Beyoncé Se Confie Sur Ses Fausses Couches, Son Mariage Et La Maternité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Beyoncé | ELLE Magazine

« Oui, je suis humaine. Dans les moments de vulnérabilité, J’essaie de me rappeler que je suis forte et que je suis construite pour être de taille à résister ». Dans une interview pour le Elle américain, Beyoncé confie les leçons de sagesse que sa vie lui a apportées. Ce n’est pas la star internationale au sommet de sa carrière qui nous parle, mais la femme de 38 ans, épouse, mère et professionnelle qui se confie à cœur ouvert.

La Créativité est l’Ultime Pouvoir

« Ma mère m’a transmis l’idée que la créativité commence avec un acte de foi, et le fait de dire à tes peurs qu’elles n’ont rien à faire là où ta détermination te guide. »

Beyoncé semble cumuler les succès et les nouveaux projets. Après avoir repris le total contrôle de sa marque Ivy Park, elle commente ainsi l’effet qu’a sur elle ce type de moments créatifs :

« Cette nouvelle ligne est fun, et stimule ma créativité, le pouvoir ultime. »

Plus que la force de travail, c’est la créativité qui est la vraie mesure de la réalisation d’une artiste ou d’une entrepreneuse comme Beyoncé. Après de nombreuses épreuves, ayant cumulé succès, échecs, et expérience, la chanteuse a développé une autre approche de son travail, un positionnement plein d’assurance et de maturité.

« Plus je muris, plus je comprends ma valeur. J’ai réalisé que je devais prendre le contrôle de mon travail et de mon héritage parce que je voulais pouvoir, à travers lui, parler directement et honnêtement à mes fans. Je voulais que mes mots et mon art viennent directement de moi. Il y a des choses que j’ai faites dans ma carrière, parce que je n’avais pas compris que je pouvais dire non. Nous avons tous plus de pouvoir que nous le pensons. »

La Vie est un Apprentissage

La célébrité facilite beaucoup de choses, mais elle n’épargne pas des épreuves qui sont le lot de toute femme. Ainsi, comme beaucoup d’entre nous, Beyoncé a connu les épreuves des fausses couches, les chamboulements de la maternité, et les cataclysmes de la vie de couple. Comme beaucoup d’entre nous aussi, elle s’efforce de prendre chaque expérience comme une leçon de la vie pour comprendre son sens, à travers ses joies comme à travers ses peines.

« J’ai commencé à chercher un sens plus profond à la vie quand elle m’a donné des leçons dont je ne pensais même pas avoir besoin. J’ai appris que toutes les peines et tous les deuils sont aussi des cadeaux. Endurer des fausses couches m’a appris que je devais me materner moi-même avant de pouvoir être la mère de quelqu’un d’autre. Puis j’ai eu Blue, et ma quête est devenue beaucoup plus profonde. Dans ma vie de couple, je suis morte et j’ai ressuscité, et ma quête de connaissance de soi est devenue plus forte »

Le Défi le plus Stressant : Être une Maman qui Travaille

« Je pense que la chose la plus stressante pour moi est de trouver un équilibre entre travail et famille : m’assurer que je suis présente pour mes enfants, déposer Blue à l’école, amener Rumi et Sir à leurs activités, prendre du temps le soir pour sortir avec mon mari, être à l’heure pour dîner en famille, et tout cela en dirigeant une entreprise, c’est un défi. Jongler entre tous ces rôles peut être stressant, mais je pense que c’est la vie de toutes les mamans qui travaillent. »

Quand Beyoncé parle de son plus gros challenge, on reconnaît nos propres défis quotidiens. A force de vouloir montrer qu’elles peuvent tout gérer en même temps, et même exceller dans chaque domaine, de nombreuses femmes croulent sous le poids de tous leurs rôles. Pire encore, en faisant en sorte d’être parfaite partout, on en vient à avoir l’impression culpabilisante et frustrante de tout faire à moitié. Pourtant, nous ne sommes ni obligées de choisir entre tous ces pans de notre vie, ni contraintes de nous épuiser à les concilier. Pour Beyoncé, la clé est de s’écouter davantage et de faire le deuil de la perfection :

« Beaucoup d’entre nous ont grandi en voyant leurs parents faire comme s’ils étaient des super-héros. La plupart des femmes ont été conditionnées à ignorer leurs symptômes de fatigue et à juste gérer au mieux tout en prenant soin de tout le monde avant de penser à elles. Je ne cherche plus à faire cela. Après avoir eu une grossesse difficile, j’ai pris une année pour me concentrer uniquement sur ma santé. »

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu