Fais de L’Argent Ton Esclave, Non Ton Maître – Les 4 Attitudes d’Une Femme Indépendante

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
@iluvsarahii

« L’argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître. »

Jean-Benjamin de La Borde, Pensées et Maximes

La vie se complique lorsque nous n’attribuons pas à l’argent la place ni le rôle qu’il convient.  Lorsque tel est le cas, l’argent devient une source intarissable de désagréments. Plus que nous ne l’imaginons, l’argent exerce une influence sur la quasi-totalité des aspects de notre existence. La liberté, valeur suprême de l’être humain, est subordonnée à l’influence de l’argent. C’est que l’indépendance financière est une condition même de la liberté. Une femme est précisément libre parce qu’elle est indépendante sur le plan financier.

1. NE JAMAIS ÊTRE DÉPENDANTE D’AUTRUI FINANCIÈREMENT. 

@iluvsarahii

« Ce n’est pas le travail qui est la liberté : c’est l’argent qu’il procure, hélas. »

Gilbert Cesbron

Être indépendante implique de ne jamais dépendre d’autrui financièrement. Cette indépendance financière provient de la carrière qu’elle s’est elle-même construite. L’indépendance et la liberté qu’elle procure proviennent de la vie qu’une femme est parvenue à construire en dehors de sa famille, de son compagnon, d’autrui de manière générale. L’indépendante financière est la garantie de ne se plier qu’à ses propres choix et non aux exigences d’une tierce personne. C’est se respecter et être respectée en retour.

C’est encore se donner la chance de vivre un amour sincère et véritable qui ne saurait tenir au secours financier du conjoint seul capable de subvenir aux besoins de sa femme et de satisfaire ses envies. Une femme qui dépend d’un homme financièrement lui donne prise sur sa vie. Les hommes perçoivent aisément une telle détresse financière. Pour les plus malveillants, une femme qu’ils entretiennent n’en sera que moins respectable. 

2. NE PAS ENTRER DANS LE CERCLE VICIEUX DES EMPRUNTS ET DES DETTES. 

@iluvsarahii

« Le meilleur moyen de perdre son indépendance, c’est de dépenser l’argent qu’on ne possède pas. »

Mustapha Kémal

« Qui paie ses dettes s’enrichit. » Ce célèbre dicton français est une ode à la prudence et ne signifie pas autre chose qu’il faille d’abord payer ses dettes avant de faire fortune. Autrement dit, faire table rase avant d’investir. Excepté pour d’importantes acquisitions telles que les biens immobiliers, l’idéal est d’éviter autant que faire se peut les emprunts. Les accumulations de dettes assurent une descente implacable vers la précarité. Pour vivre indépendante, il ne faut pas entrer dans le cercle vicieux des emprunts et des dettes et si l’on y est déjà, il faut s’employer à s’en libérer. Les dettes polluent l’esprit et empêchent de jouir librement du fruit de son travail. Elles sont une entrave à la tranquillité de l’esprit. D’où l’importance de s’en affranchir. 

3. ÉVITER LES GASPILLAGES EN CHOSES INUTILES ET EN PLAISIRS IMMÉDIATS.

« Il existe deux façons d’être riche : avoir beaucoup d’argent ou avoir peu de besoins. »

Christophe André

Une femme devient indépendante dès lors qu’elle sait employer l’argent à bon escient. Pourtant, fort est de constater que nous laissons fuir l’argent sous l’emprise de nos impulsions et d’envies passagères. L’argent fuit à cause du manque de lucidité. Que nous le voulions ou non, l’argent est une force, une énergie capable de bâtir notre vie. Lorsqu’il est dépensé pour des choses qui n’ont à nos yeux que très peu de valeur, nous nous vidons d’une part de notre énergie.

Le meilleur moyen de préserver, de conserver cette énergie est d’éviter les dépenses excédant ses besoins ou pour le moins de les réfréner. Nous vivons tant dans l’excès que ce ne sont pas les gros investissements importants et réfléchis qui nous démunissent, mais les petits achats impulsifs et médiocres. La lucidité que l’argent requiert revient à ne jamais dépenser plus que ce que l’on gagne. D’où la nécessité absolue de parvenir à distinguer ses besoins véritables de ses simples désirs. La lucidité, c’est encore savoir renoncer aux plaisirs immédiats et éphémères au profit de la sérénité et de la stabilité financière. 

4. NE PAS DILAPIDER LE FRUIT DE SON TRAVAIL SANS RÉFLEXION NI CONSCIENCE POUR INVESTIR UN PEU CHAQUE MOIS.

@iluvsarahii

« La sérénité est la vraie richesse. »

Proverbe tunisien

Les économies apportent la sécurité et la tranquillité de l’esprit. Lorsque l’on sait la vie jalonnée d’imprévus, épargner permet de vivre plus heureuse, plus sereine, car l’on s’affranchit du poids des angoisses financières. L’épargne permet de faire face, elle est une sécurité. Elle est encore ce qui rend possible la réalisation matérielle de ses projets tels que l’acquisition d’un bien immobilier, le financement de ses études ou de son entreprise…Réfréner ses désirs est la voie la plus certaine et la plus rapide pour y parvenir.

Par ailleurs, garder une trace de ses revenues et de ses dépenses permet d’organiser et de simplifier ses finances. La traçabilité de ses dépenses met en lumière les habitudes de dépenses irréfléchies et incontrôlées. En apportant clarté et précision, elle permet une meilleure gestion de ses finances. La bonne tenue de ses comptes fait faire des économies. C’est qu’il n’y a rien de plus décevant que de dilapider le fruit de mois de labeur sans réflexion ni conscience.  

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Lis la suite...

Lire la suite...

PLUS D'ARTICLES

GIRLBOSS

Shopping Basket