Dana Chanel : Comment j’ai quitté le striptease pour créer un puissant ministère de Dieu en ligne

Parfois, on peut avoir l’impression que dans les médias, les films, les séries, la musique, une (très) large place est accordée à des comportements destructeurs : surconsommation d’alcool, consommation de drogues, entrée dans la vie sexuelle à un très jeune âge, vie sexuelle immodérée, violence, etc. Souvent, ce sont les jeunes qui sont représentés dans ces situations. C’est tellement présent qu’on en finirait par croire qu’il s’agit de la norme et non de comportements déviants.

Dana Chanel est une jeune américaine de 21 ans. Assez tôt, elle a mené une vie un peu semblable à celle décrite plus haut, notamment avec un goût prononcé pour les fêtes très arrosées. Mais aujourd’hui, elle est à la tête d’un ministère de Dieu en ligne baptisé « Sprinkle Of Jesus », ce qui signifie littéralement « Une pincée de Jésus » et qui pourrait se traduire par « Un peu de Jésus dans votre vie ». Voici en 4 points comment Dana a trouvé la foi, s’est égarée puis est finalement revenue vers Dieu pour créer le premier ministère en ligne avec 1,5 millions d’abonnés.

1. D’un contexte familial très modeste…

La vie de Dana n’a pas été simple. Issue d’une fratrie de 8 enfants, elle a vécu très modestement. Les difficultés financières n’ont fait que renforcer son désir d’améliorer sa vie future grâce à l’éducation. Studieuse, elle décroche l’équivalent de son baccalauréat et est acceptée dans de bonnes universités. D’ailleurs, c’est la première fois qu’un membre de sa famille va aussi loin dans les études. Mais ses problèmes d’argent l’ont rattrapée :

« Ils me demandaient genre 55 000 dollars par an, et moi j’étais là à me dire : « Eh mec, je vais pas m’endetter auprès de vous comme si j’achetais une maison avant même d’avoir mon diplôme. » Là, je me suis dit : « Attends un peu, cette vie-là, c’est pas pour toi ! »

Dana continue tout de même ses études mais dans une faculté moins prestigieuse. Malheureusement, l’argent reste un problème et l’empêche de poursuivre son cursus sereinement. La volonté farouche de vouloir augmenter son niveau de vie peut pousser à accepter un travail qu’on n’aime pas ou dont on sait qu’il sera néfaste à long terme pour soi-même ou son entourage. Cette forme de désespoir peut avoir un fort impact négatif sur ta vie pour une durée plus ou moins longue. Les choix que tu fais pour tes études ou ta carrière par exemple sont déterminants. La spiritualité et la foi peuvent être des moyens de faire le vide, de se stabiliser et de mieux se connaître afin d’avancer sereinement dans la vie. Dans le cas de Dana, la décision qu’elle a prise concernant son job d’étudiante va l’amener sur un terrain qui va sérieusement mettre en péril son équilibre justement.

2. … à une vie personnelle chaotique

Face à ces difficultés financières persistantes, Dana accepte un job en tant qu’hôtesse d’accueil pour… une boîte de striptease (!)

En parallèle de ses études, Dana va donc rejoindre ce club. Côté finances, ça rapporte : elle sera payée 500 dollars nets d’impôts, soit près de 470 euros, chaque soir. Mais côté vie personnelle, ce petit job va lui coûter cher. Déjà au lycée, elle menait une vie un peu débridée :

« Au lycée, j’étais la party girl par excellence : je fumais, je buvais,… J’ai fait des choses que je n’étais pas censée faire à mon âge ! »

À cette époque, elle ne savait pas vraiment si elle croyait en Dieu ou non. Sur les conseils de ses proches, elle décide de jeûner pour y voir plus clair. A l’issue de cette période, elle sort indemne d’un grave accident de voiture. Ce fut un des moments-clés dans le processus de son rapprochement vers Dieu :

« J’ai eu un gros accident de voiture. Ma voiture s’est retournée. Je me suis retrouvée dans les bois sans avoir percuté un seul arbre et j’en suis sortie sans une égratignure, sans perdre connaissance. Après ça, un membre de ma famille est venu me voir et m’a dit : «  Tu sais, Dieu veillait sur toi. » C’est une des premières choses qu’on m’a dites après l’accident et je me suis dit : « Voilà pourquoi j’ai fait ce jeûne, pour avoir la réponse à ma question. » Et puis tous les médecins m’ont dit que c’est un miracle si je suis encore en vie… Dieu m’a montré l’étendue de son pouvoir. Depuis, j’ai cru en lui. »

Mais Dana a poursuivi sa vie chaotique. Comme elle le dit elle-même, le chemin qui mène à la foi véritable est long.

