Les 6 Clés de la Confiance en Soi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
@natashandlovu

La confiance en soi implique deux composantes indissociables : la foi en ses capacités et le respect de soi. En d’autres termes, notre confiance en nous-mêmes est déterminée par tout ce que nous nous pensons être capables de faire et tout ce dont nous pensons être dignes de recevoir. Ces deux composantes sont très fortement influencées par la perception que nous avons de nous-mêmes.

Mais cette perception est souvent le fruit de croyances erronées, construites sur la base de blessures émotionnelles du passé. Ces croyances que nous pensons justifiées limitent notre évolution personnelle. Ces pensées nous retiennent dans la négativité et la mésestime de soi.  Bien souvent, nous ne sommes pas victimes des autres ou du destin, mais nous nous limitons nous-mêmes inconsciemment.

En ayant la conviction que nous ne sommes pas capables, nous agirons naturellement sous l’influence de cette pensée et provoquerons nous-mêmes l’échec dans notre vie, cet échec viendra alors confirmer ce que nous pensions initialement. C’est une spirale infernale. Et il est impératif d’en sortir. Cela commence par faire sienne la conviction que l’on est capable et est digne de respect. Mais il ne suffit pas de le penser, il faut le ressentir au plus profond de soi. Il faut en avoir la ferme et profonde conviction. Voici 6 clés pour y parvenir.

1. Une vie consciente.

“La lâcheté tend à projeter sur les autres la responsabilité qu’on refuse.” 

Julio Cortazar 

@natashandlovu

À chaque fois que l’on se voile la face, que l’on refuse d’assumer les responsabilités qui sont les nôtres, on détériore un peu plus la perception que l’on a de soi-même. On se convainc de la responsabilité d’autrui, on se persuade qu’il est le seul responsable  de notre mal-être. On se cherche alors des excuses pour ne pas avoir à faire face aux épreuves qui le mériteraient. Cela entraîne un état de passivité, détériorant encore davantage l’image que nous avons de nous-mêmes. Une vie consciente s’inscrit en faux avec cette technique de l’autruche, cette fausse attitude envers la vie.

Être consciente, c’est assumer les responsabilités qui sont les siennes. Être consciente, cela signifie savoir identifier ce qui est en notre pouvoir, les difficultés qui se présentent, et leur faire face. C’est en somme reprendre le contrôle de sa vie. Sans une vie consciente, il est impossible de rehausser la perception que l’on a de soi, sinon en se mentant à soi-même. Une vie consciente est une des premières conditions afin d’améliorer son degré de confiance en soi. 

2. Une vision objective de soi-même.

Clé de l’acceptation de soi  

“Ce n’est pas le fait d’être aimé par quelqu’un qui guérit notre guerre civile intérieure, c’est d’être aimé par soi-même, de s’accepter, de la racine à la cime.”

Placide Gaboury

@natashandlovu

L’acceptation de soi passe nécessairement par une vision objective de soi. L’image que l’on a de soi doit être nette et dénuée de toutes influences ou interprétations passées. On y parvient en se reconnectant sincèrement à soi, en découvrant qui l’on est réellement. Notre préoccupation première devrait toujours être une connaissance plus profonde de soi. Connaissance nécessaire pour s’accepter.

L’acceptation de soi implique trois composantes. La première est d’être consciente de sa valeur et d’agir en conséquence. Une femme consciente de la valeur se respecte profondément. Il s’agit ensuite de rester authentique et fidèle à soi, à ses aspirations, en dépit du jugement d’autrui. Le jugement des autres influe considérablement sur la perception que nous avons de nous-mêmes, parfois il la fausse intégralement. Il faut donc s’en affranchir. Enfin, l’acceptation de soi implique d’être bien bienveillante avec soi-même. Cesse de te maltraiter et engage un dialogue positif avec toi-même. Traite-toi au moins comme tu traiterais une amie, avec amour et bienveillance. 

3. Prendre ses responsabilités.

“Si vous faites reposer la faute sur des phénomènes extérieurs à vous, vous leur donnez alors le contrôle de votre vie.”

Waine Dyer

En prenant entièrement les responsabilités qui sont les siennes et le contrôle de sa vie, on reprend une maîtrise sur les circonstances. Ce n’est pas par l’apitoiement, la victimisation ou le repli sur soi que l’on peut espérer accomplir ses objectifs. Tout ce qui donne un sentiment de contrôle, de pouvoir sur la situation, maintient une image positive de nous-mêmes et permet de mieux vivre. La prise de ses responsabilités mène à cette sensation de pouvoir très agréable et cette liberté recouvrée ; elle nous prépare à l’accomplissement de nos objectifs. Pour autant, prendre le contrôle de ta vie ne signifie pas prendre la responsabilité de tout ce qui peut survenir. Certaines choses échappent complètement à notre contrôle, elles ne sauraient dépendre de nous. Il est important de discerner où cette responsabilité personnelle s’arrête.

4. Oser s’affirmer.

 

“Le monde ne vous donnera jamais que la valeur que vous vous donnez vous-même.”

Joseph Murphy

@natashandlovu

S’affirmer, c’est accorder à ses valeurs, ses aspirations le droit d’exister. C’est leur donner une réalité. Lorsque l’on n’accorde pas suffisamment de valeur du tout à ce qui se trouve en nous – aspirations, désirs, idées – on ne peut s’affirmer. On ne parvient pas à affirmer nos positions, car nous ne sommes pas convaincues de l’importance qui est la leur. Cette incapacité à s’affirmer trouve là encore son origine dans la crainte du regard d’autrui. Nous privilégions l’avis d’autrui plutôt que notre voix intérieure. Car en osant nous inscrire en faux avec ce qu’autrui peut affirmer, nous redoutons le jugement négatif auquel nous nous exposons. Il faut donc se détacher de cette crainte vaine et accessoire pour donner à nos valeurs, nos aspirations et nos idées tout le respect qu’elles méritent.

Cependant, l’affirmation de soi ne saurait basculer dans les travers que sont l’arrogance et l’égocentrisme. L’affirmation de soi au contraire se fait dans le respect mutuel. Les personnes qui sous couvert d’une forte personnalité éprouvent le besoin de crier et d’imposer leur point de vue souffrent, souvent inconsciemment, d’un manque de confiance.  L’affirmation de soi ne consiste pas à imposer ses idées à autrui, mais d’accepter le droit qui est le sien d’exprimer, de faire valoir et de défendre son point de vue. Et en agissant de la sorte, nous donnons à autrui la possibilité d’en faire de même.

 

5. Une vie axée sur un but fondamental.

“Les grands esprits ont un but, les autres ont des espoirs.”

Washington Irving

Dans ce monde en perpétuel mouvement, nous avons tous besoin d’une ligne directrice qui guidera nos décisions et nos actions. Les buts que nous nous fixons nous permettent de mettre notre temps et notre énergie à profit. Une vie axée sur un but est donc essentielle pour ne pas céder à la passivité. C’est en faisant les efforts nécessaires pour s’élever, s’améliorer que l’on se libère et que l’on gagne en confiance. L’autodiscipline est ce qui favorise notre réussite. Elle est l’expression de notre persévérance, de notre force de caractère. C’est savoir renoncer aux plaisirs immédiats et éphémères au profit des objectifs que l’on s’est fixés. Ta discipline aujourd’hui est ce qui te mènera à ton succès de demain.

Fixer ses buts implique d’énoncer clairement et en conscience ses intentions, de définir avec précision les étapes à franchir pour y parvenir. Se fixer des objectifs n’entache en rien notre capacité à vivre le moment présent. De même que l’autodiscipline n’est en rien synonyme de peines et de souffrance, mais elle est au contraire à l’origine de grands bénéfices. L’autodiscipline allège notre esprit, elle est un soulagement.

 

6. Demeurer intègre. 

“C’est avec l’honnêteté qu’on va le plus loin.”

@natashandlovu

L’intégrité désigne l’alignement ou la cohérence entre ce que nous sommes intérieurement – valeurs, aspirations, principes – et ce que nous manifestons verbalement ou par des actes à autrui. Lorsque notre comportement n’est pas conforme à ce que nous estimons juste au plus profond de nous, l’image que nous avons de nous-mêmes se détériore. Nous nous respectons moins.

Certaines personnes, parce qu’elles ne sont pas intègres, ne deviennent jamais qui elles sont. Il est impossible, dans de telles conditions, de révéler au monde toute notre lumière. À chaque fois que nous n’agissons pas en cohérence avec notre nature profonde, c’est une part de notre intégrité personnelle que nous perdons. Il est essentiel que nos paroles et nos actes soient en conformité avec nos valeurs pour nous sentir intègres et dignes de confiance et ne pas sombrer dans la négativité et la mésestime de soi.


Pour aller plus loin, procure-toi le livre en cliquant ici.

Articles Similaires

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Shopping Basket