Trop gentille : 5 clés pour arrêter de vouloir plaire à tout le monde

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

“Je n’ai qu’une prétention, c’est de ne pas plaire à tout le monde, car plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui.” – Sacha Guitry

Le problème de beaucoup d’entre nous, c’est cette obsession de vouloir sans cesse entrer dans le “moule” de la société, de vouloir plaire à tout le monde, en mettant de côté notre propre personne. Seulement, cet effort de comportement est nocif pour vous.

Essayer de vouloir plaire à tout le monde constamment ouvre la porte aux autres pour profiter de vous. De nombreuses personnes se retrouvent ainsi dans un environnement où leurs envies et leurs besoins ont été mis de côté. Il existe de nombreux signes qui prouvent que vous avez une trop grande implication dans la vie d’autrui, mais il y a également des solutions à tout cela. Voici donc 5 clés pour arrêter de vouloir plaire à tout le monde.

1. Dire “Non” !

Apprenez à dire non. Ne vous obligez à faire quelque chose dont vous n’avez pas envie. Cela n’engendrera qu’une action hypocrite, et du coup une action qui ne vous ressemble pas. Ne trouvez pas d’excuse ou autre explication qui ne tiennent pas la route. Contentez-vous de refuser.

Bien sûr, justifiez toujours votre choix et donnez vos raisons de ne pas vouloir faire quelque chose, de manière à mieux vous faire comprendre, sans pour autant être complètement dépendante du choix des autres. Le monde ne s’arrête pas après que vous ayez dit non. Et tout le monde ne se vexe pas parce que vous avez refusé. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on vous pose la question, c’est parce qu’il vous est également possible de refuser.

2. Pensez à vous !

Faites les choses d’abord pour vous. Assumez-vous, et agissez en fonction de ce qui vous plait. C’est de cette façon que vous vous épanouirez entièrement.

Si vous voulez vous teindre les cheveux de la couleur qui vous plaît et qui vous correspond, alors faites-le ! Mais oubliez que cela ne plaira pas à ceux qui vous entourent. Tant que cela vous plaît à vous, c’est l’essentiel. 

Pensez à votre bien-être. Faites-vous plaisir. Soyez assez respectueuse envers vous-même pour pouvoir par la suite être entièrement “vous” avec les autres. Il est très courant de voir des femmes qui se négligent, mais qui passent leur temps à s’occuper des autres, à les valoriser. Votre négligence envers votre personne va, à un moment ou à un autre, impacter sur vos relations extérieures.

3. Dites clairement ce que vous voulez !

Il faut dire directement ce dont vous avez envie. Si vous voulez aller au cinéma plutôt qu’au restaurant, il faut le dire ! Ne subissez pas inlassablement le choix des autres. N’imposez pas non plus votre choix comme le seul et unique. Proposez. Favorisez l’échange et la communication.

Vous êtes une personne avec vos propres préférences, et c’est en le disant que vous ferez un grand pas en avant. Les gens ne lisent pas dans vos pensées… Si vous avez besoin d’aide, demandez. Si vous avez une question, posez-la. Et si vous avez une opinion à donner au sein du débat, alors donnez-la !

C’est en ne disant rien et en se mettant de côté que vous participez à votre propre régression. Ne vous effacez pas systématiquement comme si vous ne vouliez pas déranger, car souvent votre entourage souhaite que vous fassiez partie intégrante de cette prise de décision.

 

4. Ne devenez pas égoïste !

Il existe 2 types de personnes : il y a celle qui cherche à plaire à tout le monde en s’oubliant ; et il y a l’égoïste qui oublie tout le monde. Ne soyez pas comme ça. Dans les 2 cas, ces personnes révèlent une faible estime d’elles-mêmes, et un manque de confiance total. Ne soyez pas dans ces extrêmes et trouvez l’équilibre entre autorité et timidité.

Essayez de trouver une solution à chaque divergence et faites un 50/50 pour que chacun puisse trouver chaussure à son pied.

Sachez vous tenir sur un fil et garder un équilibre constant. Les autres sont importants au sein de votre existence, mais ils ne doivent pas être les seuls à impacter dans votre vie. Vous en êtes le premier facteur.

5. Examinez vos peurs et vos limites !

Généralement, lorsque l’on essaye de plaire aux autres, c’est par peur. Peur de les perdre, de se retrouver seul, peur de vexer, etc. Seulement, il vous faut travailler vos limites d’acceptation et analysez vos peurs pour aller au-dessus de tout ça.

Cela vaut-il vraiment le coup de craindre de perdre telle ou telle personne ? Certaines personnes se sont habituées à votre soumission comportementale et n’accepteront alors plus que vous ayez vos propres “besoins”. Dans ce cas : Faites le tri. Ne laissez aucune crainte inutile venir vous gâcher la vie. 

Ayez vos limites. Ayez vos propres principes. Sachez faire la part des choses et savoir ce qui est bon ou non pour vous. Mettez des limites aux autres et à tous ceux qui essayent de vous manipuler, ou qui se jouent de votre gentillesse.

Vos mots-clés sont : dignité et respect. Vous devez recevoir autant de respect que vous en offrez. Apprenez alors à identifier l’inacceptable de la part de votre entourage et fixez des limites à leur comportement avant qu’ils n’aillent trop loin.

Conclusion

Pour résoudre tout problème, il faut savoir d’où il provient. Pour cela, il faut d’abord examiner les origines de notre comportement pour savoir comment mieux le gérer, comment s’améliorer et éliminer alors notre tendance à vouloir plaire à tout le monde. Ne pensez alors jamais que votre univers s’écroulera si vous n’arrivez pas à contenter une personne.

Avec un peu d’entraînement, vous allez pouvoir vous modérer et cela deviendra automatique en fonction des situations qui exigent que vous soyez plus ferme ou plus disponible. Il ne tient qu’à vous, désormais, de devenir la meilleure version de vous-même.

Articles Similaires

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Lis la suite...

Lire la suite...

PLUS D'ARTICLES

Perfectionne-toi

Shopping Basket