7 Clés Pour Apprendre à Demander Pardon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
photo by shahin khalaji on unsplash

Nous t’avons parlé du pouvoir du pardon, surtout lorsque tu l’accordes à quelqu’un. Seulement voilà, parfois, ce « quelqu’un » ayant quelque chose à se faire pardonner, c’est toi ! Demander pardon requiert beaucoup de courage. Tu peux te sentir gauche, avoir du mal à identifier le bon moment, avoir peur d’aggraver les choses… Et peut-être même abandonner par gêne. Voici 7 clés pour t’apprendre à demander pardon.

« Le pardon est la plus grande forme d’amour. Il faut une personne forte pour dire ‘désolé’ , et une personne encore plus forte pour lui pardonner »

1. Libère ta Charge Emotionnelle

Selon ce qu’il s’est passé, tu as peut-être toi aussi une certaine charge émotionnelle, t’ayant poussé à mal agir. Personne n’est parfait ! Nous avons toutes des points déclencheurs de certaines facettes de nos personnalités que nous préférerions voir le moins souvent possible. Prends du recul sur ce qu’il s’est passé pour t’apaiser. Les torts peuvent être partagés, mais garde près de ton coeur la relation que tu souhaites sauver.

giphy

2. Prends tes Responsabilités

Il n’est pas toujours évident de se mettre à la place d’autrui. Aussi, nous ne sommes pas toujours responsables de ce qui fait du mal aux personnes qui nous entourent. Cela ne veut pas dire que nous ne devions pas nous excuser pour autant ! Fais preuve d’empathie et mets-toi autant que possible à la place de l’autre pour identifier ce qui l’a blessé.

giphy

3. Choisis ton Moyen de Communication

Selon le type de relation que tu entretiens avec la personne concernée, certains modes de communication seront plus appropriés que d’autres. Les options habituelles sont : la lettre papier, le message, le coup de téléphone, la note vocale ou le rendez-vous en personne. Choisis en fonction de ce qui te permettra de t’exprimer au plus juste de ce que tu ressens. Par exemple, la lettre ou le message te permettent de peser des mots. Tu peux prendre le temps de bien les choisir et être sûre d’aller au bout de ton propos sans être interrompue. Le message vocal te permet aussi de ne pas être interrompue. Cependant, contrairement aux messages écrits, il t’oblige à t’exprimer plus librement, ce qui peut t’amener à moins bien choisir tes mots.

Enfin, l’appel et la rencontre sont plus courageux. Cependant, ils sont aussi plus risqués, selon les dispositions dans lesquelles est la personne à laquelle tu t’adresses. Il est possible que tu maîtrises moins tes mots, et que la personne à qui tu t’adresses t’interrompe. Cependant, échanger de vive voix ouvre tout de suite le dialogue !

Cette petite liste n’est pas exhaustive : n’hésite pas à sortir des codes et à sortir le grand jeu pour plus d’originalité !

giphy

4. Choisis le Moment

« Les plus petites de nos actions sont toujours meilleures que les plus nobles de nos intentions » 

Robin Sharma

Maintenant que tu as fait tout ce travail préliminaire, ne t’arrête pas en si bon chemin ! Il te faut prendre ton courage à deux mains et choisir le moment pour te lancer. La personne que tu as blessée a besoin d’entendre que tu es désolée. Si tu souhaites appeler ou voir la personne, choisis un moment où vous serez seules. Pour ce qui est des messages, qu’ils soient écrits ou vocaux, lance-toi !

5. Prends ton Courage à Deux Mains : Parle avec le Coeur

Présente tes excuses pour ce que tu as FAIT et non pour ce que l’autre a ressenti. Bannis toutes les phrases comme :

  • « je suis désolée que tu aies ressentis telle chose »
  • « Je regrette que tu sois triste »

Là n’est pas le problème. Faire cela est une forme de gaslighting, ce que tu souhaites avant tout éviter !

Exprime-toi sur tes actions, clairement, par des phrases comme : 

  • « je suis désolée d’avoir fait … et de t’avoir blessé »
  • « je regrette mon comportement à ton égard »

Ou encore :

  • « je suis navrée de t’avoir causé du tort »
  • « je ne souhaitais pas te faire de mal et te demande pardon »

Tu peux exprimer ton point de vue sur le moment, sans accuser l’autre, pour lui permettre également de se mettre à ta place. Cela te permettra de remettre en contexte et de montrer que ton souhait n’était pas de faire du mal.

6. Fais Taire ton Ego

« Demander pardon ne veut pas toujours dire que tu as tort. Cela peut aussi vouloir dire que tu tiens plus à ta relation qu’à ton égo »

Il se peut que la personne ne soit pas prête à entendre tes excuses. Elle peut notamment ne pas te donner de réponse immédiate ou être toujours à chaud lors de votre conversation. Tu devras alors lui laisser le temps et l’espace de digérer ce que tu lui auras dit, et de te répondre, si elle le souhaite.

7.Tires-en des Leçons… Et ne Recommence Pas !

Il n’y a rien de pire qu’une personne demandant pardon… Pour recommencer juste après. Plus cela se produit, moins les excuses ont la moindre valeur. Tu demandes pardon pour te racheter, parce que tu as pris conscience que tes actes ont fait du mal. La plus grande preuve de regret est de te tenir à cette nouvelle leçon en ne recommençant pas ce pourquoi tu as eu à demander pardon ! 

giphy

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !