Le savoir financier des riches Babyloniens : 4 clés pour s’émanciper financièrement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’homme le plus riche de Babylone‘ de George Samuel Clayson raconte comment les hommes riches de Babylone ont construit leur fortune. Avec un langage simple, épuré et accessible à tous, l’auteur nous livre sous forme de fables toutes les clés pour s’émanciper financièrement et vivre une vie épanouie.

En effet, que ce soit aujourd’hui ou bien il y a 2000 ans, les premières préoccupations de l’homme restent les mêmes : se nourrir, se loger, se vêtir et jouir de quelques plaisirs. Pour cela, l’auteur a mis en lumière les histoires de quelques riches babyloniens, afin d’enseigner comment construire sa fortune et gérer ses finances d’une main de maître.

3points-300x67

Principe n°1 : Trouvez-vous un travail que vous aimez

Henri Salvador chantait “Le travail, c’est la santé.
Dans l’une des fables racontées dans le livre, un riche marchand souhaitait enseigner le fils de son ami, tombé dans la pauvreté faute de mauvaise gestion financière. Le fils de son ami était semblable aux enfants et petits-enfants nés avec une cuillère en argent, n’ayant rien créé et donc, ne connaissant que le luxe, comment dépenser l’argent qu’ils n’ont pas gagné et considérant le travail comme une activité sans intérêt.
Or non seulement le travaille distingue, donne une position sociale et rapporte de l’argent, mais lorsqu’il est bien fait avec une véritable volonté d’amener sa pierre à l’édifice, celui-ci peut vous mener loin. Les occasions viennent de toute part et de tout bord, L’homme favorisé par la chance, sera celui qui saura saisir les bonnes occasions. Par conséquent, choisissez un métier ou une profession que vous aimez et travaillez. Tout en restant informée des actualités de votre domaine et en cherchant constamment à vous améliorer.

Principe n°2 : Une partie de ce que vous gagnez vous revient. Gardez la précieusement

1ère Loi de l’or

“L’or vient volontiers en quantité toujours plus importante à l’homme qui met de côté non moins du dixième de ses gains, pour créer un bien en prévision de son avenir et de celui de sa famille.”

Nous payons partout et pour tout… Sauf nous-même ! Dans le livre ‘Père riche, père pauvre‘ Robert Kiyosaki explique avec une simple précision la rat race dans laquelle se trouve la classe moyenne et les pauvres. Car en effet la plupart des revenus sont reversés à l’État sous forme de taxes diverses, sans compter les charges et les dépenses qui, mal contrôlées font perdre énormément d’argent. Le personnage principal de la fable conseille donc à ses compagnons tout comme Robert Kiyosaki dans l’entreprise du 21ème siècle, de commencer par se payer soi même avant de payer quoique ce soit d’autre en mettant un dixième de vos revenus de côté.
Faites le calcul ! Quelle serait la somme obtenue d’ici ans ? 10 ans ? 20 ans ? Avoir un fond propre est synonyme de sécurité.

Principe n°3 : Distinguer les besoins des désirs et faites un budget

“L’or travaille avec diligence et rentabilité pour le sage possesseur qui lui trouve une utilisation profitable, se multipliant même comme les troupeaux dans les champs”

Arkad, l’homme le plus riche de Babylone, était né pauvre. Ni spécialement brillant ni bête, il n’excellait dans aucun domaine particulier mais il avait un fort désir d’être riche et appris au contact d’un homme d’affaire comment le devenir.
Devenu l’homme le plus riche de Babylone, il apprit également aux hommes qui le souhaitaient à devenir riche à leur tour. Lorsque la question du budget vint, un disciple fut fort mécontent. En effet, il voyait le budget comme étant une limite à ses envies et désirs, considérant qu’être riche s’apparentait seulement à dépenser de l’argent dans toutes les futilités possibles : les vêtements chics et chers ; les produits de luxe. Mais dans sa sagesse, voici ce qu’Arkad lui répondit :

“Un âne qui établirait sa charge y inclurait-il des bijoux des tapis et de lourd lingots d’or ? Je ne pense pas. Il y mettrait du foin du grain et un sac d’eau pour le sentier du désert.”

Les besoins de l’être humain sont simples : se loger, se vêtir, se nourrir, prendre soin de soi, de sa famille et payer ses taxes et impôts. Cependant la luxure et l’extravagance sont souvent proches des faiblesses des hommes. C’est la raison pour laquelle il est important d’avoir les pieds sur terre et les idées claires sur ce que vous voulez et vos besoins réels. Car nous comptons plus de désirs que nous n’avons d’argent pour les exaucer. Par conséquent selon la situation personnelle, des priorités s’imposent dont une très importante : la promptitude à rembourser ses dettes.

Principe n°4 : Investir selon les conseils des sages

Les conseils sont gratuits mais prends seulement les avis valables.
Georges Samuel Clason –

Des attrapes nigauds courrent dans nos rues. Que ce soit pour le simple ticket de métro à l’escroquerie bien organisé de Madoff, les possibilités d’investissement font légion. Par conséquent comment choisir ? En se renseignant et en se rapprochant de professionnels ayant déjà réussi dans le domaine dans lequel on souhaite investir. Car un peu de prudence vaut mieux qu’un grand regret.

“L’or fuit l’homme qui le forcerait à rapporter d’impossibles gains, qui suivrait le conseil séduisant des fraudeurs et des trompeurs ou qui se fierait à sa propre inexpérience et à ses désirs romantiques d’investissement.”

3points-300x67

Conclusion

L’objectif est donc, d’apprendre à faire travailler l’argent pour soi. Car celui ci n’a limite de temps, et d’énergie. L’homme a 24h dans la journée, a besoin de 7h de sommeil et est limité par la fatigue, les horaires de travail, les charges et les responsabilités qu’il doit assumer. Mais lorsqu’il apprend à mettre l’argent à son service, qu’il dorme, voyage ou soit en vacance, l’argent affluera dans sa poche car il a su créer un système de revenu efficace. Les royalties et les loyers sont les exemples les plus courants. Le logement a été fait une fois, et chaque mois vous versez un loyer au propriétaire, qui a donc le temps de faire un retour sur investissement et de réinvestir son argent dans une autre affaire. Idem pour les royalties.

3points1

ACHETER LE LIVRE

lhomme-le-plus-riche-de-babylone-livre-200x300

Cliquez ici

FOCUS

Évènement à ne pas manquer

Shopping Basket