Vous Vous Disputez Trop Souvent – 3 Clés Pour Retrouver Votre Complicité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
@jaydepierce

Vous vous aimez, mais à vous voir parler au quotidien, on a du mal à le croire. Les disputes ont pris trop de place dans votre relation, et vous semblez enfermés dans un cercle vicieux : vous avez un différend, vous vous disputez, vous cumulez du ressentiment l’un envers l’autre, ce qui crée d’autres différends à partir de tout et de rien, ce qui crée d’autres disputes…

Avoir des moments de tension et de désaccord dans un couple est tout ce qu’il y a de plus normal. En revanche, se disputer est rarement nécessaire, et toujours toxique. Tu es d’accord avec cela, mais comment arrêter ces conflits incessants? L’idéal est d’en faire la démarche à deux, mais tu peux très bien enclencher le processus toute seule et briser le cercle infernal : ton homme s’engouffrera dans cette porte de sortie que tu lui ouvres, sois-en sûre. Il prendra exemple sur ta capacité à te remettre en question. Lui non plus n’est pas heureux dans cette situation, et cela même lorsqu’il déclenche lui-même un conflit.

Voici 3 clés pour comprendre la véritable origine de vos disputes et les anéantir :

_

ANALYSE LES ÉMOTIONS QUE SOULÈVENT VOS DISPUTES

Vos conflits soulèvent en vous de nombreuses émotions, et c’est assez logique. Mais toutes ces émotions sont elles vraiment liées au sujet qui vous divise, à cette situation bien précise, à la personne en face de vous ? Si tu analyses quelles sont les émotions qui te traversent pendant que tu te disputes avec ton homme, tu te rendras compte qu’il n’est pas forcément responsable de tout ce que tu ressens.

Quand vous vous opposez, donne-toi le temps de procéder à une introspection : que ressens-tu vraiment ?

  • De la colère ? Est-elle réellement proportionnée à ce qui vous oppose ?
  • De la dévalorisation ? A-t-il réellement voulu te dévaloriser ? Lui as-tu exposé ce que tu ressens afin qu’il puisse éventuellement démentir ton impression ?
  • De la peur ? Est-il responsable de l’insécurité que tu ressens ou hérite-t-il de peurs qui ont été mises en toi par d’autres que lui, dans ton enfance ou dans tes précédentes histoires d’amour ?
  • Du ressentiment ? As-tu pris le temps de pardonner les précédents conflits, ou lui fais-tu payer l’addition de tout ce qui vous a divisé auparavant ?

Certaines émotions sont en réalité moins explicables par ce qui cause le conflit ici et maintenant, que par des souvenirs émotionnels anciens, des douleurs de ton enfance ou des relations amoureuses antérieures qui t’ont fait tellement souffrir que tu es devenue méfiante et hypersensible sur certains sujets.

Ce que tu ressens lorsque ces émotions fantômes sont réactivées par la situation peut tout à fait se comprendre, mais il est injuste pour ton homme, pour ton couple, et pour ton bien-être que ces souvenirs prennent en otage ton présent. Veille à bien faire la part entre ce dont ton homme est responsable et ce que tu dois régler avec toi-même.

_

ANALYSE LES ENJEUX DE VOS DISPUTES

Un conflit manifeste souvent une attente non satisfaite : quelle est cette attente dans le cas de votre dispute ?

  • Ce que tu attends est-il légitime ?

Ton homme n’est pas parfait, et tu n’es pas parfaite non plus. L’amour n’a pas besoin de perfection : il a besoin d’efforts mutuels, d’envie de combler l’autre. Mais cela n’est pas toujours possible ! Quand tu te disputes avec ton homme, as-tu envie qu’il change un comportement nocif pour votre couple, ou qu’il change ce qu’il est parce que cela te dérange, te déplaît, ou t’insécurise ? Si c’est le cas, ton attente n’est pas légitime, et la dispute non plus !

  • Ce que tu attends est-il plus important que votre entente ?

Ton attente peut-être complètement légitime, mais vaut-elle toujours la peine d’y sacrifier la paix de votre couple ? Ne peut-elle pas être exprimée avec patience et douceur ? Ne serait-elle pas mieux entendue ainsi ? Quoi qu’il en soit, pour faire retomber la tension liée à la frustration, tu gagneras toujours à relativiser ton envie d’entrer en conflit.

Une astuce du philosophe et moine bouddhiste Trich Nhat Hanh pour relativiser votre différend : quand tu sens la colère monter, regarde ton homme et dis-toi mentalement « Mon amour, où seras-tu dans 300 ans ? Où serais-je ? Que serons-nous ? » Immédiatement, la colère retombe face à la futilité de ce qui vous oppose, comparée à la chance de pouvoir encore vous serrer dans vos bras. Allez, fais-lui un câlin, dis-lui je t’aime, on se fiche d’avoir le dernier mot avec celui qu’on aime !

 _

ANALYSE LE CONTEXTE DE VOS DISPUTES

Les conflits de couples sont souvent dus à des causes futiles, envenimées par un contexte d’épuisement, de stress, de frustrations extérieures.

Tu as une journée difficile au travail, un projet est tombé à l’eau et un collègue a été insupportable. En rentrant, les embouteillages t’ont fait perdre patience. Tu avais très peu dormi la nuit précédente parce que tu t’étais laissée entrainer dans une série passionnante, sans prévoir que ton petit dernier ferait ses dents jusqu’à 4 heures du matin. Tu t’es retenue d’exploser toute la journée. Tu rentres à la maison et tu vois que ton homme a mis ses chaussettes à côté du panier à linge, et pas dedans ! Il va prendre pour tout le monde.

La cause apparente de ta dispute : 10 cm. La distance qui sépare les chaussettes de là où elles devraient être.

La cause réelle : ta fatigue, c’est-à-dire tout le monde sauf ton homme, et tout sauf ses chaussettes, qui ne sont que le prétexte à un petit craquage dont tu as eu besoin toute la journée ! Au lieu de crier sur ton chéri étourdi, mais génial, prends ton téléphone et dis ses 4 vérités à ton collègue énervant, puis fais du sport, va prendre un bain, fais une sieste.

Veille à toujours faire la part entre le contexte et le prétexte : c’est le contexte que tu dois changer, pas l’homme que tu aimes !

FOCUS

Évènement à ne pas manquer

Shopping Basket