fbpx

5 clés pour devenir une entrepreneure de talent comme Fati Niang

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

N’avez-vous jamais souhaité manger des plats provenant d’Afrique et facile d’accès? Fati Niang le souhaitait. Elle a transformé son rêve en réalité en créant BlackSpoon, le 1er Food Truck à la gastronomie Africaine qui sillonne les routes de l’Ile-de-France.

Cette jeune femme est devenu la fierté du Sénégal, son pays d’origine, mais également le modèle des jeunes issus de la diaspora. Car ouiFati Niang a su relever le défi : elle est devenu chef d’entreprise. Sa persévérance et son envie écrasante d’atteindre son objectif la propulsa de simple entrepreneure à l’Hôtel Marriott aux Champs-Élysées, où elle reçu le prix de l’entrepreneur africain de France 2014 – catégorie femmes innovantes.

Parce que cela n’arrive pas qu’aux autres, voici les 5 clés d’un entrepreneur de talent que nous avons relevé en observant et en analysant le parcours de Fati Niang.

fati-niang-black-spoon-gif

3points-300x67

1. Développer ses connaissances sur le terrain que l’on veut conquérir.

fati-niang-entrepreneure2

Fati Niang commença son chemin par une formation de marketing et de commerce. Son goût pour l’entreprenariat s’éleva en elle lorsqu’elle créa sa première entreprise :

Pour notre sujet de mémoire, on devait réaliser une étude de marché complète. À l’époque, Hapsatou Sy montait en flèche. C’était aussi l’époque où la question des cosmétiques éclaircissants était au devant de la scène. Avec une copine, on a créé un institut de beauté en partenariat avec des dermatologues pour sensibiliser les femmes sur les spécificités de la femme noire et importer des produits des États-Unis. Faire du sourcing, le côté marketing, inventer et créer une marque de zéro… J’adorais ! Fati Niang

Elle avait trouvé sa voie. Son plan était ensuite de tâter le terrain, en apprendre davantage sur la communication, la création et la gestion d’entreprise, l’élaboration du business plan, le financement… L’entrepreneur prend le temps d’étudier son champ de vision avant de conquérir le territoire.

On ne devient pas entrepreneuse par un claquement de doigts. Et puis, nous sommes en France, il y a toujours des montagnes de papiers à remplir. Il faut prendre le temps de tout étudier avant de se lancer, car plus les choses sont préparées en amont, mieux c’est. — Fati Niang

C’est après un poste d’assistante commerciale dans un cabinet d’architecture, puis une formation à l’AFPA que Fati Niang se décide à lancer son Food TruckBlack Spoon’.

 

2. Apporter sa touche innovante.

food-truck-black-spoon-cuisine-gastronomie-copie

Cette jeune maman n’a pas seulement voulu ouvrir un fast-food sur les trottoirs de Paris, elle a voulu y mettre sa touche personnelle afin de rendre son idée hors du commun. Offrir un service jamais vu auparavant est la première clé du succès. Sa carte de l’originalité, elle l’a joue en 2 temps : la gastronomie africaine conçu dans un camion de type ‘restauration rapide’ et l’accès aux produits bio.

En réalité, je me suis inspirée du ‘Camion Qui Fume’, le premier food truck parisien. J’ai adapté le concept à la gastronomie africaine. J’ai conclu un partenariat avec le traiteur Moriba, qui fournit toute une gamme de produits bio. C’était un plus. Pas juste de la nourriture africaine. — Fati Niang  

Black Spoon traverse l’Ile-de-France et propose des mets ouest-africain tels que le mafé, le poulet yassa, le tiep bou dien, les pastels, les brochettes d’alloco, le tiakri… Les différents plats, à l’exception du riz nature, sont cuisinés chaque matin par son équipe. Black Spoon est donc le 1er fast food mobile africain sur le sol français. De quoi ravir les Africains et les amoureux de ce continent !

 

3. Viser un public large.

black-spoon-food-truck-fati-niang-768x408

Trouver son secteur d’activité, c’est une chose… Attirer le public en est une autre. Toucher un large public sans se restreindre par rapport à vos services n’est pas trop ambitieux. Bien au contraire ! Fati Niang ne s’est pas seulement limitée à la communauté afro, elle a tenu à toucher un public pluriel afin de faire découvrir à d’autres communautés la gastronomie africaine.

Je veux valoriser la gastronomie africaine. Valoriser la gastronomie, c’est aussi valoriser nos cultures. En fait, Black Spoon, c’est moi, le métissage de la France et de l’Afrique. — Fati Niang

Son camion, sa marque, son logo… Rien n’est fait au hasard. La marque porte les couleurs du métissage : du noir et blanc mélangés ensemble. La féminité est portée par la petite touche de rose, discrètement insérée. Lorsqu’elle commença à attirer un tout autre public que la population noire, la chef d’entreprise réalisa que son concept et sa nourriture peut changer les esprits. Et tant mieux !

 

4. Se sentir prête.

fati-niang-entrepreneuse

Démarrer son entreprise est une expérience formidable, semée d’incroyable surprises et de quelques défaites. Mais pour lancer son entreprise, il faut être prête, car cela demande du travail et de l’acharnement. Fati Niang est l’aîné d’une famille de 7 enfants. S’occuper de sa famille après le retour de l’école lui a beaucoup appris. Elle a appris à être autonome. Pour le bonheur de sa famille, ce qu’elle s’est toujours interdit, c’est l’échec !

Aujourd’hui maman, elle confia qu’il fut difficile de gagner la confiance des banquiers pour commencer à entreprendre. Femme + jeune maman + gastronomie africaine faisaient fuir ces derniers… Pourtant, cette #Femmedinfluence était prête à réaliser son rêve, et ne laissa en aucun cas les refus le lui retirer.

Quand on est une femme, que l’on n’a pas d’expérience et que l’on n’est pas du métier, il est très difficile de trouver un banquier qui vous fait confiance. Ce n’est pas parce qu’on devient maman que tout s’arrête. J’étais allée chercher des prêts bancaires et gouvernementaux afin de réaliser mon rêve.

Se sentir prête à affronter les “NON”, se sentir prête à donner 200% de vous-même, se sentir prête à conquérir le marché.

 

5. Croire en soi.

fati-niang-entrepreneur

Black Spoon a réussi à se faire une place dans le marché de la haute gastronomie. Au bout de 3 mois seulement et malgré l’hiver, Black Spoon avait déjà servi plus de 1 500 clients. Aujourd’hui, la société est de plus en plus sollicitée pour des salons, des foires ou des événements privés. En seulement 2 années d’existence, Black Spoon a façonné sa route de succès. Le camion a été sélectionné pour le concert événement de Beyoncé & Jay-Z au Stade de France, ainsi que pour la Foire de Paris.

Alors que d’autres ne croyaient pas en son rêve et en ses ambitions, sa détermination et sa confiance en elle a su faire basculer la trajectoire vers la réussite. Qui aurait cru que Black Spoon irait aussi loin et serait réclamé par de grands évènements à l’international ? Rien n’aurait pu le prédire si ce n’est la Foi qu’avait Fati Niang. La foi en elle et en son rêve.

Lorsque vous avez l’envie d’entreprendre, il faut foncer ! C’est une belle aventure. — Fati Niang  

 

3points-300x67

fati-niang-afro-cooking-kiss-gif

fati-niang-femmedinfluence

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu