DeVon Franklin Nous Avoue La Vérité sur les Hommes Que Toutes Les Femmes Doivent Savoir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Rollingout.com

« Il est temps pour nous les hommes de faire notre travail, parce que nous sommes le problème. Nous avons transféré la responsabilité de nos mauvais comportements sur les femmes pendant trop longtemps. Il est temps pour les hommes de se comporter comme des hommes et de prendre les choses en main »

écrit DeVon Franklin dans son livre The Truth about Men. Le mari de Meagan Good est producteur, mais aussi coach spirituel et auteur. Il est connu pour prôner et incarner un comportement masculin fondé sur le respect, la réussite personnelle et la foi. Dans son livre, il nous propose sa vision de la psychologie masculine, ainsi que des clés pour la comprendre et l’élever au niveau supérieur, qu’on soit un homme ou la partenaire d’un homme.

Toute sa théorie repose sur une métaphore : en chaque homme, il y a un chien… mais aussi un maître à dresser.

Faire Face au Chien Pour Mieux Le Dresser

« Tout ce que nous n’assumons pas de regarder en face, nous lui donnons le pouvoir de nous maîtriser »

DeVon Franklin

Selon DeVon Franklin, en chaque homme se cacherait un chien : avouons-le, l’idée a de quoi choquer, et sans doute est-ce la volonté de l’auteur, qui veut nous pousser à réagir et à remettre nos idées reçues en question, que l’on soit une lectrice ou un lecteur. Le chien, selon l’auteur, c’est cette part de l’homme qui, comme l’animal, est soumis à ses instincts primitifs. DeVon Franklin révèle que cet aspect de la personnalité humaine se trouve aussi chez les femmes, mais que celles-ci sont culturellement éduquées à prendre le pouvoir sur leurs pulsions, alors qu’à l’inverse, certains schémas sociétaux acceptent ou même valorisent chez l’homme les mêmes caractéristiques que chez les chiens :

⇢ être un chasseur émérite

⇢ être impulsif

⇢ se comporter différemment à l’extérieur de chez soi

⇢ aimer jouer

⇢ être agressif

⇢ protéger son territoire

⇢ être soumis à de forts instincts sexuels

⇢ ne pas s’assumer seul : avoir besoin d’être nourri, soigné, choyé…

Pourquoi faudrait-il accepter de constater ces similitudes ? Parce que connaître ses faiblesses, quand on est un homme, est la condition pour les dépasser. Pour une femme, cette métaphore permettra d’être plus exigeante envers son homme. Répéter que « les hommes sont des chiens » est une façon de s’en plaindre tout en excusant ceux qui ne seraient pas plus maîtres d’eux-mêmes que des animaux : ce livre a pour but de mettre les hommes face à leurs responsabilités, en leur montrant qu’ils ont aussi en eux la capacité de « se dresser ».

Développer Le Maître en Soi

Nous avons tous des pulsions, que l’on soit homme ou femme. La différence entre un individu qui se comporte de manière responsable et un autre qui se comporte de manière pulsionnelle est une question de choix personnel, fondé sur la maîtrise de soi. Dès lors, il appartient à un homme de reconnaître en lui le chien, mais aussi le maître, capable de dresser l’animal pour l’empêcher de faire des dégâts.

« Il est temps pour nous les hommes de faire notre travail, parce que nous sommes le problème. Nous avons transféré la responsabilité de nos mauvais comportements sur les femmes pendant trop longtemps. Il est temps pour les hommes de se comporter comme des hommes et de prendre les choses en main », DeVon Franklin.

Voici, selon l’auteur, les caractéristiques d’un maître :

⇢ un maître est plus fort qu’un chien

⇢ un maître a le contrôle de la situation, quelle qu’elle soit

⇢ un maître travaille à devenir meilleur

⇢ maître est responsable de ses actes

⇢ un maître réfléchit aux conséquences de ses actes

⇢ un maître protège

⇢ un maître veut une femme, pas juste un rapport sexuel

⇢ un maître ne s’expose pas inutilement aux dangers

⇢ un maître s’engage

⇢ un maître domine ses pulsions

Toutes ces caractéristiques sont les aspects de la masculinité qu’un homme doit développer pour s’élever vers la meilleure version de lui-même. Pour y inciter les hommes, DeVon Franklin a un argument de poids :

« Les femmes de haut niveau sont attirées par les maîtres. »

À nous de déduire la réciproque : en femme de haut niveau, va vers l’homme qui connaît ses faiblesses et travaille chaque jour à s’en rendre maître, et non vers celui qui se cache derrière les soi-disant penchants naturels masculins.


Si tu veux te procurer le livre,clique ici

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu