Pourquoi Avoir un Mentor est Indispensable Pour Atteindre le Succès

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Trouver un mentor relève d’un véritable parcours de combattants. Tu ne sais pas qui choisir, ni comment choisir cette personne qui détiendra une part importante dans l’atteinte de tes objectifs. Un mentor est bien plus qu’un simple conseiller, il s’agit d’une personne qui te guide et qui t’inspire par son parcours, ses aspirations ou encore sa personnalité. Tu peux trouver cette personne à n’importe quel moment de ta vie, mais la véritable question est : Comment choisir une telle personne ? Cet article va t’aider à faire le point sur la question.

1. Comprendre le rôle d’un Mentor

Tu peux avoir besoin d’un mentor, mais tu ne sais pas réellement ce que cela implique, ni ce que cela peut t’apporter. Peut-être que selon toi, avoir un mentor c’est avoir une personne qui va te donner des conseils pour évoluer dans tes projets. C’est vrai, mais ce n’est pas que ça. Avoir un mentor, c’est partager une partie de soi et de sa vie avec une personne que l’on connait plus ou moins. Lui faire découvrir tes ambitions enfouies et/ou endormies. Prendre la décision d’avoir un mentor, c’est avant toutes choses évaluer ses points forts et ses points faibles afin de cibler le mentor et le type de mentorat désiré. Tu peux aussi bien avoir un mentor célèbre – donc que tu ne connais pas – qu’un mentor plus proche de toi.

2. Définir tes attentes

Pour trouver le mentor idéal, tu auras besoin d’établir certains points comme tes attentes concernant ce dernier, ce qu’il peut t’apporter et le type de mentorat souhaité : académique (étude), sportif, d’affaires ou personnel (icône, blagueur, voisin). Le type de mentorat dépend de ce que tu attends de toi-même.

3. Faire une liste des potentiels mentors

Il te faudra créer une liste de mentors potentiels en fonction de ce que tu recherches, ne convoite pas un potentiel mentor par rapport à ce qu’il représente ou à son emploi. Tu peux cependant rechercher quelqu’un qui te ressemble dans ses forces, ses compétences…  Dans le cas contraire, il peut y avoir des risques de frustrations. N’hésite pas à prendre ton temps dans cette étape importante qu’est la sélection de ton mentor et surtout n’hésite pas à viser haut.

4. Créer un lien

La création d’un lien entre toi et ton mentor est une étape fondamentale, si la situation le permet bien sûr car tu peux très bien avoir un mentor célèbre qui t’inspire sans pour autant être en contact constant avec ce dernier. Ce n’est pas l’idéal mais c’est envisageable. En revanche, si tu as la possibilité d’être en contact direct avec ton futur mentor, ne lui demande pas : « Acceptez-vous d’être mon mentor ? » Il te faudra privilégier la création d’une réelle relation lors d’un rendez-vous informel en prenant un café par exemple. Discute avec lui de tes projets et envies, tu verras si le courant passe et surtout si tu te sens en confiance.

5. Faire une analyse de ce rendez-vous

À la suite de votre entretien, pose-toi la question de savoir si tu aimerais passer davantage de temps avec cette personne. Si la réponse est positive alors tu as peut-être trouvé ton mentor. Bien plus qu’un moment passé autour d’un verre, tu dois évaluer si ton mentor potentiel correspond à ce que tu attends. T’a-t-il encouragé, donné des pistes pour que tu puisses déjà commencer à poser des actions concrètes, ou encore sens-tu une connexion avec cette personne ? Ce sont des questions importantes qui vont t’éclairer sur une suite éventuelle avec cette personne.

6. Laisser évoluer votre relation naturellement

Aujourd’hui, on discute beaucoup par textos et par mails, mais ce n’est pas une raison pour être envahissante. Il va te falloir apprendre à demander sans pour autant exiger. Ne te forces pas à créer une relation ; cela sonnera faux.

7. Montrer ton appréciation

N’hésite pas à informer ton mentor de tes progrès et surtout n’oublie de le remercier pour tout ce qu’il peut faire pour toi. Il se sentira alors utile dans sa tâche. Il ne suffit pas de dire juste merci, cela reste vrai mais impersonnel. Parle plutôt des accomplissements que tu as pu faire grâce aux conseils qu’il t’a donné.

8. Garder votre relation strictement professionnelle

Ne sois pas impliquée émotionnellement avec ton mentor, cela n’est pas dans ton intérêt. Pour atteindre tes objectifs, laisse à cette relation le temps nécessaire pour qu’elle progresse, que la confiance s’installe et que tu puisses voir le résultat de cette collaboration. Si tu réussis à la respecter, cette relation te fera grandir dans différents aspects de ta vie.

9.  S’engager dans le processus

Le mentorat est un réel travail qui te demandera du temps. Pour que le processus soit profitable, il te faudra t’investir dans cette relation pour la faire fonctionner et qu’elle te soit profitable. Cette association n’est pas à sens unique. Tu dois aussi prendre conscience que tu ne dois pas uniquement prendre ce que l’on va te donner, mais tu dois également apporter quelque chose à ton mentor par ton investissement personnel.

 

Je te l’accorde, trouver le bon mentor n’est pas une tâche facile. Mais avec la bonne personne à tes côtés, tu auras un regard neuf sur tes objectifs et sur ta manière d’appréhender les choses. Cette relation a un objectif, celui que tu t’es fixé. Reste donc ouverte sur les possibilités qui peuvent se présenter à toi.

FOCUS

Évènement à ne pas manquer

Shopping Basket