Le Pouvoir de la Vulnérabilité

Tu penses que le fait d’être vulnérable est une marque de faiblesse ? Tu souffres car tu penses que ta sensibilité te porte défaut ?

En se fondant sur douze années de recherche, l’auteur du livre Le Pouvoir de la vulnérabilité, Brené Brown, réfute le mythe culturel selon lequel la vulnérabilité est une preuve de faiblesse, elle affirme que la vulnérabilité est la meilleure mesure du courage.

Je te propose d’analyser plus en détail le fruit de ses découvertes.

_

Qu’est-ce Que la Vulnérabilité ?

La vulnérabilité est un sentiment qui est au cœur d’émotions comme la peur, le chagrin et la déception, mais c’est aussi le berceau de l’amour, de l’intimité, de la joie, de l’empathie, de l’innovation et de la créativité.  Si tu te penses vulnérable, il ne faut pas te  fermer à la vulnérabilité, car ce serait comme t’éloigner des expériences qui donnent du sens à la vie…

« Oser être vulnérable, c’est cela le courage ! »

Accepter sa vulnérabilité c’est vivre de manière entière, s’engager dans la vie avec le sentiment de sa propre valeur et  cultiver le courage et la compassion.

C’est aller au lit le soir en se disant : Oui je suis imparfaite, mais cela ne change rien au fait que je suis une bonne personne, digne d’amour et d’intimité.

Brené Brown définit la vulnérabilité comme :

« L’incertitude, la prise de risque, l’ouverture émotionnelle, la vulnérabilité est le terreau de l’amour, de l’intimité, de la joie, du courage, de l’empathie et de la créativité.  La vulnérabilité est la source de l’espoir, de la responsabilité et de l’authenticité, quand on veut éclaircir ses objectifs et mener une voie plus spirituelle, la vulnérabilité est la voie à emprunter. »

@katyamiro

_

La Prise en Compte de la Vulnérabilité Pour Avancer

Nous vivons dans une société «  du jamais assez » dans laquelle on véhicule  la peur d’être ordinaire. Dans ce contexte, la vulnérabilité apparaît comme dangereuse.  La majorité d’entre nous ont cette  peur de ne pas se sentir assez extraordinaires pour être remarqués, aimer, avoir un sentiment d’appartenance et d’utilité.

On n’est jamais assez parfaite, jamais assez mince, jamais assez intelligente.

Être vulnérable, c’est prendre le risque d’être critiqué ou blessé, alors ayons le courage d’entrer dans l’arène  et notre vie s’en trouvera transformée.

_

  La vulnérabilité n’est pas une faiblesse

« Quand on est vulnérable, on est dans une salle de torture qu’on appelle l’incertitude. »

On prend un énorme risque affectif en acceptant les vulnérabilités dans sa vie. Mais aucune équation ne dit que prendre des risques, braver l’incertitude et  sourire aux émotions soit une preuve de faiblesse.

L’idée que la vulnérabilité est une preuve de faiblesse est un mythe répandu, mais complètement faux !

La société nous impose de cacher notre vulnérabilité, car il faut être fort envers et contre tout. Au final, on refoule et l’on masque nos émotions et nos sentiments, car «  il faut faire comme on nous l’impose » : grave erreur ! Car quelqu’un de vulnérable a du courage et de l’audace à revendre, la peur et la critique n’entrent pas dans sa vie, car il est «  vrai » et «  sincère. » Laisse parler ta vulnérabilité, car elle se trouve au cœur de tes émotions et elle te permettra toujours de trouver la vérité. N’hypothèque pas ta vie affective au profit d’une image faussée de toi-même et continue à poursuivre ton chemin avec cette vulnérabilité qui fait de toi un être unique.

« Ressentir, c’est être vulnérable. Croire que la vulnérabilité équivaut à de la faiblesse, c’est croire que le sentiment est une faiblesse. »

@katyamiro

_

J’accepte Ma Vulnérabilité

 « Quand on n’est pas conscient de sa propre sensibilité, on court davantage de risques d’être blessé. On ne peut pas se débarrasser de l’incertitude, du risque et des émotions inhérents à l’expérience du quotidien. La vie est vulnérable ! »

Si on a tendance à rejeter la vulnérabilité, c’est à cause de la peur et de la honte qui en découle. On ne veut pas parler de ce qu’on considère comme étant de la faiblesse alors que tout cela impacte considérablement notre vie et le monde ambiant. C’est un tord, car sans émotion on ne peut pas évoluer et grandir donc ne pas ressentir c’est comme s’amputer de soi-même. C’est prendre un risque que d’oser se montrer avec sa sensibilité, mais c’est également un acte de bravoure et de courage rare et digne.  Si l’on veut aimer, on doit prendre le risque de l’ouverture, car on se met à nu sur le plan affectif. Alors oui ça fait peur et ça fait mal, mais c’est grâce aux sentiments qu’on vit pleinement et qu’on ressent tout le panel d’émotions propre aux rapports humains.

_

Comprendre la Honte Pour Accepter sa Vulnérabilité

Souvent on  va avoir tendance à refouler sa vulnérabilité, mais on va ressentir pleinement la honte. Est-ce nécessaire de dépasser la honte  pour accepter la vulnérabilité ?  L’auteur fait un parallèle entre la vulnérabilité et la honte, car l’un est le revers de l’autre. La vulnérabilité peut te donne le sentiment de honte, car elle est refoulée et ne « doit » pas apparaître dans ton quotidien. Seulement voilà agir de la sorte fait venir un sentiment de honte face à tout ce qui se passe dans la vie et te touche personnellement.

_

Comment Faire Taire la Honte ?

Pour arriver à faire taire la honte, il ne faut pas avoir peur de l’exprimer pour la faire sortir. Il faut avoir le courage de dire ce qu’on ressent aux autres et à la vie pour pouvoir être écouté et compris.  La honte va finir par passer son chemin et ne plus t’empoissonner, car tu ne lui porteras plus aucun intérêt. Tu n’auras plus besoin d’elle dans ta vie, car tu auras compris que ta vulnérabilité est un atout dans la réussite de ta vie. Tu vas prendre en compte ton importance et tu ne vas plus jamais penser que tu souffres de défaillance ou que tu es indigne d’amour ou d’attention. La honte avec son sentiment d’exclusion et de désespoir ne sera plus qu’un vieux et très ancien souvenir.

« La honte est la peur de la rupture,  la peur de ne pas être aimé et  intégré. Pour s’extraire de la honte et revenir vers les autres il faut s’engager sur la voie de la vulnérabilité et s’éclairer avec le courage. »

Apprends à déposer la liste de toutes tes obligations pour être tout simplement toi-même. Apprends à être sur la quête de la vérité, car c’est cela le véritable courage : être soi !

La honte vient d’un sentiment de fermeture par rapport au monde. Si tu changes et que tu décides d’aller vers autrui tu ne pourras plus continuer ton chemin de honte, car l’empathie va te faire te découvrir autrement par l’ouverture du cœur et des sentiments. Parle de ton ressenti, de tes peurs et de tes appréhensions pour accueillir l’écoute et la compréhension d’autrui te fera te sentir plus vrai, car accepté tel que tu es.

« La honte est la peur de la rupture,  la peur de ne pas être aimé et  intégré. Pour s’extraire de la honte et revenir vers les autres il faut s’engager sur la voie de la vulnérabilité et s’éclairer avec le courage. »

@katyamiro

@whitneymadueke

_

Concrètement Comment Faire ?

Pour enlever son masque de protection, il faut arriver à accepter sa propre valeur, ses limites et ses envies.

Pour y arriver, l’auteur conseille de :

  • Pratiquer la méditation afin d’adhérer à une approche équilibrée au niveau énergétique pour que nos sentiments puissent être acceptés et que le refoulement ne fasse plus partie de notre vie.

 « On ne peut pas à la fois ignorer sa souffrance et ressentir de la compassion envers elle »

  • Il faut beaucoup oser afin de sortir de son carcan de timidité. On a trop tendance à anesthésier ce qui se passe à l’intérieur de nous par crainte ou par la non-compréhension de ce qui se passe à l’intérieur de nous.  En affrontant nos propres malaises, on arrive à mettre des mots et des actions qui vont nous aider à comprendre et à surpasser nos peurs.

« Il faut se fixer des limites et chercher des vrais réconforts afin de nourrir son esprit. »

  • Prendre soin de son esprit en apprenant à se donne le réconfort nécessaire et mettre fin au cycle de l’insatisfaction.

« Beaucoup oser  n’a rien à voir avec le faite de gagner ou de perdre. Cela a avoir avec le courage. Sans aucun doute, se découvrir signifie prendre le risque d’avoir mal. Rien n’est aussi inconfortable, dangereux et blessant que de se sentir étranger à sa propre vie et de la contempler en se demandant ce que serait si on avait eu le courage de se découvrir. »

  • Pratiquer la gratitude, car nous ne sommes jamais immunisés contre ce qui est inconfortable et douloureux.  Cette pratique va t’aider à accepter ta vulnérabilité .

 “On risque de manquer la joie quand on est trop occupé à pourchasser l’extraordinaire. Voilà pourquoi il faut être reconnaissant pour ce que l’on a et ne surtout pas  dilapider cette joie.

Pour te procurer le livre

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *