Les 5 Accords Toltèques Pour Apprendre à Devenir un Bon Manager

En matière de développement personnel, les acteurs de ce domaine s’appuient sur des préceptes, règles et lois énoncées par des chercheurs, psychologues et autres chamans comme Miguel Ruiz. En 1997, inspiré par ses ancêtres, cet ex-neurochirurgien publie un livre autour de 4 préceptes visant à embrasser la vie et à être heureux : les accords toltèques.

Deux français, Laurence Aubourg et Olivier Lecointre, ont l’idée de transposer ces accords au monde de l’entreprise et de le partager avec tous en publiant « Manager avec les accords toltèques : une nouvelle voie vers l’intelligence collective ». D’après leur réflexion, voici comment être plus productif et efficace.

Avant cela, il convient de revenir un peu sur Miguel Ruiz et sa démarche. Dans le best-seller « Les Quatre Accords toltèques : la voie de la liberté personnelle, » ce descendant du peuple toltèque, qui vivait au Mexique actuel il y a plus de 1000 ans, prône 4 comportements à adopter pour une vie plus harmonieuse : « Que votre parole soit impeccable, » « N’en faites pas une affaire personnelle, » « Ne faites pas de suppositions, » « Faites toujours de votre mieux. » Il ajoute un cinquième accord 10 ans plus tard, «  Soyez sceptique mais apprenez à écouter. » Ce seul précepte a fait l’objet d’un livre écrit en collaboration avec son fils José Luis Ruiz. Appliqués au management, ces accords sont très efficaces pour un meilleur management.

1. « Que votre parole soit impeccable »

Comme Miguel Ruiz le recommande, il faut prendre conscience des mots que vous utilisez. Ça reste vrai en entreprise, surtout en tant que manager. Règle d’or : ne pas participer à la propagation de rumeurs dans l’entreprise. En plus de contribuer à l’instauration d’une mauvaise ambiance, le fait de vous adonner à ce genre de pratiques en dit beaucoup sur vous en tant que manager. Vous aurez la responsabilité de diviser et d’apporter du négatif dans votre équipe et serez donc très mal perçue par votre équipe. Observer cette rigueur vous évitera bien des soucis et fera de vous un exemple à suivre. Une bonne chose au sein d’une équipe.

Dans leur livre, Laurence Aubourg et Olivier Lecointre recommande des exercices pour s’approprier cette philosophie de vie. L’un deux consiste à remplacer le mot « mais » par « et » dans vos phrases pour plus de positivité et encourager vos collaborateurs. Par exemple, au lieu de dire : « Nous avons dépassé nos objectifs au premier trimestre 2017, mais le reste de l’année s’annonce difficile. », préférez « Vous avez fait preuve d’une énergie formidable pour dépasser les objectifs au premier trimestre 2017 et elle nous sera utile pour affronter le reste de l’année. »

2. « N’en faites pas une affaire personnelle »

Il arrive que les frontières entre vies personnelle et professionnelle ne soient pas aussi étanches qu’elles devraient l’être. De ce cas, difficile parfois de faire la part des choses. Les auteurs du livre « Manager avec les accords toltèques : une nouvelle voie vers l’intelligence collective » conseillent de dissocier vous en tant que manager au travail et vous en tant que personne le reste du temps. Pour avoir des repères, appuyez-vous sur des aspects qu’on peut évaluer : vos missions et vos actions en tant que responsable d’équipe.

Ne vous accablez pas non plus en cas de dysfonctionnement ou de difficultés. Pensez à vous appuyer sur votre équipe et à travailler avec elle. Autre point important au sujet duquel Laurence Aubourg et Olivier Lecointre vous mettent en garde, c’est ne pas confondre « ne pas en faire une affaire personnelle » avec un désintérêt total pour les retours de votre équipe au sujet de votre travail en tant que manager. Sachez rester à l’écoute de vos collaborateurs et surtout prendre en compte leur feedback. C’est comme ça qu’une entreprise grandit et avance.

3. « Ne faites pas de suppositions »

Communiquez avec votre équipe. On n’imagine pas une entreprise qui ne prend pas soin de rester à l’écoute et de ne pas partager d’informations stratégiques à son équipe.

Il est cependant tout à fait naturel d’avoir un avis sur tel collaborateur, ou telle situation. Le mieux, c’est encore de vous entretenir avec le membre de votre équipe en question. Pour ce qui est des situations, Laurence Aubourg et Olivier Lecointre préconisent de noter tout ce qui vous vient en tête concernant cette situation, même les pires choses, et de relire vos notes quelque temps plus tard, avec du recul. Vous apprendrez ainsi à dissocier vos impressions des faits. Ça fonctionne aussi concernant une personne de votre équipe. Vous pouvez aussi avoir un entretien avec la ou les personnes concernées par une situation en particulier et toujours voir le côté positif de leurs explications et/ou arguments. Vous verrez que cette posture du verre à moitié plein sera bénéfique.

4. « Faites toujours de votre mieux »

Cet accord est celui qui vous permettra d’exercer vos fonctions de manager en étant à l’écoute de vos capacités. Toujours faire de son mieux, c’est aussi apprendre de ses erreurs et ainsi les voir positivement, comme des événements qui vous font avancer. Laurence Aubourg et Olivier Lecointre recommandent de bannir les expressions telles que « j’aurai dû » ou « si j’avais su », « elles ne servent à rien, si ce n’est à vous autoflageller ». Au contraire, prendre conscience de vos points forts et toujours voir les choses positivement sera autrement plus utile. C’est d’ailleurs une des clés notoires pour accéder au succès.

« Faites toujours de votre mieux », c’est aussi oser faire des propositions, mettre des choses en place. Par exemple, « remplacez « Je devrais faire ceci ou cela » par « Je vais… » ».

5. « Soyez sceptique, mais apprenez à écouter »

Plus haut dans cet article, vous avez lu l’importance de bien communiquer et de rester à l’écoute de vos collaborateurs. Pour ce 5ème accord toltèque, il s’agit d’écouter mais davantage dans le sens où il ne faut rien prendre pour acquis, pour toujours rester attentive. Comment faire ? En vous interrogeant, en remettant les choses en question. Faire preuve de bon sens. Cette distance constante avec les événements et vos collaborateurs vous forcera à ne pas vous laissez dépasser. Aussi, accepter le caractère humain et donc faillible de votre équipe sera d’une grande utilité dans votre réflexion pour faire avancer votre entreprise.

Les accords toltèques sont souvent cités en matière de développement personnel, mais rarement concernant le monde du travail. Pourtant, comme tu viens de le lire, ils sont une force incroyable en management. Très simples et plutôt faciles à s’approprier, ces préceptes peuvent déverrouiller certaines problématiques rencontrées dans les équipes et grandement améliorer la productivité et le bien-être au travail.


ACHETER LE LIVRE

Tamara Argentin
Tamara Argentin

Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

Il n'y a pas encore de commentaires

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies