Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nous venons tous au monde avec des blessures, et nous devons les accepter pour arriver à les soigner. Le moyen préféré qu’à notre ego pour nous éviter de sentir la souffrance engendrée par une blessure est de nous inciter à porter un masque chaque fois qu’on a mal. Mais le fait de nier la douleur ne fait que l’empirer. On peut comparer cela à une grave blessure physique dont la plaie s’infecte peu à peu.

3points1

 1. La blessure du rejet – masque du fuyant 

Lorsque ta blessure de REJET est activée, tu mets le masque du FUYANT.

Celui-ci te porte à vouloir fuir la situation ou la personne que tu crois être la cause de rejet, par peur de paniquer et de te sentir impuissante. Ce masque peut aussi te convaincre de devenir le plus invisible possible en te retirant à l’intérieur de toi-même, en ne disant ou en ne faisant rien qui puisse te faire rejeter davantage par l’autre. Ce masque te fait croire que tu n’es pas assez importante pour prendre ta place, que tu n’as pas le droit d’exister au même titre que les autres.

La personne qui souffre de cette blessure se sent rejetée jusque dans son droit d’exister. Que ce soit vrai ou pas ce sentiment reste indéfiniment présent. Cette personne est effacée et a tendance à fuir au lieu d’affronter les gens, les situations et les problèmes. Elle se construit le masque du fuyant comme une carapace à travers laquelle elle essaie de ne pas s’attacher aux choses concrètes, comme si elle méprisait tout ce qui est matériel. Le fuyant se sent sans valeur, insignifiant. Il se demande où est sa place dans la société, si cette place existe véritablement.

 

 

2. La blessure d’abandon – masque de la dépendance

Lorsque ta blessure d’ABANDON est activée, tu mets le masque de la DEPENDANCE. Celui-ci te fait devenir comme un petit enfant qui a besoin et cherche l’attention en pleurant, en te plaignant ou en étant soumis à ce qui se passe car tu crois que tu ne peux y arriver seule. Ce masque te fait faire des pirouettes pour éviter qu’on te laisse ou pour avoir plus d’attention. Il peut même te convaincre d’aller jusqu’à te rendre malade ou être victime de différents problèmes pour obtenir le support ou le soutien que tu cherches.

Le dépendant pense qu’il ne peut arriver à rien tout seul. Il a besoin de soutien, et pour cela il cherche à attirer l’attention. La personne se complait en victime et supporte mal l’absence de l’autre. Elle se comporte également souvent en sauveur, s’impose des responsabilités qui ne lui incombent pas ; c’est un moyen subtil de s’attirer des compliments. Il fusionne facilement avec les autres. Il entre dans leurs émotions et leurs souffrance, mais il se sert de leurs problèmes pour ramener l’attention sur lui .

Il souffre souvent d’une tristesse profonde en étant seul ou non sans trop savoir pourquoi .Il provoque inconsciemment des drames ou des maladies pour attirer la pitié et l’attention. Il a besoin de demander l’avis des autres et peut se montrer incapable juste parce qu’il a besoin d’aide et non parce qu’il ne peut pas y arriver seul. Ensuite, il est fort probable qu’il ne suive pas les conseils puisqu’il cherchait uniquement l’attention.

 


3. La blessure de l’humiliation – masque masochiste

L’enfant qui vit de l’HUMILIATION se créera un masque de MASOCHISTE.

Lorsque c’est la blessure d’HUMILIATION qui est activée, tu mets le masque de masochiste. Celui-ci te fait oublier tes besoins pour ne penser qu’à ceux des autres en devenant une bonne personne, généreuse, toujours prête à rendre service même au-delà de tes limites. Tu t’arranges aussi pour prendre sur ton dos les responsabilités et engagements de ceux qui semblent avoir de la difficulté à respecter ce qu’ils doivent faire et cela, avant même qu’ils te le demandent. Tu fais tout pour te rendre utile, toujours pour ne pas te sentir humilié, rabaissé. Tu t’arranges ainsi pour ne pas être libre, ce qui est si important pour toi.

Cette personne se fait un devoir de servir tous ceux qu’il aime en les faisant passer avant lui. Il a beaucoup de retenue dans ses paroles car il a appris qu’il n’a pas le droit d dire des choses qui pourraient nuire à autrui. Il a le don de faire rire les autres en se prenant en dérision, s’humiliant ainsi de la sorte .


4. La blessure de la trahison – masque contrôlant

Lorsque tu vis la blessure de TRAHISON, tu mets le masque de CONTROLANT qui t’amène à devenir méfiant, sceptique, sur tes gardes, autoritaire et intolérant à cause de tes attentes. Tu fais tout pour montrer que tu es une personne forte et que tu ne te laisses pas faire ou avoir facilement en particulier décider pour les autres. Ce masque te fait faire des pirouettes pour éviter de perdre ta réputation au point même de mentir. Tu oublies tes besoins et fais ce qu’il faut pour que les autres pensent que tu es une personne fiable et en qui on peut avoir confiance.

La blessure de la trahison s’exprime par la conviction d’avoir raison et le besoin de convaincre l’autre. L’individu se croit responsable et fort ; bien qu’il se force à tenir ses promesses, il a du mal à tenir ses engagements. C’est une personne qui a tendance à mentir facilement.

Le contrôlant fait tout pour convaincre les autres de sa fort personnalité. Il utilise ses qualités de chef pour imposer sa volonté. Il cherche à être spécial et important. Il recherche les honneurs, les titres, prenant ainsi beaucoup de place dans un groupe.

Il a beaucoup d’attentes envers les autres et il est exigeant. Quand il délègue, il exige que ce soit fait à sa façon et à son rythme pour se montrer supérieur et important. Il vérifier sans cesse par manque de confiance.

 


5. La blessure de l’injustice – masque rigide

Lorsque la blessure d’INJUSTICE est activée, tu mets le masque de RIGIDE qui fait de toi une personne froide, brusque et sèche au niveau du ton et des mouvements. Tout comme ton attitude, ton corps devient rigide lui aussi. Ce masque te fait devenir aussi perfectionniste et te fait vivre beaucoup de colère, de l’impatience, de la critique et de l’intolérance face à toi-même. Tu es très exigeante et tu ne respectes pas tes limites.

Le rigide se rend compte ou croit se rendre compte qu’on l’apprécie plus pour ce qu’il fait que pour ce qu’il est. Il est convaincu d’avoir raison face à l’autorité, et même s’il la craint, il se justifiera jusqu’à ce qu’on lui donne raison. En cas d’explication, il exige que l’autre soit extrêmement clair (par exemple, il demande à ce que tous les détails soient justes) alors que lui-même exagère facilement.

3points1

COMMENT SE SOIGNER ?

Comme évoqué dans l’introduction : l’égo se nourrit de notre énergie mental pour survivre Il se fie uniquement à tout ce qui a été appris dans le passé. Par exemple toute situation qu’il considère comme un danger parce qu’elle a été vécue dans le passé continue d’être considéré comme un danger pour toujours, c’est-à-dire tant que nous le laissons faire. L’ego cause beaucoup de dommage car il a sa propre volonté de vivre et de survivre.

Quand je parle d’une partie de l’ego, je me réfère à toutes les croyances. Tu as certainement remarqué que plusieurs voix te parlent dans ta tête, te faisant peur, te faisant douter, te culpabilisant, t’empêchant de passer à l’action. Chaque voix est liée à une de ses croyances. L’ego est la totalité des croyances qui t’empêchent d’être toi-même. Si tu veux vraiment diminuer et guérir peu à peu tes blessures, il sera impératif que tu prennes conscience de l’énorme puissance et influence de ton égo dans ta vie. L’égo est convaincu qu’il doit se défendre contre tout et contre tous. Il est facilement sur la défensive. C’est toujours la faute des autres. Il cherche un coupable.

Selon lui, notre souffrance est causée par les autres et il nous pousse à ressasser les souvenirs des incidents difficiles. Hélas, ce n’est que sa perception qui nous transforme en victime à la suite d’un traumatisme. Plus tu vas dans la CULPABILITE et plus cela t’indique que tu te laisses influencer et diriger par ton égo. Il n’ y a aucun changement possible tant que tu n’es pas consciente de ce que tu veux transformer.

En acceptant l’ego dans ta vie, tu pourras plus facilement accepter que tu portes un masque et que tu n’es pas à l’écoute de ton cœur. Cette acceptation est une preuve d’amour et seul l’amour peut tout transformer. T’aimer signifie te donner le droit d’être tel que tu es pour le moment. C’est le seul moyen pour qu’une transformation intérieure et extérieure puisse se manifester.

Tu te demandes peut-être si cela signifie que nous ne devrions jamais être fier de nos réussites ou de nos accomplissements ? Bien sûr que non ! Il est très important d’être fière de soi, car cela aide à avoir confiance en soi et faire monter sa propre estime. Par contre la fierté se vit à l’intérieur de toi. Nul besoin de la crier sur tous les toits afin d’avoir de la reconnaissance ou des compliments de la part des autres. Si tu te sens le besoin  de partager une victoire, assure-toi que ce n’est pas dans l’intention de te faire valoriser ou d’être félicité pour ce que tu fais.

L’auteur conseille de dialoguer avec son ego

britney-spears-ego

Pourquoi lui parler ? Parce qu’il adore la reconnaissance ! « Oui , mais le risque n’est-il pas qu’il devienne encore plus puissant ? » Non c’est le contraire car tu t’exprimes avec acceptation. En parlant à ton égo tout en reconnaissant sa bonne intention de vouloir t’aider, il sera heureux sans savoir que ton acceptation contribue à le faire diminuer. Rappelons que l’acceptation c’est dire OUI , c’est reconnaitre c’est observer ce qui se passe sans aucun jugement de bien ou de mal . C’est observer sans juger quelque soit nos croyances sur le sujet et de nos expériences passées .

Chaque fois que tu parles à ton égo, il est très important de le faire en lui montrant que tu connais ses bonnes intentions à ton égard et en lui disant merci de vouloir t’aider. L’égo est là pour te protéger par rapport à tes blessures et veut te protéger mais il le fait mal car il te fait porter ton MASQUE et ce dernier t’empêche d’être toi-même. Tu ne nourris plus ton égo et tu le fais diminuer. S’il diminue – tu deviens TOI ! Être soi, c’est savoir ce que nous voulons en sentant ce qui nous est bénéfique et ce, même si les autres n’approuvent pas nos choix. Le savoir provint de l’intuition , c’est par là que tu seras si ton cœur te parle.

En résumé, si tu n’es pas certain que ton égo est à l’œuvre, tu te demandes : dans cette situation, est- ce que je me sens en paix , heureuse, satisfaite ? Ou est- ce que je ressens un certain malaise ? Tant qu’on ne prend pas la responsabilité de nos problèmes, ils reviennent avec plus de force et sous différentes formes.

Tu as certainement réalisée que l’étape la plus importante pour la guérison des blessures est l’acceptation de celles-ci. C’est accepter les fait que ton égo est convaincu de t’aider en t’alimentant constamment de croyances reliées à chaque blessure. Ne pouvant se référer qu’à sa mémoire, il ne peut agir autrement.

La question que l’on peut se poser est : comment savoir si c’est mon cœur ou ma tête qui me parle ? Le seul moyen est de vérifier comment on se sent. Si l’on ressent le moindre inconfort, tels que de l’inquiétude ou de la peur, c’est que la réponse ne vient pas de ton intuition mais de ton égo.

Donc en résumé :

  1. Devenir consciente des émotions et des maux.
  2. Prendre ses responsabilités : admettre que personne au monde n’est dans ta vie pour répondre à tes attentes et que celles-ci viennent du manque d’amour de toi-même.
  3. Se réconcilier avec l’autre car il est ton miroir. Cette personne passe dans ta vie pour que TU voies à travers elle et non le contraire.
  4. Le pardon de soi : apprendre à s’accepter.

3points1

Les souffrances peuvent donc être réparties en cinq blessures qui nous incitent à générer des attitudes ou des comportements que nous portons comme des masques afin d’ éviter de revivre ces blessures. Générer telle ou telle attitude de défense correspond à porter un masque pour ne plus être soi-même. Ces masques, nous l’avons observé, servent plus à nous tenir à distance des vrais problèmes qu’à chercher à les résoudre. Ils nous amènent à nous méconnaître, tout en visant également à brouiller les repères de l’autre.

Surmonter ces blessures permet d’avoir une autonomie affective qui amène à mieux cerner ce que nous voulons vraiment, et à agir en conséquence. La guérison est alors synonyme de grande paix intérieure, d’une plus grande compassion envers soi, éloignant de la colère, de la honte et de la rancune. Elle est la condition essentielle pour une vie épanouie.

3points1

ACHETER CE LIVRE

5-blessures-B-215x300

Cliquez ici

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu