6 Leçons Puissantes Que J’ai Apprises En 6 ans de #Femmedinfluence

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
@sarahyakan

6 ans. Ça fait déjà 6 ans. J’ai peine à croire que cela fait déjà tant d’années que je fais cela. Je me suis lancée dans l’entrepreneuriat un peu à l’aveuglette, dans ma chambre, avec pour seul compétence mon rêve : donner les clés de l’influence aux femmes, et qu’elles prennent du pouvoir dans tous les domaines de leur vie. Et après tout ce temps, j’en ai tiré des leçons-clés qui pourront servir à tous les entrepreneurs présents et en devenir.

Leçon n°1 : Tout Le Monde Peut Être Entrepreneur

Il y a deux écoles : ceux qui pensent que tout le monde n’est pas fait pour être entrepreneur et ceux qui pensent le contraire. Je fais définitivement partie de la deuxième. J’avais d’ailleurs déjà largement développé ce point de vue dans l’un de mes premiers articles publiés sur #Femmedinfluence : ‘Tout Le Monde Peut Être Entrepreneur’. Clairement, je n’étais pas fait pour l’être. Je n’avais pas le goût du risque, je suis plutôt timide, peu organisée… Et pourtant ! En me lançant, j’ai compris que l’entrepreneuriat n’était pas quelque chose d’innée, c’est un statut qui demande des compétences qui s’acquiert avec le temps, l’expérience et la pratique. 

Kathryn Duryea le dit elle-même :

« Il n’y a aucun boulot qui te prépare à devenir entrepreneur. Tu apprends à être une entrepreneure en étant entrepreneur. »

Je n’aurai pas mieux dit. Donc certes, tout le monde ne sera pas entrepreneur, mais tout le monde peut l’être.

Leçon n°2 : L’Empathie Est La Compétence d’Influence

On me demande souvent quelle est la clé ultime pour réussir… Et ma réponse est toujours la même : la plus grande compétence humaine est la capacité de se mettre à la place des autres. Les meilleurs entrepreneurs sont ceux qui savent lire les besoins des autres, les anticiper et y répondre avant même qu’on le leur demande. Et ça aussi, ça s’apprend.

Leçon n°3 : Il y a du Pouvoir Dans La Discrétion

Dans ce monde où tant de gens aiment à se mettre en avant, j’ai choisi de mettre en avant les autres. C’était mon défi personnel : réussir sans avoir besoin de me montrer. Et je pense que c’était important, car cela a permis à des millions de femmes de se reconnaître, non pas à travers une personne, mais à travers des valeurs. 

Leçon n°4 : La Cible Change Au Fil Du Temps

L’une de mes plus grandes difficultés entrepreneuriales a été de m’adapter au changement de mon audience. Moi qui visais avant tout les femmes des milieux populaires, je me suis retrouvée en 2017, au premier événement de #Femmedinfluence, devant un public totalement diversifié. Une surprise qui a remis presque en question la vision de mon entreprise ! Sans la changer complètement, je l’ai fait grandir, évoluer. Persona, images, visuels, textes, site, réseaux sociaux… Mon entreprise n’a plus jamais été la même après cela. Et son influence s’étend désormais à tout types de femmes. C’est ça l’impact !

Leçon n°5 : Certains Ne Vont Pas Aimer Ton Concept

Désolée de te le dire, mais qui dit grand succès dit grands haters. Dès que j’ai lancé FI, énormément de femmes ont adoré ce concept novateur, tandis que d’autres l’ont détesté. Et c’est normal. Il est vrai que lorsqu’on crée son projet, c’est un peu comme notre bébé, et à la moindre critique, on prends les choses personnellement. Mais plus le temps passe, moins on y prête attention. On comprends très vite que cela fait partie du game. 

D’ailleurs, j’aime cette phrase d’Emilia Mambissa – mon bras droit – qui dit : « Ton business ne plaira pas à tout le monde. Ce n’est pas un problème. Tu ne l’as pas lancé pour tout le monde. » On ne peut pas être plus clair !

Leçon n°6 : Le Talent Se Révèle Par La Pratique

Parfois, on cherche en vain quels sont nos talents… C’est d’ailleurs une question qui revient souvent. Comment le trouver ? Eh bien, laisse-moi te dire qu’il peut se révéler à un moment-clé, lors d’une activité, d’un nouveau projet lancé… En débutant dans l’entrepreneuriat, je me connaissais un talent en particulier : l’écriture. De fil en aiguille, je me suis découvert un talent pour le graphisme, le design, la photographie, la communication digitale, le marketing… Eh oui, c’est aussi ça l’avantage d’être entrepreneur : on est tellement partout – du moins, au début – que l’on expérimente une multitude de domaines. Et c’est finalement, le meilleur moyen de se connaître.

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !