La Science et Nos Grands-Mères Le Confirment : Il Vaut Mieux Eviter de Coucher le 1er Soir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nous avons souvent entendu ce conseil : il vaut mieux éviter de coucher avec un homme trop rapidement après l’avoir rencontré. Que ce soient nos grands-mères qui nous conseillent d’attendre, nos copines qui prônent la règle des 3 dates, ou Steve Harvey qui nous dit d’attendre 90 jours, de nombreux avis concordent pour nous suggérer qu’il ne faut pas céder à notre désir avant qu’un homme n’ait développé un début de sentiment amoureux. Mais nous ne savons pas forcément si c’est un bon conseil : est-il fondé sur une morale que certaines jugent désuète pour des femmes libres et modernes, sur des principes religieux auxquels nous ne répondons pas forcément ? Un homme ne risque-t-il pas de se désintéresser si nous le faisons trop attendre ?

La science semble avoir tranché : selon la chercheuse en neurosciences Dawn Maslar, faire attendre un homme contribuerait à augmenter les chances qu’il tombe amoureux, et cela s’explique par les hormones en jeu dans la rencontre et dans la sexualité.

La Chimie d’un Cerveau Amoureux Féminin, et Celle du Cerveau Masculin sont Différentes !

La science a révélé depuis longtemps que la magie de la rencontre amoureuse se traduit par des modifications chimiques dans notre corps. Nos sentiments sont influencés pas nos hormones, et inversement :

  • Notre dopamine augmente, sous l’effet de l’excitation de la rencontre, mais cela ne suffit pas à expliquer le sentiment amoureux. En effet, les jeux vidéo provoquent le même pic, et c’est d’ailleurs ce shoot hormonal qui explique que cela soit si addictif… comme l’amour !
  • Notre cortisol, hormone du stress, baisse. Cela fait baisser notre niveau de vigilance et nous donne suffisamment confiance en l’autre pour développer des sentiments.
  • La sérotonine va nous rendre euphoriques, et nous donne l’impression d’être sur un « petit nuage ».
  • L’ocytocine, appelée hormone de l’attachement, est secrétée par le contact physique. Elle augmente quand tu as un rapport sexuel, un moment de tendresse, ou même quand tu câlines un animal de compagnie ou un bébé.
  • La testostérone bloque cette hormone chez les hommes, mais ils ont un équivalent à l’ocytocine insensible à la testostérone, la vasopressine.

Mais comment se retrouve-t-on simultanément dans le même état hormonal ou sentimental ? Tout n’est-il dû qu’à la magie des sentiments ? La science et nos grands-mères nous disent que nous pouvons influencer cette chimie qui agit comme un philtre d’amour.

La Science confirme les Conseils de Nos Grands-Mères : L’Attente Rend Amoureux

La grand-mère de la chercheuse Dawn Maslar est formelle, et la tienne est sûrement d’accord avec elle : « Vous les jeunes, vous ne connaissez rien à l’amour ! Vous les jeunes filles, vous sautez dans le lit trop vite. Vous tombez amoureuses, mais les garçons ne tombent pas amoureux comme ça. Il faut attendre qu’un garçon tombe amoureux pour coucher avec lui ! »

Quelle que soit la manière dont tu choisis de gérer ta sexualité, tu as forcément observé dans ta vie ou dans celle de tes copines ce mécanisme récurrent : un homme semble très intéressé par une femme, ils ont un rapport sexuel, elle s’attache immédiatement à lui alors que lui, au contraire, semble se désintéresser immédiatement après. Est-ce un homme sans scrupule qui a feint un intérêt pour elle juste pour arriver à ses fins, puis tombe le masque tout de suite après ? Pas si sûr.

Les Hommes et les Campagnols des Prairies Tombent Amoureux de la Même Façon!

 Au moment où Dawn Maslar reçoit ce rappel de sa grand-mère, elle étudie les hormones des campagnols des prairies, des rongeurs monogames, et ce qu’elle va découvrir s’applique aux humains et explique la situation décrite plus haut, mais aussi comment un homme peut tomber amoureux :

  • L’ocytocine est boostée par le contact physique, mais surtout par l’orgasme : c’est pour cela qu’une femme peut tomber amoureuse après un rapport sexuel.
  • Mais le problème est que les hormones d’un homme fonctionnent à l’inverse ! La vasopressine, équivalent de l’ocytocine, augmente avec l’excitation sexuelle, mais retombe après l’orgasme. l’homme se détache alors émotionnellement au moment où une femme s’attache !

Mais alors, comment éviter ce détachement ? En attendant qu’un homme soit suffisamment attaché pour coucher avec lui! En effet, on a mesuré les hormones d’hommes célibataires et engagés : les célibataires ont beaucoup de testostérone, alors que les hommes mariés ou simplement engagés avec une femme en ont moins. La testostérone en baisse ne bloque donc plus l’ocytocine dans leur corps, et cette hormone qui nous rend amoureuses peut alors avoir le même effet sur eux.

Ainsi, si tu attends qu’un homme s’engage émotionnellement avec toi, sa testostérone baisse, son ocytocine peut augmenter en même temps que la tienne, et au moment du rapport sexuel, elle explose et crée de l’attachement, compensant ainsi la chute de vasopressine après l’orgasme ! La seule chose que la science ne dit pas, c’est combien de temps l’engagement émotionnel met à se créer : ça, c’est à toi et à la magie de la rencontre de le déterminer.

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !