La puissante leçon de vie de « la femme la plus laide du monde »

Le Syndrome de Marfan. Elizabeth Ann Velásquez, surnommée Lizzie, en est atteinte depuis sa naissance. Cette maladie génétique extrêmement rare empêche son corps de fonctionner normalement. Cécité (oeil droit), impossibilité de prendre du poids, vieillissement prématuré… Lizzie a de lourds handicaps que de nombreuses opérations chirurgicales, subies lorsqu’elle était plus jeune, ont atténué.

LizzieVelasquez

Aujourd’hui, Lizzie donne des conférences dans le monde entier notamment pour aider les personnes harcelées sur le Web en leur redonnant confiance en elles.

Mais comment Lizzie Velásquez est-elle parvenue à devenir cette jeune femme de 27 ans sereine, positive et pleine de vie, capable d’accompagner les autres dans leur détresse ? Voici 4 éléments de réponse.

3points-300x67

1. Sa force de caractère inouïe

L’enfance de Lizzie a été compliquée d’un point de vue médical, mais aussi sur le plan humain puisque très tôt, elle a été confrontée aux moqueries et à l’incompréhension des personnes qu’elle côtoyait à l’école ou autre. Mais le pire restait à venir… À 17 ans, Lizzie tombe sur un montage vidéo d’elle publié sur YouTube qui la qualifie de  « femme la plus laide du monde ». Comme tu peux l’imaginer, Lizzie a été détruite par cette forme de cyberharcèlement. La vidéo est cruelle, mais les commentaires qui l’accompagnent le sont tout autant, voire pires.

Pour se relever de cette épreuve, Lizzie a fait un énorme travail pour prouver à ses détracteurs qu’ils avaient tort de la considérer comme une moins que rien. Aujourd’hui, elle leur a pardonné.

« Si je vois un jour cette personne [qui a fait la vidéo Youtube], je lui sauterais dessus et je lui donnerais le plus gros câlin du monde avant de lui dire ‘Merci d’avoir été à l’origine de la meilleure chose qui est arrivée dans ma vie. Cette vidéo a tout changé et m’a donné l’opportunité de parler au nom de tous ceux qui ont été harcelés. » – Lizzie Velásquez

Pour traverser cette épreuve, Lizzie a également pu compter sur un entourage proche, solide et aimant.

2. Son entourage en or

Bien que Lizzie soit porteuse de ce syndrome extrêmement rare, ses parents ont choisi de l’élever le plus normalement possible. Ainsi, Lizzie a pu grandir relativement normalement compte tenu des lourds handicaps causés par sa maladie.

« Pratiquement tout ce que j’ai pu accomplir dans ma vie, je le dois à mes parents. » – Lizzie Velásquez

« Mes parents m’ont dit : Lizzie, tu as ce syndrome, mais ça ne te définit pas en tant que personne. » – Lizzie Velásquez

“J’ai un entourage proche qui me soutient, qui n’a pas pitié de moi, qui est là pour me réconforter quand je suis triste, qui est là pour rire avec moi dans les bons moments. Et ils m’ont appris que même si je suis atteinte de ce syndrome, et même si les choses sont difficiles, je ne peux pas laisser cette maladie définir qui je suis. » – Lizzie Velásquez

Alors Lizzie n’a pas laissé le syndrome Marfan la définir en tant que personne. À la place, elle a pris son destin en main en choisissant de venir en aide aux autres.

À LIRE AUSSI :  Apprends à Lire Vite et Bien : La Lecture Rapide Va Changer Ta Vie !

3. Sa vocation : aider les autres

La vidéo YouTube définissant Lizzie comme « la femme la plus laide du monde » a vraiment agi comme un électrochoc pour elle. Ça lui a permis de prendre conscience du cyberharcèlement, un fléau qui coûte la vie à beaucoup trop de jeunes dans le monde, mais aussi de sa vocation : aider les autres.

« J’ai su que c’était mon but, que c’est ce qu’il fallait que je fasse pour le reste de ma vie. J’aime penser que je ne raconte pas juste mon histoire, mais celle de chacun. » – Lizzie Velásquez

Elle aimerait même faire adopter une loi en la matière et s’implique activement dans ce processus.

Lizzie a écrit 3 livres de développement personnel, donne des conférences et sillonne le monde pour diffuser une parole positive pour encourager les gens à assumer ce qu’ils sont. Pour pouvoir venir en aide aux autres, Lizzie a appris à s’aimer telle qu’elle est et à tirer du positif de chaque épreuve surmontée.

À LIRE AUSSI :  3 conseils pour se faire confiance après un échec

4. Sa capacité à voir du positif dans toutes choses

Lizzie aurait des centaines de raisons de s’apitoyer sur son sort. Au lieu de ça, elle a tourné tous les moments ou personnes négatives en bonnes choses.

«  Il y a des avantages liés à ce syndrome. Il y a des avantages quand on ne peut pas grossir. Il y a des avantages à être malvoyante. Il y a des avantages quand on est toute petite et menue. » – Lizzie Velásquez

« J’ai une vie difficile, mais ça va aller » – Lizzie Velásquez

Cette capacité à voir du bon dans toutes choses est une force. Elle permet à chacun de relativiser. Et dis-toi que si Lizzie Velásquez peut le faire, tu le peux aussi !

« Je vois mal d’un œil, mais bien de l’autre. Il peut arriver que je tombe souvent malade, mais j’ai de beaux cheveux ! » – Lizzie Velásquez

Lizzie a pardonné à ses détracteurs et en a tiré du positif en devenant une motivation et une inspiration pour des centaines de milliers de personnes.

 « Quand j’étais au lycée, je suis malencontreusement tombée sur une vidéo que quelqu’un avait postée en me désignant comme la femme la plus laide du monde. Il y avait 4 millions de vues, la vidéo durait 8 secondes, pas de son et des centaines de commentaires. […] J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, bien sûr, et j’étais prête à riposter… Et puis j’ai eu un déclic. Je me suis dit que j’allais laisser tomber. Je me suis rendu compte que moi seule avais les rênes de ma vie en main. Je pouvais choisir d’en tirer du positif ou choisir d’en tirer du négatif. » – Lizzie Velásquez

3points-300x67

Lizzie Velásquez est une incroyable jeune femme qui témoigne chaque jour pour prouver à tous qu’être heureux est un choix et que les problèmes rencontrés, aussi importants et graves soient-ils, ne sont pas une fatalité et ne définissent en rien les personnes affectées.

Elle représente à elle seule UNE VÉRITABLE LEÇON…

Les Plus Populaires