Comment se délier d’une famille toxique ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Personne ne peut ou ne mérite de vivre dans une ambiance émotionnellement toxique. Il est absolument vital et nécessaire de sortir de cet environnement. Certains membre de notre famille peuvent être insupportables à vivre et à supporter de part leur comportement et leurs propos. Le plus compliqué dans tout cela, c’est que malgré le fait qu’ils rendent la vie impossible, il n’est pas simple de s’en défaire, il y aura toujours un lien : on ne choisit pas sa famille. On se retrouve alors coincée, sans aucune issue.

Ce sentiment va générer de grandes difficultés lorsque l’on aura des relations avec les autres, et cela nous empêchera d’exprimer librement nos sentiments et nos opinions, de discuter et de se montrer telles que nous sommes. Ce genre de situation concerne notamment la relation parents-enfants, mais peut également toucher des relation oncles-tantes/nièces, frères et soeurs, ou encore grands-parents/petits-enfants.

Comment comprendre et accepter les comportements de ces membres de famille malveillants, intrusifs ou violents et surtout comment se construire sans ces repères familiaux d’amour ?

“Un parent toxique, c’est un parent qui a été dominateur, critique, méprisant, manipulateur ou plus simplement démissionnaire et incapable d’offrir le moindre soutien à son enfant. ” – Béatrice Voirin

3points (4)

• Pardonner

tumblr_n306cycau61qjq7hxo1_500

Il est important de pardonner pour se libérer, c’est en quelque sorte une forme de pardon égoïste nécessaire à ta propre avancée. Il faut intégrer une chose : ces personnes ne changeront pas du jour en lendemain et il ne sert à rien d’espérer et de se faire des illusions parce que le risque de tomber de haut sera bien trop élevé. Cependant, il est possible de se détacher du pouvoir destructeur qu’ils ont sur toi. Cette famille est responsable de ce que tu subis mais ce n’est pas toi qu’il l’a provoqué. La seule chose dont tu es responsable est l’attitude positive que tu peux prendre de manière à surmonter cette mauvaise expérience. Tu dois désormais être la seule maîtresse de ta vie future et plus rien ne doit impacter ton avancé.

Par exemple : Tes parents ne s’entendent plus et finissent par se séparer. Ta mère, attristée et en colère, décide inconsciemment de faire de toi son souffre douleur. Tu te prends alors toutes les insultes et les coups à la figure, et ce durant des années, sous prétexte que c’est de ta faute – alors qu’évidemment ce n’est absolument pas le cas. Seulement, si aujourd’hui tu n’avances pas à cause de cela, c’est en partie parce que tu es restée coincée sur l’attitude de ta mère. Pardonne-lui, parce qu’en lui pardonnant en plus de comprendre que tu n’es pas responsable, tu peux désormais avancer sans les souvenirs néfastes de cette mère toxique.

“Il est évident que tu m’as fais souffrir, mais je te pardonne, je te pardonne pour aller mieux, pour ne plus te laisser avoir une emprise dans ma vie.”

• Répondre et capituler

it-s-over

Si tu ne réponds pas mais que tu réagis, tu laisses à l’autre l’occasion de voir que tu es en colère, fébrile et émotionnellement prête à te laisser détruire encore une fois. Tu deviens alors impulsive, ce qui lui donnera l’occasion de continuer à te contrôler et à avoir un impact sur toi. Alors que si tu dialogues tu prends en compte les émotions dont tu as encore le contrôle.

Il ne faut plus que tu cherches à te justifier. Il est évident que tu n’as rien fait, que tu n’es pas une incapable ou encore une mauvaise personne, alors pourquoi essayer sans cesse de l’expliquer ? Ce qu’il faut désormais c’est que tu affirmes ton ressenti sans pour autant chercher à contredire. Il y a une grande différence entre capituler parce que tu te sens faible et baisser les armes face à des parents avec qui tu as tout essayé. Capituler est un acte de faiblesse, baisser les armes, une manière intelligente de te débarrasser d’un trop plein d’emprise psychologique. Cela signifie que tu te diriges vers une prise de conscience.

Par exemple : Ton père te demande constamment de l’ader financièrement et lorsque tu refuses il te fait culpabiliser sur le fait que tu es une “vraie pince”, “égoïste” et “radine” qui ne veut pas aider son pauvre père alors que c’est lui qui t’as élevé, nourrie et logée durant toutes ces années sans compter. Bien sûr ce n’est pas la première fois que ça arrive, et évidemment tu as toujours été là pour lui. Il s’avère juste que pour une fois tu es dans l’impossibilité de l’aider. Il te suffit de le lui dire et de ne pas t’emporter dans une réaction qui serait provoquée par l’injustice de ses propos : « Tu sais que je t’ai toujours soutenu mais ne me demande pas des choses que je ne peux pas faire. Je suis moi aussi dans une situation financière difficile, et tu dois essayer de me comprendre ».

• Prendre ses distances

slam-the-door

“Évitez les gens négatifs, ils ont toujours un problème pour chaque solution.”

Il est parfois, et ce dans des moments critiques, nécessaire de prendre ses distances. Cela ne signifie pas “couper les ponts” mais savoir s’éloigner quelques temps, ou changer de lieu d’habitation, pour mieux rebondir sur la situation en ayant un recul et un temps pour soi, qui sont nécessaires.

Tu ne seras pas une enfant ingrate si tu décides d’éviter le feu qui est en train de te consumer. Ne penses pas qu’en partant tu fais mal ton rôle de fille, petite fille, nièce, cousine, soeur ou autre. Au contraire, tu fais preuve d’une réflexion censée pour éviter un drame et des conséquences bien plus grave qu’elles ne le sont déjà.

Par exemple : Tu entres à l’université et il s’avère que tu fais tout les jours les allés-retour pour rentrer chez toi, au sein du foyez familial. Seulement, tu t’entends de plus en plus mal avec ta soeur et votre relation est à la limite de la rupture définitive. Il ne se passe pas un jour où elle ne te critique pas, ne joue pas avec tes nerfs, ne te provoque pas, te manque de respect et te rabaisse face à tes parents, qui soit dit en passant ne prennent pas au sérieux la situation et estiment que ce n’est qu’une dispute entre soeurs commune à toute les autres. Essaye dans ce cas de prendre un appartement étudiant, avec un petit boulot à côté si tu n’es pas boursière par exemple et rentre uniquement chez tes parents les week-end, reste constante daans tes coups de fil, de manière à prendre tes distances sans trop brusquer les choses.

3points1-300x67

Tu l’auras compris, l’environnement dans lequel tu vis est significatif de la personne que tu vas devenir et de la relation que tu auras avec autrui. Il est primordial alors de vivre avec un entourage qui t’élève, et si ce n’est pas le cas de prendre les décisions nécessaires à ton avancée personnelle. Nul n’a le droit de te détruire, de te rabaisser ou encore de t’humilier, et ce même s’il a la même sang que toi. Prends ta vie en main et ne te laisse pas empoisonner par une famille toxique. Le plus important est que tu te détaches de tout sentiment de culpabilité. Ce n’est pas parce qu’il s’agit de ta famille que tu dois tout accepter. Ta dignité et ton bonheur doivent être tes premiers moteurs. Une personne qui t’aime doit te respecter. Tu as désormais toute les clés pour t’en défaire, il ne tient désormais plus qu’à toi de devenir la meilleure version de toi-même.

Articles Similaires

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Shopping Basket