fbpx

2 façons d’encourager votre enfant pour qu’il ait une bonne estime de soi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les compliments sont une affaire de culture et de société. Dans beaucoup de pays, complimenter est tabou.
Afin de comprendre les enjeux des encouragements et des compliments, notons que ceux-ci sont à la base de l’estime de soi et des progrès de nos enfants.

Comment faire les bons compliments? Faut-il respecter une fréquence particulière? Quelle est la différence entre encourager et complimenter ? Sur quels points faut-il se concentrer afin d’offrir à notre enfant la confiance nécessaire à son accomplissement ?

3points-300x67

1. Encouragez votre enfant avant de le complimenter.

 

blue-ivy-beyonce-inline

Avant toute chose je me dois d’insister sur le fait que votre présence et votre implication dans la vie de votre enfant ne peuvent être remplacées par des compliments ou toute autre forme d’encouragement. Les solutions que je vais vous proposer nécessitent que vous soyez investies et disponibles.
Votre temps accordé est la base d’une éducation réussie.

Faire un compliment équivaut à encourager pour la plupart des parents, mais sachez faire la différence : un encouragement ne peut pas être donné à la va-vite, car il nécessite un effort d’attention de la part de celui qui encourage.
Un bon encouragement demande
de l’implication, il vous faut prendre le temps de reconnaître les efforts de votre enfant
des questionnements (comment as-tu pensé à cette solution? Te sens-tu à l’aise dans ton équipe de foot? Quand tu perds un match te rends-tu compte des efforts que tu as accompli?)
des affirmations (je suis épatée par ta patience; je suis très admirative de ta façon d’écrire et de rédiger cette dissertation; ton dessin est magnifique)
– et surtout beaucoup d’empathie (est-ce que tu es fatigué, car nous avons beaucoup révisé?)

Être attentive sur ces points vous permettra de soulager votre enfant d’une pression inutile et de l’aider à se concentrer avec sincérité sur l’essentiel. Offrez-lui votre admiration, accompagnez sa joie et ses échecs, et portez attention à son ressenti.

2. Renforcez l’estime de soi de votre enfant pour le pousser à se dépasser.

kiidiosa-child-mother-maman-1

Un simple regard, un sourire, un câlin peuvent prouver à votre enfant votre attention. Cet échange est nécessaire, car il rassure. Il est rassuré de se sentir aimé par ses parents et cette assurance le motive à bien se comporter et à nourrir cette admiration. Il est donc important d’appuyer les aspects positifs des actes de vos enfants.
Pensez à revenir sur des actions passées, des moments où vous avez été fière et à les citer. Votre enfant prendra du plaisir à se les remémorer et vous lui prouverez que vous n’oubliez pas ses actions.
Mettre des mots sur nos sentiments en expliquant ce que nous ressentons à la vue d’une chose aide nos enfants à remarquer que leurs actions provoquent des réactions chez nous (je suis tellement fière d’être ta maman; tu as continué malgré les difficultés rencontrées BRAVO).
N’hésitez pas aussi à remercier votre enfant s’il a répondu présent pour vous : “Merci de m’avoir aidée à …” ; “J’apprécie vraiment quand tu es…” Grâce à ces mots, il comprendra votre reconnaissance et son impact dans votre vie. C’est ce que l’enfant fait qui doit être estimé, et non pas sa personne. Privilégiez donc des encouragements sur ses actions plutôt que des compliments sur son physique qui pourraient a contrario le rendre trop narcissique.

Vous souvenez-vous du dernier compliment fait à votre enfant? Il y a une heure, il y a 3 mois? Une telle différence peut effectivement apparaitre entre 2 mamans. Certaines verront l’utilité de complimenter leur enfant sur le fait qu’il ait rangé sa chambre, d’autre diront que c’est normal et souligneront en revanche son manque de travail pour un devoir de maths, car “ça, c’est utile!”. Un enfant a besoin de recevoir des appréciations encourageantes de la part de ses parents, car il doit pouvoir comprendre ce qui est satisfaisant dans son comportement. Il sera motivé et aura envie de progresser.
Nous voulons toutes que nos enfants soient heureux et avancent sereinement dans la vie. Ce qu’il nous faut retenir donc, ce n’est pas la quantité de compliments, mais leur nature. Il n’existe pas de surdosage du compliment, la seule condition est que celui-ci soit bien utilisé.

3points-300x67

 

download-153

Le cadeau le plus précieux que l’on puisse faire à un enfant, c’est lui donner une image réaliste et positive de lui-même. Plus un enfant est aimé et se sent apprécié, plus il a envie d’avancer. L’appréciation positive guide vers l’autonomie. Alors, n’hésitez plus! Encouragez et complimentez!

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu