Comment expliquer la mort à un enfant en 3 étapes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Depuis plusieurs années il nous est impossible d’allumer notre télévision sans entendre systématiquement parler de la mort. Tout n’est que drame et souffrance dans l’actualité. La mort peut survenir suite à une maladie, mais cette dernière, même si la douleur reste identique, nous laisse un minimum de temps pour nous préparer à la perte d’un être cher contrairement à la perte d’un proche dans un accident ou un attentat. Alors, comment trouver les mots et expliquer la mort à un enfant ? Comment lui faire comprendre que dans votre vie et la sienne rien ne sera plus jamais pareil sans pour autant l’angoisser ? Voici 3 étapes qui vous y aideront.

3points1-300x67 (1)

1. Comment l’annoncer

Avant tout, vous devez vous assurer de lui annoncer dans un milieu dans lequel il est serein (sa chambre ou un parc) puis avec des mots faciles à comprendre. Ainsi, il faut absolument éviter d’utiliser des phrases telles que « papa s’est endormi, il est parti ». Votre enfant doit comprendre qu’il ne reviendra plus, donc évitez de lui laisser un espoir de revoir l’être perdu. De plus, vous pouvez lui proposer de vous accompagner aux funérailles. Voir le cercueil sera une manière de réaliser le décès et aussi de dire adieu. Invitez votre enfant à apporter une lettre ou un dessin afin de marquer ce drame par quelque chose qui lui fasse du bien cela aura un impact fort sur la phase de deuil. Néanmoins s’il refuse, surtout ne le forcez pas et acceptez son choix.

2. Comment parler de l’être perdu

Parfois, vous vous dites que votre enfant ne veut surtout pas parler du drame, car cela peut le rendre triste et le plonger dans des souvenirs qu’il n’a pas forcément envie de revivre et vous évitez de faire allusion à la personne décédée. Toutefois, il sera amené à vous poser des questions sur cette personne, une façon pour lui de se rappeler des bons moments en sa présence ou alors des choses qu’il a accompli. Alors, ne soyez pas avare et racontez-lui le maximum de choses que vous pouvez, car c’est leur manière de garder le contact avec cet être parti trop tôt. Proposez-lui également d’aller sur la tombe pour qu’il puisse se recueillir ou y déposer un cadeau afin de lui exprimer ses émotions et son amour. Parler de la mort est souvent plus rassurant pour les enfants qu’un silence imposé, car dans le silence ils peuvent tout s’imaginer et laisser place à leurs plus grandes angoisses.

3. Comment faire le deuil

Surmonter un décès n’est simple pour personne et il faut passer par plusieurs étapes pour faire le deuil même si la cicatrice perdure. Cela est d’autant plus difficile lorsque vous devez vous-même rester forte pour cet enfant, alors n’hésitez pas à demander de l’aide à votre entourage dans ces moments-là et de préférence à une personne en laquelle votre enfant a confiance. Ensuite, tentez de savoir s’il éprouve des peurs afin de les dissiper rapidement, car ces angoisses peuvent être des freins dans sa vie future. Enfin, rassurez-le, manifestez-lui de l’amour et des gestes de tendresse afin qu’il se sente entouré et protégé, de ce fait, il sera plus enclin à accepter cette mort subite et à aller de l’avant sans pour autant oublier la perte de cet être cher.

3points1

Suite à ce décès, votre enfant peut passer par différents sentiments comme la tristesse, la colère, mais finalement c’est grâce à votre discours clair et concis qu’il surmontera cette épreuve. Pensez également à lui exprimer votre impuissance face à un tel drame et expliquez-lui que cela fait surtout partie de l’ordre de la vie et que cela peut toucher tout le monde. C’est certes un évènement traumatisant, mais gardez en tête qu’un enfant est une personne humaine, avec son caractère, sa complexité et ses sentiments, mais qu’il peut comprendre et accepter ce drame. Expliquez-lui les choses simplement, préservez-le, mais ne le surprotégez pas. Les enfants ont le droit et le besoin de savoir en quoi leur vie va changer.

petite-fille-pleure

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !