fbpx

Et Si On Arrêtait Cette Sale Habitude de Dire “Je te L’avais Dit” ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Qui n’a jamais entendu le fameux « Je te l’avais dit » après un erreur ou une déception ? Cette petite phrase assassine peut être difficile à entendre lors d’un coup bas et ne vient généralement pas aider la situation de celui qui l’entend. Pourtant, nous avons envie de croire que celui qui la prononce n’est pas forcément mal intentionné. Tu as peut-être déjà toi-même dit cela en ne pensant pas à mal. Comment changer cette mauvais habitude de dire cela lorsque l’on avait conseillée quelque chose à quelqu’un qui n’a pas suivi notre conseil ?

Démontrer Notre Besoin d’Avoir Raison

« On a souvent tort dans la façon que l’on a d’avoir raison »

Cette petite phrase tranchante a malheureusement tendance à en dire long sur la personne qui la prononce. Même si l’intention n’est pas de heurter dire « Je te l’avais dit » revient à vouloir prouver que l’on avait raison. C’est un peu une façon de prendre le dessus sur une situation qui, bien souvent, ne nous concerne pas directement, raison pour laquelle nous avions donné un conseil au lieu d’agir directement. Alors que la situation a pris la tournure que nous attendions, dire cela est une manière de se replacer au centre du sujet pour attirer l’attention sur notre capacité d’analyse et de prédilection. C’est une manière de se montrer supérieur à l’autre, ce qui n’aide en rien la situation ou même la relation.

Donner un Conseil est un Don, Pas un Échange

« Heureux est celui qui donne sans rien attendre en retour »

Beaucoup de personnes estiment qu’à partir du moment où elles donnent un conseil qu’elles savent être bon à suivre, alors la personne qui le reçoit doit le suivre. Elles voient le conseil comme un échange : je te donne de ma connaissance et en retour, tu agis en fonction. Pourtant, comme le terme l’indique, « donner un conseil » n’implique en aucun cas une assurance de suivi par la suite. Cela n’implique ni comportement obligatoire ni même la moindre reconnaissance. Donner signifie ne rien attendre en retour, pas même que la personne suive ce qu’on lui suggère. Pour s’éviter le fameux « je te l’avais dit » il est donc important d’avoir cette notion en tête. Et de laisser partir le conseil que l’on donne pour ne pas ressentir de frustration par la suite.

Lâcher Prise sur Les Personnes Que L’on Conseille

Le « Je te l’avais dit » a aussi un côté passif-agressif. Il appuie sur la culpabilité de l’autre qui n’a pas suivi le conseil donné. Cela démontre encore une fois une certaine frustration qui peut aussi prendre naissance dans l’amour que l’on porte à l’autre. C’est une manière de projeter sur l’autre ce qu’on voudrait qu’il ou elle soit. Dire « Je te l’avais dit » dans ce contexte est une manière de s’assurer que l’autre suivra nos conseils la prochaine fois puisque, preuve en est, nous avons raison. Pourtant, il faut savoir que nous sommes programmés pour trouver des solutions plus facilement pour les autres que pour nous-mêmes. La personne qui n’a pas suivi notre conseil n’est pas plus bête que nous. Elle est simplement trop impliquée pour avoir le recul nécessaire. Et nous avons déjà été dans cette même position.

Une Autre Formule ?

« L’amitié ce n’est pas d’être avec ses amis lorsqu’ils ont raison, c’est d’être avec eux même quand ils ont tort »

Que « Je te l’avais dit » soit prononcé dans un contexte positif ou négatif, il est toujours agaçant. Aussi, il est souvent prononcé de manière précipitée, à l’annonce de la nouvelle alors qu’elle n’est même pas encore digérée par l’autre. Pour pallier à cela, tu peux utiliser d’autres formules. Si ce que tu cherches à témoigner est ton soutien pour une personne qui par exemple réussi à quelque chose alors qu’elle n’y croyais pas, tu as d’autre possibilités. Dis-lui plutôt « Bravo, tu le mérites, je suis heureuse que cela est marché ». Cela est moins prétentieux et plus tourné vers l’autre. Aussi, dans le cas où les évènements tournent en défaveur de la personne à laquelle tu t’adresses, tu peux lui dire comme tu es désolée et que tu aurais aimé que les choses se passent autrement. L’idée est de te décentrer du sujet puisqu’à priori, il s’agit de l’autre !

Encourager La Personne à Tirer sa Propre Leçon

Plutôt que de te positionner en sage dans une situation négative pour la personne, essaie plutôt de l’amener à voir comment elle pourrait agir différemment à l’avenir. Une fois la nouvelle passée, pose-lui des questions liées à la situation de manière à ce qu’elle voit les point à améliorer ! C’est là que tu lui montreras ton vrai soutien, avec patience et en lui permettant de prendre ton point de vue. Ainsi, elle s’évitera plus tard de réitérer ses erreurs et t’en seras forcément reconnaissante.

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu
×
×

Panier