3 étapes pour vous faire respecter de votre ado

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vous n’aviez jusqu’à présent aucune difficulté à vous faire respecter, et pourtant, désormais, votre ado est en pleine crise. Il cherche à s’affirmer dans le but de construire son identité. Et pour cela, tous les moyens sont bons : « Pourquoi obéir à mes parents ? Pourquoi accepter le cadre qu’on m’impose sans que j’aie mon mot à dire ? Je fais ce que je veux, comme je veux ! » Voilà les phrases qui trottent dans les têtes de nos adolescents.

Alors comment faire comprendre à son enfant que notre attitude n’a pour but que de le protéger et de l’aider à s’intégrer plus facilement dans notre société ? Comment imposer des règles strictes de respect et de savoir-vivre sans pour autant créer une rupture ? Voici comment se faire respecter en 3 étapes bien distinctes :

3points-300x67

1. Valorisez votre enfant et communiquez !

USA, New Jersey, Jersey City, Mother talking with daughters (10-11)

Au lieu de ne souligner uniquement ce qui ne va pas dans le comportement de votre enfant, essayez de noter les points positifs de son attitude et de le féliciter. Une bonne note dans une matière, il rentre à l’heure convenue, il débarrasse la table ou range sa chambre sans que vous n’ayez eu à le lui demander… Félicitez-le. En période de conflit, il est souvent difficile de rester positif et compréhensif… Mais n’oubliez pas que votre enfant a besoin de construire l’estime et la confiance qu’il a en lui-même. Le plus important est de ne pas rompre le dialogue. Tant qu’il y a échange – aussi minime soit-il – il y a espoir.

Communiquez avec votre enfant, expliquez-lui le plus tôt possible les règles que vous avez établies à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Soyez claire et concise. Dites lui que vous obéir ne revient pas à se soumettre à votre volonté et à votre autorité, mais à avoir une vie meilleure, sans conflits inutiles. Dites lui également que vous avez bien conscience qu’il n’est plus un enfant. Faites lui comprendre qu’il est libre de ses choix, mais que ces mêmes choix auront des conséquences positives ou négatives sur votre quotidien.  Expliquez lui que sa liberté engage également votre responsabilité, et que vous êtes une équipe On gagne le match ensemble ou on perd le match ensemble !

 

2. Ignorez ses provocations !

Daughter ignoring her unhappy parents

Face à une insolence récurrente, ne surenchérissez pas. Moins vous entrerez dans le « jeu » de votre ado, plus il se lassera. Sachez que pendant cette crise d’adolescence, votre enfant est comme programmé pour chercher le conflit en permanence. Il peut prendre ses repères dans votre faiblesse et votre désarroi, tout comme il peut les prendre dans votre force et votre ténacité. Il est primordial d’expliquer à son ado les limites imposées. La plupart du temps, les parents ne sont en rien démissionnaires, mais seulement dépassés par tant d’agressivité envers eux de la part de ce petit être à qui ils ont donné la vie et qui a grandit.

Dans les cas les plus graves – consommation de drogue, violence envers vous ou les autres – si vous constatez – et je m’adresse principalement aux mamans célibataires – que malgré vos ‘recadrages’ et vos consignes, votre enfant continue à transgresser volontairement vos règles et que votre parole n’a aucun impact, restez intransigeante, mais n’hésitez pas à vous faire aider par un frère, un oncle, ou encore les éducateurs de la ville. Vous pouvez également vous rapprocher de la Maison de l’Adolescent de votre commune.

En l’état, un référent qui réussira à communiquer, et qu’il ne mettra pas automatiquement dans la case « ennemi » car oui, c’est bien vous l’ennemie à ses yeux. Pour autant, n’ayez pas de scrupules à vous montrer plus dure que vous n’êtes et à sanctionner cet enfant que vous aimez tant. Son opinion de vous changera un jour et il vous remerciera, soyez en sûre !

 

3. Réfléchissez et sanctionnez !

Mother and daughter having an argument

Contrairement à ce que vous pouvez penser, la sanction peut être bénéfique à votre enfant. Il ne vous le dira jamais, et n’en a peut-être lui même pas conscience, mais il sera rassuré d’avoir des parents qui se préoccupent de lui. Nos ados cherchent des limites, certes, mais ne prenez pas de décisions trop hâtives, réfléchissez et mesurez au cas par cas. Sachez sanctionner avec justesse et cohérence : privation de téléphone portable le soir, d’ordinateur, de sorties, de console de jeux vidéo… Et surtout, donnez une explication et un temps précis à votre punition – 1 jour, 2 jours, 1 semaine etc. L’important c’est que votre ado prenne conscience de sa responsabilité et de sa faute. Punir sans explications ne sert à rien !

Si votre enfant insulte une de vos amie, obligez le à s’excuser auprès d’elle – il aura honte et réfléchira certainement à 2 fois avant de recommencer. S’il casse volontairement un objet de votre domicile, obligez-le à rembourser en réduisant le montant de son argent de poche – il comprendra que chaque chose a un coût. N’abdiquez pas. Restez fidèles à vos règles. Ne lui donnez jamais l’impression que vous êtes plus souple ou manipulable. C’est à vous de lui montrer l’exemple. Vous devez insister, répéter, lui faire respecter vos règles… C’est la base d’une éducation réussie. En habituant votre enfant à un cadre, il aura moins de mal à s’adapter aux cadres des milieux scolaires et professionnels.

3points-300x67

N’ayez pas peur que votre enfant ne vous aime plus car vous sévissez. Ne culpabilisez pas. Vous n’êtes pas à l’origine de son comportement, mais vous avez le choix du mode d’éducation : être autoritaire ou être laxiste. Soyez ferme ! Et surtout, n’agissez jamais comme sa petite copine. Établissez une « complicité cadrée. » Évitez les familiarités. Et insistez sur le respect mutuel.

Vous l’aimez inconditionnellement mais cela ne veut pas dire que vous devez pour autant tout accepter… Alors mettez des limites et restez solides ! Et n’oubliez pas, vous êtes une équipe !

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu