5 conseils avisés pour femmes ambitieuses

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’ambition. Quel grand mot ! Surtout pour les femmes, longtemps laissées pour compte. La seconde partie du 20e siècle est marquée par l’indépendance totale des femmes sur tous les plans. Auparavant dirigées et encadrées par leurs pères et maris, celles-ci peuvent désormais travailler, se loger et jouir d’un compte en banque en toute liberté.

Cependant, la liberté entraîne des responsabilités. Responsabilités que nos grands-mères et arrières grands-mères ne connaissaient pas. Par conséquent, comment mener de front carrière, vie sociale et vie de famille ? Telle est la question que de nombreuses femmes se posent. Étant celles qui portent la vie, il est crucial de trouver une façon de vivre répondant à nos aspirations les plus profondes. Journaliste financière, Mrs Moneypenny, auteur du livre ‘Conseils avisés pour femmes ambitieuses’ l’a bien compris et nous livre donc 5 conseils pour tirer son épingle du jeu.

1. Choisir la bonne formation

Mrs Moneypenny nous fait savoir qu’il est essentiel d’être diplômée, car les diplômes donnent confiance en soi. De plus, ils témoignent de notre capacité à faire un travail et ce, sans même que nous n’ouvrions la bouche ! Elle ajoute également qu’il est important de cibler le lieu où l’on obtient le diplôme et d’avoir de bonnes notes. Le lieu, pour pouvoir construire et se servir de son réseau [cf article le réseau arme de construction massive] et les notes afin de mieux se vendre. Elle remet surtout le diplôme à sa juste place : « Le diplôme en tant que tel n’est qu’un bout de papier. » Cependant, s’il a été obtenu dans une école prestigieuse et que vous y avez construit un bon réseau, les 2 combinés vous ouvriront des portes. Mettez toutes les chances de votre côté ! Et pour celles qui ont arrêté les études, mais qui souhaitent reprendre, faites-le ! Quand on veut, on peut. On s’organise en fonction de ce que l’on veut. Quand on ne veut pas, on trouve des excuses. Même si vos proches ne vous soutiennent pas, ou se moquent de vous, rappelez-vous : investir dans votre capital humain est la meilleure chose que vous feriez pour vous-même. Chacun naît, vit sa destinée et meurt seul. À la fin de la journée ou à la fin de votre vie, vous regretterez de ne pas vous être suivi. Alors, faites le bon choix : choisissez-vous.

Idem pour les mères de famille… J’assistais personnellement à l’ascension professionnelle d’une maman de 3 enfants, mariée, salariée, qui révisait tous les soirs après avoir couché ses enfants, afin de réussir ses concours. Elle commença en tant que simple employée, elle est aujourd’hui cadre.

La femme ayant l’admirable capacité d’être multitâche, pourquoi ne pas mettre cela au profit de
votre propre évolution ? Les compétences et le savoir s’acquièrent d’abord avec les études,
puis se revendent sur le marché du travail. Vous mettez ainsi votre capital humain au service de
votre employeur si vous êtes salariée, ou à votre propre service si vous êtes entrepreneure. Et ce
savoir vous servira toute votre vie.

Obtenir des diplômes est une bonne chose ; cependant, valoriser les établissements qui nous les ont
donnés est un moyen assuré de faire perdurer le prestige de son diplôme. Assistez aux
réunions d’anciens étudiants. Parrainez des étudiants ou donnez des cours à des étudiants de votre
ancienne école. Cela vous sera bénéfique personnellement et professionnellement. De plus, c’est un
bon noyau pour nourrir votre réseau.

Aussi, ce diplôme ne sera pas utile si vous n’alliez pas l’expérience adéquate. Pour cela, l’auteure conseille de cibler les 3 entreprises où l’on veut travailler, et de définir des stratégies pour y arriver. Pour savoir si vous étudiez les bonnes matières, trouvez les personnes qui exercent le métier qui vous intéresse, et posez-leur la question.

2. Se créer un réseau à toute épreuve.

J’ai été surprise de constater que face à la réussite financière des femmes, certains hommes se sentent démunis, voire inutiles, si ce n’est jaloux. Ma curiosité a donc visité le statut de ces nombreuses femmes bénies financièrement et matériellement pour voir si la rumeur qui dit femme qui réussit financièrement = femme célibataire ou femme au sale caractère est vraie. Eh bien chères consœurs, j’ai été agréablement surprise de voir que les femmes qui brassent des millions sont, non seulement mariées pour la plupart, ont 1, 3 voire 9 enfants, avec pléthores d’activités extra-professionnelles. Qu’elles soient caritatives, ecclésiastiques ou lucratives, ces femmes réussissent, car elles s’entourent d’une bonne équipe.

  • L’escorte.

Elle contient tous les membres qui aident à assumer les tâches quotidiennes. Du compagnon, au
chauffeur, à la nourrice pour les mamans. De la femme de ménage au gardien d’immeuble, sans
oublier les assistantes et les collègues qui souvent dépannent dans le milieu professionnel. Et les
véritables amis qui, au moindre problème, répondent présents avec serviabilité et sans vous juger.

  • Le réseau « Grandes idées »

Ce sont des personnes totalement différentes de vous. Ce sont des personnes qui vous obligent à penser en dehors de votre zone de confort et à voir les choses sous un tout autre angle. Grâce à ce réseau, naît souvent des grandes idées et des collaborations avec des relations aux compétences complémentaires. Dans ce réseau se situent les amis des amis, les contacts des réseaux sociaux, les connaissances rencontrées lors d’événement.

  • La communauté régénératrice.

Ce sont des personnes qui vous donnent de l’énergie. Des personnes positives avec lesquelles il y a respect, considération et appréciation mutuels. Des personnes très positives à votre égard et qui agissent dans votre intérêt. Prêtes à vous aider, prêtes à faire jouer de leur relation pour vous, elles boostent et encouragent. Ces personnes peuvent être de vrais amis comme des connaissances. De plus, elles partagent l’une des qualités essentielles aux relations humaines efficaces : avec elles, vous vous sentez revigorée et sûre de vous. L’auteure explique aussi dans le livre comment entretenir et développer son réseau par le biais de divers exemples. Car avoir des contacts reste insuffisant, il faut savoir entretenir et développer la relation.

3. Développez votre troisième dimension.

La chanson ‘Je n’ai pas le temps’ doit désormais appartenir à votre passé. Car cet aspect de votre vie est ce qui vous caractérise le plus : vos loisirs. Si vous êtes pianiste et que vous maitrisez ‘La lettre à Élise‘, cela vous distingue automatiquement. Et ce, quand bien même il existe d’autres pianistes, car personne ne fera ce que vous faites comme vous le faites. Votre touche personnelle dans les activités que vous pratiquez est ce qui résonne comme étant « vous » et personne d’autre. Cet aspect qui se retrouve dans la partie hobbies du CV peut vous rapprocher d’un éventuel recruteur que vous venez tout juste de rencontrer sans parler du réseau de personnes variées que vos activités vous permettent de rencontrer.

4. La culture financière.

Celle-ci est indispensable. Pour atteindre les hautes fonctions, les chiffres doivent devenir vos amis. À ce sujet, l’auteure conseille de suivre une formation financière afin de comprendre le langage des dirigeants d’entreprise et de la vie même de l’entreprise. De plus, la lecture de journaux financiers comme le Financial Times et The Economist vous distingue également lorsque vous êtes dans les transports en commun ou dans des lieux publics, car on ne sait jamais quel profil intéressant l’on peut rencontrer et à quel moment. Mrs Moneypenny donne également quelques tuyaux pour apprendre à lire ces magazines dans le livre.

5. Choisir sa vie.

Information capitale à savoir, on ne peut pas tout avoir, par conséquent il faut choisir. La perfection n’existe pas. Être mère au foyer est l’occasion d’élever ses enfants, sans être contraint par les horaires d’un emploi à plein temps. En outre, il est possible d’être mère au foyer et d’avoir son « escorte » dans sa vie quotidienne. Surtout si l’on travaille à temps partiel.

Mais pour les femmes carriéristes visant les hautes fonctions, une escorte de choc sera de mise. Et le premier membre, le premier actionnaire de cette escorte n’est autre que le compagnon. Il est important de choisir un compagnon bien dans sa peau, avec une très bonne estime de lui-même et ses capacités. Qui, dans son identité en tant qu’homme, sait qui il est, d’où il vient et où il va. Qui poursuit inlassablement ses efforts pour atteindre ses objectifs personnels. Car cet homme n’aura pas le temps d’être jaloux ou d’envier la réussite de sa campagne, étant trop occupé à construire la sienne – rappel les trois P. De plus, cet homme comprendra parfaitement les raisons de votre ambition et vous soutiendra jusqu’au bout. Parce qu’il a une bonne estime de lui-même et des objectifs de vie alignés avec les vôtres. Il sera votre allié, votre partenaire et votre bouclier. En revanche, un compagnon qui vous soutient du bout des lèvres, fait de l’ironie ou du sarcasme dès que vous faites une action pour améliorer votre capital humain, sera une source de stress. Il est important d’être honnête avec soi-même et avec son compagnon sur vos attentes et objectifs personnels, afin de construire une vie de couple ou une vie de famille épanouie.

Je recommande fortement ce livre à toute femme souhaitant réaliser de grandes ambitions. Il est empreint de sagesse, d’exemples et de tellement de conseils que je n’ai pu tous les compiler dans l’article. Lisez-le et donnez-nous votre retour.

« Le succès est un déodorant extraordinaire, il masque les odeurs passées. »  Elizabeth Taylor


SE PROCURER LE LIVRE ‘CONSEILS AVISÉS POUR FEMMES AMBITIEUSES

Cliquez ici

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Shopping Basket