Ta Voix Peut Porter ou Trahir Tes Idées : 2 Étapes Simples Pour Parler en Public Sans Montrer Ta Peur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
SAUL LOEB / AFP/GETTY IMAGES

Tout le monde connaît cette situation : tu dois prendre la parole en public, et tu as l’impression que ta gorge se serre, juste au moment où tu as besoin qu’elle laisse passer ta voix ! Ton discours est clair et persuasif, ton langage corporel ne laisse pas paraître ton stress, mais tu t’entends parler avec une voix assourdie ou tremblante, et malgré tous tes efforts, chaque son qui sort de ta bouche trahit ta peur de ne pas convaincre.

Voici 2 étapes simples pour maîtriser les effets du stress sur ta voix lorsque tu parles en public.

Pourquoi S’attacher à Dissimuler Sa Peur

Montrer sa peur, lorsque l’on parle public, pose deux problèmes : cela laisse penser que tes idées sont critiquables, puisque tu sembles craindre qu’elles soient mal reçues, et cela laisse paraître ta propre vulnérabilité.

Il est bien normal d’être vulnérable, et il est courageux de l’assumer, mais, tu le sais comme moi, il importe de savoir dissimuler ses fragilités à certaines personnes qui se réjouiraient d’en tirer profit.

Maîtriser ta voix dans les moments où celle-ci voudrait te laisser tomber est donc doublement important : il s’agit donc te pouvoir te protéger, tout en mettant en valeur tes idées.

Éprouver du stress avant un oral d’examen, un entretien d’embauche, une présentation lors d’une réunion, un discours devant une assemblée, cela est bien normal, et si c’est maîtrisable, cela n’est pas totalement évitable. C’est donc sur les conséquences du stress sur ta performance que tu dois travailler, plus que sur une hypothétique absence de stress en situation d’oral.

Voici les 2 étapes pour effacer les signes vocaux de ton angoisse :

Comprendre l’Anatomie de ta Gorge pour mieux Maîtriser ta Voix

La professeure Jackie Gartner Schmidt, spécialiste du langage oral à l’université de Pittsburgh, a révélé l’explication anatomique de cette sensation de gorge serrée, assortie d’une altération de la voix, qui manifeste la peur.

Les cordes vocales, aussi appelées plus justement plis vocaux, sont placées de chaque côté de ton larynx, et sont animées par des muscles qui modulent leur écartement pour te laisser respirer, pour que tu émettes des sons lorsque tu parles ou que tu chantes. Ces deux plis se rejoignent complètement pour protéger l’entrée de tes poumons lorsque tu avales.

La nature a programmé ces muscles pour se contracter afin de protéger tes poumons dès lors que tu éprouves de la peur, si tu te retrouves la tête sous l’eau subitement par exemple, ou que tu avales de travers. Ce réflexe de survie relie donc l’émotion de la peur à la protection de tes voix respiratoires.

Cela a été vérifié sur des sujets dont on a filmé les cordes vocales pendant qu’on les soumettait à un stress soudain : bruit inattendu, jet d’eau glacée sur une partie du corps, pensée anxiogène… ces stimuli provoquaient tous une contraction et un rapprochement automatique des cordes vocales. C’est de ce réflexe de survie que ton corps se souvient lorsque tu as peur de parler en public : tu n’es pas en train de te noyer, mais tes cordes vocales se resserrent comme pour protéger tes poumons, et ta voix est étouffée, tremblante ou déformée.

Exercice à Faire avant de Parler en Public

Savoir parler sans montrer sa peur est indispensable, aussi bien dans les études, que dans la vie professionnelle ou personnelle. De plus, dans une société qui développe de plus en plus la communication professionnelle à distance et les vidéoconférences, la voix devient un vecteur encore plus important que le langage corporel.

Mais que faire si cette voix est impactée par un réflexe physique de survie, programmé dans notre corps ? Tout d’abord, tu peux évidemment jouer sur le stress lui-même, par différents exercices de méditation ou de relaxation, mais la professeure Jackie Gartner Schmidt a mis au point un exercice simple pour un effet immédiat, en travaillant directement la relaxation des cordes vocales :

⇢ Mets ton index devant tes lèvres comme pour dire Chut

⇢ Fais comme quand tu étais enfant, et que tu imitais les fantômes : Ooouuuuhhh

⇢ tu dois tenir le son pendant 5 à 10 secondes, en allant dans les aigus et des dans les graves, tout en sentant l’air sur ton index

⇢ répète cela 5 à 10 fois selon le temps dont tu disposes avant ta prise de parole.

En somme, en faisant « le fantôme » quelques minutes avant un oral, tu assouplis les cordes vocales afin d’en maîtriser la contraction réflexe, et tu t’assures de prendre la parole avec une voix claire et assurée, qui porte puissamment tes idées au lieu de les trahir !

Articles Similaires

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Shopping Basket