'ABONNER
close-link