En fait, tout est une question d’équilibre. Comme tu le vois, avant de véritablement laisser Dieu entrer dans sa vie, Dana a suivi un long processus et subi des épreuves qui l’ont amenée là où elle est aujourd’hui.

Il t’arrive peut-être la même chose en ce moment. Avec l’omniprésence des médias et leurs informations alarmantes, des réseaux sociaux, il peut arriver qu’on soit dépassée et qu’on perde de vue la paix intérieure. On le ressent en général très vite. Croyante ou pas, la spiritualité te ramènera toujours à ce fameux point d’équilibre.

3. La redécouverte de Dieu et la foi, un puissant moteur pour s’améliorer chaque jour

Alors qu’elle travaille dans ce club de striptease, Dana est immergée dans un univers au centre duquel se trouvent l’alcool, la nudité et le sexe. Vu son passé, elle reprend les excès dont elle avait l’habitude au lycée jusqu’à ce qu’on lui recommande la lecture d’un livre qui va marquer un tournant dans sa vie : « Devenir une Femme de Foi » de Cynthia Heald. C’est une révélation ! Elle se met à faire des recherches pour en savoir plus sur Dieu et sa parole. C’est après cette période qu’elle quitte le club de striptease et qu’elle arrête de fumer et boire, un premier pas vers son propre développement personnel.

« Je n’avais personne, je me sentais si seule. Mais Dieu était à mes côtés durant toute cette période de transition. Il voulait que je cesse d’avoir ce mode de vie pour que je puisse saisir ce cadeau qu’Il me faisait. J’étais trop distraite. (…) Tout le temps qu’on n’accorde pas à Dieu, c’est autant de temps en moins pour qu’Il agisse dans nos vies. »

Sur certains points, elle lutte encore entre le bien ou mal mais tente toujours de rester hors des excès.

– Faire la fête, relâcher la pression parfois, c’est pas un crime. Mais si ces actions ne vous mènent qu’à commettre un pêché, c’est autre chose… Hm

« J’ai encore du chemin à faire mais ce que je fais, c’est continuer à faire de mon mieux. Et quand je faute, je demande pardon et comment je peux continuer à être la femme qu’Il veut que je sois. »

Parfois ce sont ses fans qui mettent à l’épreuve sa foi et son amour de l’Autre. C’est le cas pour une tenue jugée osée par sa communauté. Dana a réaffirmé sa foi et le fait qu’elle accomplissait le projet que Dieu a pour elle.

– Dieu ne m’a jamais rien pris sans que cela ne me soit bénéfique… Pour ça, je lui serai éternellement reconnaissante #Bénie

« Nous vivons dans une ère où l’on est sans cesse jugée sur Instagram, vous voyez ? Les gens nous jugent et ce peu importe ce que tu accomplis. Être examinée sous toutes les coutures par les gens tout ça, ça ne me dérange pas. Ce que je fais aujourd’hui, c’est ma vocation. Dieu m’a donnée les armes pour affronter ce genre de choses. Je sais qui m’a faite et j’ai confiance en Lui alors aucune parole ne peut m’atteindre. »

La foi de Dana lui a permis de dépasser beaucoup d’épreuves. Ce qu’elle a appris au contact de Dieu, elle a souhaité le transmettre pour que le plus grand nombre bénéficie de la parole de Dieu.

4. Transmettre pour permettre à tous de s’ouvrir à Dieu et aux opportunités professionnelles

Riche de son expérience, Dana lance « Sprinkle Of Jesus », un blog pour la partager. Elle publie régulièrement des vidéos sur différents thèmes liés à la foi et à la religion.

« Avant, je postais des photos de moi fumant de la marijuana, ou traînant au club de striptease. Si c’est Jésus qui occupe ma vie aujourd’hui, pourquoi je ne pourrai pas parler de ça ? Je prie pour qu’à travers moi et mes vidéos, Dieu puisse transmettre sa parole. C’est comme ça que ça a commencé. Je ne pouvais plus garder pour moi tout ce qu’Il m’apprenait. »

Quelques mois plus tard, sa plateforme devient un espace où les jeunes parlent de sujets qu’il est plus facile d’aborder en ligne qu’à l’église. C’est la force de son concept. Ils y viennent en masse pour échanger sur le sexe ou la mort. Dana met en avant son expérience personnelle, mais d’autres le font aussi. Ainsi, la communauté a accès à de nombreux témoignages réels et en phase avec leur expérience de jeune né dans les années 2000. Avec le lancement de son application, Dana continue sur la ligne de la modernité. Elle développe aussi l’aspect business de son entreprise en vendant des espaces publicitaires sur sa plateforme pour s’assurer de ne rien demander à ses fidèles. Tout est gratuit. Et justement, côté business, Dana encourage sa communauté à se lancer en affaire via son autre marque, Christian Base.

« Je pense que les Chrétiens devraient connaître le succès et être riche, pas seulement spirituellement, mais au niveau des finances aussi. Si Dieu m’a bénie en me permettant de développer mon affaire, pourquoi je ne transmettrais pas les clés de ce succès à mes frères et sœurs ? »

Dans ses vœux pour 2017, elle encourage d’ailleurs ses fans à s’entourer de bonnes personnes pour atteindre leurs objectifs professionnels et de ne pas avoir honte de vouloir réussir.

– Qui va se rapprocher de personnes qui ont réussi en 2017 ? 

Cette vision très moderne de la religion est intéressante surtout dans un contexte où comme je te le disais en introduction, un mode de vie plus chaotique semble être majoritairement célébré partout dans le monde.

L’histoire du film Pretty Woman avec Julia Roberts et Richard Gere rappelle un peu celle de Dana Chanel. À la majeure différence près que la fondatrice de « Sprinkle Of Jesus, » contrairement au personnage interprété par Julia Roberts, n’a pas eu besoin de quelqu’un d’autre pour l’élever, si ce n’est Dieu. À 21 ans seulement, Dana a réussi à transformer une vie déséquilibrée en une vie riche, d’entrepreneure influente à la base d’un puissant ministère en phase avec une jeunesse soumise à une violence généralisée inouïe.

Si la démarche de Dana est une preuve que les choses changent doucement, elle reste tout de même à contre-courant. Souviens-toi de l’accueil réservé au titre de Kanye West « Jesus Walks » sorti en 2004, pour lequel certaines voix reprochaient à l’artiste d’amener Jésus dans le hip-hop. Autre exemple, celui de Meagan Good, co-auteure du livre « The Wait » avec son mari Devon Franklin, critiquée (et défendue par son mari !) pour son passé parfois et plus récemment pour une tenue jugée trop osée. Ce qui pour certains remettrait en question sa foi…

Il semble que les comportements dont je te parlais dans mon introduction (drogue, sexe, alcool, violence) soient devenus la norme et que tout retour vers la foi et la religion est perçu comme étrange ou négative. Les attentats ou crimes perpétrés au nom de la religion et surtout leur couverture excessive dans les médias renforcent ce sentiment de défiance envers les croyants. Un fervent chrétien sera perçu négativement, moqué pour sa foi ou jugé comme quelqu’un qui n’est pas moderne. Le procès d’intention fait à Do Won et Jin Sook Chang, les fondateurs de Forever 21 en sont une autre illustration.

Dana Chanel permet en tout cas, grâce sa foi, à des jeunes et moins jeunes de (re)venir vers la religion et d’en embrasser les principes moraux pour un meilleur équilibre de vie, et même de développer un ministère. Pour inverser la norme actuelle ?

Tamara Argentin
Tamara Argentin

Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

4 commentaires

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies