Comment se faire des amis : Les 5 secrets de ceux qui savent se faire aimer

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Je ris à la première écoute de ce titre. Car en effet, qui ne sait pas se faire des amis ? C’est pourtant un savoir qui s’apprend dès la maternelle, non ? Eh bien, le livre va bien plus loin. Il donne multiples conseils sur les comportements permettant de se faire apprécier et de gagner de l’influence dans la vie personnelle et professionnelle.

Plutôt que de prendre de nouvelles résolutions que vous n’allez pas tenir, prenez dès maintenant des nouvelles habitudes qui vous vont faire grandir. Dale Carnegie, écrivain et conférencier du début du 20ème siècle, relate dans le livre ‘Comment se faire des amis‘, l’art d’entretenir des bons rapports avec ses semblables.

1. Le point de vue de l’autre, tu respecteras.

La vérité, est que la vérité a plusieurs visages. Tout individu a sa propre vérité par rapport à son vécu, ses croyances et ses expériences. En effet, lorsqu’un labrador se balade dans la rue, un enfant de 6 mois le trouvera plus grand et gros par rapport à lui. Tandis qu’un homme mesurant 2m le trouvera minuscule. Est-ce que l’un des deux ment ? Non. Car tout est question de point de vue. Par conséquent, la prochaine fois qu’une personne a un avis différent du vôtre, essayez de voir le sujet de son point de vue afin de comprendre votre interlocuteur.

Avez-vous la grande bouche et la critique facile ? Aimez-vous tant avoir raison et imposer votre point de vue aux autres que vous ne savez tout simplement plus écouter ? Nombreuses personnes gâchent, détruisent ainsi leurs relations avec leurs proches sans le savoir. Car elles poussent leurs proches à se mettre sur le qui-vive et à se justifier. En conséquence, l’autre vous en veut et vous fait d’autres reproches… Ainsi s’installe le cercle vicieux.

Lorsque la discussion commence par le fameux “Je vais vous prouver que j’ai raison“, la seule chose que vous prouvez est que vous vous croyez plus malin que l’autre, et que vous n’avez aucun respect pour son point de vue ; donc par extension aucun respect pour lui.

Secret n°1 :
Ne critiquez pas, conseillez avec bienveillance.
Ne condamnez pas, faites preuve d’empathie.

2. Le besoin de reconnaissance de chacun, tu respecteras.

Et cela vaut pour vous-même dans votre façon de vous parler. Tous nos besoins sont actuellement comblés sauf celui-ci : le désir d’être apprécié et reconnu pour la personne que l’on est. Raison pour laquelle, beaucoup, doutent ou ne savent pas apprécier les compliments qu’ils reçoivent. À ce sujet, l’instinct est le meilleur détecteur de mensonge qui puisse exister. Il vous apprendra à distinguer la flatterie du véritable compliment. La flatterie ayant pour objectif d’obtenir quelque chose de vous : votre attention ou autre chose. Le véritable compliment ayant pour objectif de reconnaître vos qualités authentiques.

On se demande généralement pour quelles raisons les célébrités possèdent d’énormes logements avec 1001 pièces, des voitures beaucoup trop grosses et grandes pour elles… C’est en partie pour se sentir important, reconnu, considéré.

Secret n°2 :
Appréciez et complimentez sincèrement.

3. L’apitoiement et le nombrilisme, tu cesseras.

Nous sommes notre propre sujet de conversation préféré. Par conséquent, lorsqu’une personne se plaint de manière émotive et ostentatoire, elle commet 2 erreurs. La première, croire que l’autre se préoccupe uniquement de son cas. La deuxième, supposer que l’interlocuteur connaît tous les angles et paramètres du problème, au lieu de lui poser objectivement le problème.
Idem lorsque dans une réunion, un rendez-vous ou une conversation, une personne ne parle que d’elle-même et de ce qu’elle pense sur tous les sujets. Il est normal de parler de soi… Cependant, à partir du moment où vous devenez votre seul sujet de conversation, l’ennui et la lourdeur s’installent dans la pièce. Et ce, même ci votre sujet de conversation est intéressant, partagez tout de même la vedette. Car, lorsque l’on s’adresse à une personne, on s’adresse à un être humain avec un égo, un caractère et des émotions. Rappelez-vous cela lorsque vous appelez pour une réclamation, une plainte ou une demande particulière.

Par conséquent, pour intéresser et être intéressant, il faut sincèrement s’intéresser à son interlocuteur ou le reconnaître dans ce qu’il ou elle a de particulier, et lui montrer comment obtenir ce qu’il veut. Et ce, sans attendre quoique ce soit en échange. Savoir donner, sans rien attendre en retour. Telle est la marque de noblesse qui caractérise les personnalités connues dans ce monde : elles se sont battues pour des causes qui les dépassaient, et en retour, l’humanité les a reconnues et récompensées. On peut citer Rosa Parks qui a maintenant une gare à son nom sur la ligne E du RER. Nelson Mandela, le Dalaï Lama, Che Guevara, et tant d’autres…
L’autre manière, est de devenir un bon auditeur, en s’intéressant sincèrement à son interlocuteur et ses propos, et en lui donnant toute votre attention.

« Toute personne que je rencontre m’est supérieur en quelque chose d’une façon ou d’une autre, car elle a quelque chose à m’apprendre. » Ralph Waldo Emerson

Secret n°3 :
Pour les plaintes : Ne parlez pas de ce que vous voulez, montrez objectivement à l’autre en quoi vous aider lui est bénéfique.
Pour les situations quotidiennes : Soyez un auditeur attentif. Nos interlocuteurs sont des êtres doués d’émotions, d’orgueil et de raison, rappelez-vous cela à chaque fois que vous adressez la parole à quelqu’un.

4. Un individu des plus agréables, tu deviendras.

Le tact, s’apprend. Le sourire, en revanche, est naturel.

Une personne qui sourit d’un sourire franc et chaleureux vous délivre le message suivant : « Je suis content de vous voir. » Le sourire est contagieux. Il indique que son propriétaire est heureux. Ouvert. Chaleureux. Et qui dit personne heureuse, dit personne attirante car elle vaut la peine d’être connue. N’avez-vous jamais remarqué que lorsque l’on est positif, heureux, détendu, on rencontre régulièrement des individus dans le même état d’esprit ? On attire des personnes émettant la même fréquence que nous. Le chien est à ce niveau le meilleur des exemples, il accueille tous les maîtres sans distinction d’âge et d’origines avec joie et excitation.

Secret 4 :
Avec ou sans raison, souriez ! Soyez positives !

5. La faute, avec habileté, tu traiteras.

Lorsque vous vous savez en tort, reconnaissez-le immédiatement. Cela désarmera votre interlocuteur car faute avouée est à moitié pardonnée. En revanche, il existe des individus auprès desquels admettre son tort ne changera en aucun cas leur attitude. Ils resteront fièrement accrochés à leur orgueil, à vous en vouloir. Le mieux est de vous séparer de cette personne, car une relation se joue à 2 en regardant dans la même direction.

Lorsque vous avez une faute à signaler, commencez tout d’abord par reconnaître les qualités de vos interlocuteurs. Car personne ne faute ou commet des erreurs de son plein gré. Il existe des raisons à chacun de nos agissements. La vraie raison et la raison qui fait noble. En découvrant la véritable raison derrière l’acte, vous comprendrez non seulement le fonctionnement de votre interlocuteur et serez donc à même de le conseiller avec bienveillance et sans jugement. Évitez les phrases construites sur le schéma oui/mais – compliment/mais, car le « mais » annule tout ce que vous avez dit de positif. Donnez une réputation à gagner en rappelant les succès passés et en encourageant véritablement. C’est dans cette même optique que Napoléon Bonaparte a créé la légion d’honneur pour les hauts dignitaires en 1802.

Rappel : Critiquer pousse l’autre à se mettre sur la défensive, et cela n’a jamais amené qui que ce soit au changement. Au mieux vous provoquerez la rancœur, si vous ne braquez pas la personne contre vous définitivement. Au pire, vous la démotiverez complètement. Choisissez soigneusement vos mots car chacun d’eux concourt à la portée du message que vous souhaitez faire passer.

Lorsque vous souhaitez convaincre, plutôt que dire de manière péremptoire que vous avez raison et que l’autre a tort, procédez avec subtilité. Car premièrement, on ne convainc personne contre son gré, de plus on sort toujours perdant d’une dispute. En effet si vous gagnez, vous aurez certes prouvé que vos arguments étaient meilleurs, mais vous aurez fait perdre la face à votre interlocuteur, en heurtant sa sensibilité. Et si vous perdez, vous perdez également. Toujours respecter la dignité de l’autre, en le laissant sauver la face. Les disputes ont pour effet de laisser repartir chacun des protagonistes plus convaincus de son propre point de vue qu’autre chose. Or, si vous avez quelque chose à prouver, ne le dites pas, démontrez le par des actes concrets. Montrez à votre interlocuteur que vous différez seulement au moyen d’arriver à votre objectif, mais que l’objectif reste le même.

Secret n°5 :
Faites preuve de diplomatie.

Conclusion

Des secrets évidents et, moins évidents jonchent ce livre. Ce livre vous livre 1001 situations vous montrant comment vous faire un ami de votre interlocuteur, ou le rendre sensible à votre cause, dans vos échanges quotidiens. Que ce soit avec le plombier, votre enfant ou votre supérieur, apprenez comment influencer.


Acheter le livre

EnregistrerEnregistrer

FOCUS

Évènement à ne pas manquer

Shopping Basket