#BlackLivesMatter : 3 femmes engagées à l’origine du mouvement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Aujourd’hui, le mouvement #BlackLivesMatter a 3 ans. Le 14 Juillet 2016, un rassemblement lié à cette lutte a eu lieu à Paris, place de la République. Après Londres, la capitale française a rejoint le mouvement devenu mondial. Retour sur les origines du hashtag #BlackLivesMatter.

3points-300x67

En 2013, George Zimmerman, auteur du crime qui a coûté la vie à Trayvon Martin, un Afro-américain âgé de 17 ans, est acquitté. Ce verdict agira comme un électrochoc pour beaucoup de gens, dont 3 femmes qui s’emparent immédiatement des réseaux sociaux pour appeler la communauté noire à prendre des mesures fermes pour lutter contre ce racisme d’Etat. Elles s’appellent Alicia Garza, Opal Tometi et Patrisse Cullors. Ces trois Afro-américaines sont à l’origine du hashtag #BlackLivesMatter. Plus qu’un hashtag, #BlackLivesMatter est un mouvement qui prône l’antiracisme en faveur des Noirs.

Quand nous employons le terme Black Lives Matter [les vies noires comptent], nous élargissons le débat autour de la violence d’Etat […]. Il s’agit aussi pour nous de faire entendre notre voix concernant la manière dont les vies noires sont dépouillées de leur dignité et de leurs droits humains les plus élémentaires. Le mouvement #BlackLivesMatter

Trois ans après sa création, le mouvement ne cesse de prendre de l’ampleur, notamment avec les nombreux meurtres d’Afro-américains perpétrés par la police. Aux Etats-Unis, ces crimes soulèvent de grandes questions notamment liées à l’égalité et la justice pour les Noirs. De nombreuses personnalités dont Beyoncé, Kim Kardashian, Alicia Keys ou encore Taraji P. Henson ont apporté leur soutien public au mouvement.

En France, le racisme est bien présent, tout comme les crimes commis par des policiers sur des personnes noires. Très peu médiatisées, c’est “bavures” passent souvent inaperçues aux yeux du grand public. C’est le cas pour l’affaire Lamine Dieng, un homme Noir de 25 ans, décédé en juin 2007 dans le cadre de sa violente interpellation dans le 20ème arrondissement de Paris.  Sa famille a tenté en vain d’obtenir justice.

Avec des mouvements tels que #BlackLivesMatter, l’espoir de changer la donne en étant informés et solidaires renaît peu à peu. 3points-300x67

Les récents événements survenus aux Etats-Unis font prendre conscience aux Noirs du monde entier qu’ils peuvent et doivent agir via des mouvements tels que #BlackLivesMatter pour obtenir justice et égalité pour tous.

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !