Céline Dion se Confie sur la Mort de son Mari : « Il Faut Laisser Partir la Douleur »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
René Angélil et Céline Dion - AFP

Depuis 3 ans déjà, Céline Dion a perdu celui qui fut son mari pendant 22 ans, son manager et le père de ses enfants : c’est pour elle un deuil mais aussi toute une vie à réinventer. Interviewée par Gayle King, la chanteuse se confie sur sa vie après René.

Ce qui Lui Manque le Plus

Courage : le titre du 27 ème album studio de Céline Dion est éloquent.

Voilà déjà 3 ans que son mari Réné Angélil est décédé après un long combat contre la maladie. Et pourtant, la chanteuse ne s’est pas donné beaucoup de temps avant de remonter sur scène. Elle explique cette boulimie de travail comme une stratégie pour survivre à son deuil :

« Je ne voulais pas être là », dit-elle « Je voulais juste chanter »

Bien qu’elle affirme sentir «son énergie et son soutien pour toujours”, en perdant son époux, c’est tout un pan de la vie de Céline Dion qui disparaissait :

« Aujourd’hui, quand je regarde en arrière, ma famille a traversé de nombreuses épreuves. J’ai perdu mon manager, le père de mes enfants, mon ami. »

Cependant, dès que l’effervescence de son quotidien s’apaise, l’absence de son mari la rattrape :

« Quand je ne suis pas sur scène, et que mes fans sont rentrés chez eux, quand je rentre à l’hôtel, je n’ai plus nos conversations sur l’oreiller. »

Une Douleur qui l’Oblige à Devenir plus Forte et à se Réinventer

Son mari était son premier amour, mais aussi son mentor et son manager : le perdre était perdre plus qu’un époux, un soutien et un repère. Céline Dion a été obligée de se réinventer à travers ce deuil, notamment en osant s’affirmer davantage :

« Je dis ce que je veux. J’ai des idées. Elles peuvent ne pas plaire à tout le monde ou être fausses. Je ne prétends pas avoir raison. Je prétends juste à être entendue. Je peux exprimer mes idées et mes points de vue, je ne suis pas qu’une chanteuse. »

A-t-elle tourné la page de sa vie avec René ? On ne la tourne jamais vraiment, mais on avance en s’autorisant non seulement à survivre, mais aussi à être heureuse à nouveau :

« Laisse partir la douleur, dis oui » dit-elle, citant une de ses nouvelles chansons, « Dis oui à la danse, dis oui à l’amitié, dis oui à l’amour, peut-être un jour, je ne sais pas »

Quand on lui demande si elle se sent prête à aimer à nouveau, la réponse est aussi ouverte qu’incertaine : il n’est pas encore question de chercher l’amour, mais elle commence à se sentir prête à l’accueillir quand il se présentera :

« Je suis un livre ouvert. Suis-je prête ? Non. Est-ce que ça m’arrivera ? Je ne sais pas. Je profite de ma vie aujourd’hui beaucoup plus que je ne l’ai jamais fait. J’avais besoin de me prouver que je pouvais y arriver, et je devais aussi prouver à mes amis, à ma famille, à l’industrie de la musique, à mes fans que je pouvais continuer à chanter, et pas seulement pour faire un hit, mais pour continuer une carrière. J’ai l’impression de pouvoir faire tout ce que je veux »

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu