L’Amour Rend Vraiment Aveugle, D’après La Science

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
@brittanyxavier

L’amour rend aveugle, dit-on. Et si ce n’était pas qu’une expression ? D’après la science, l’amour nous rend véritablement aveugles aux défauts de l’être aimé, en nous privant de notre discernement au moyen de processus parfaitement explicables.

Mieux vaut les connaître pour savourer les délices de cette période d’insouciance et de lune de miel, tout en gardant du recul sur l’aveuglement qu’elle suscite !

Voici les causes scientifiques de nos illusions amoureuses :

Un Cocktail d’Hormones Particulièrement Enivrant, véritable Philtre d’Amour

« Ni le désir ni l’inconscient ne sont de la simple chimie, mais il y a certainement une chimie du désir qui gagnerait à être connue. » François Jacob, prix Nobel de chimie et de physiologie.

Quand nous tombons amoureuses, 12 zones du cerveau s’activent et sécrètent un cocktail puissant d’hormones : de la dopamine, hormone de la motivation, de l’endorphine, responsable de l’euphorie, de la sérotonine, provoquant le bien-être, et de l’ocytocine, favorisant l’attachement, la fidélité et la confiance.

Toutes ces émotions liées aux sentiments amoureux sont donc en partie provoquées par notre chimie interne ! Notre perception de notre partenaire et de la relation est donc influencée par un véritable philtre d’amour naturel.

L’Amour et le Désir ont un Impact Mesurable sur notre Fonctionnement Cérébral

@mossonyi

De plus, toutes les hormones que nous avons évoquées ont aussi pour effet d’atténuer les sentiments négatifs qui pourraient venir nous faire descendre de notre petit nuage, en inhibant l’activité des zones du cerveau responsables du discernement. Ceci a été vérifié scientifiquement : des individus ont été placés dans un appareil d’IRM afin de mesurer l’activité de leur cerveau. Lorsqu’on leur montrait une photo de la personne qu’ils aimaient, les zones du discernement et de la critique étaient comme endormies !

Autre expérience, on propose un choix à des volontaires : 15 euros tout de suite ou 75 euros dans quelques jours. La proportion d’individus choisissant les 75 euros est majoritaire mais décroît significativement quand on leur a montré des images de personnes attirantes avant ! Le désir nous rendrait donc bêtes ! Notons que cet effet est surtout observé chez les volontaires masculins… Mais les femmes ayant participé à l’expérience, si elles conservaient assez d’intelligence pour prendre les 75 euros, manifestaient une réaction cérébrale de « droguées » : le désir et l’amour activent les zones du plaisir et de la récompense, les mêmes qui sont sollicitées par les stimuli addictifs. L’amour nous drogue, car nous recherchons encore et encore à activer ces « circuits de la récompense », et c’est bien pour cela qu’un chagrin d’amour ressemble tant à un sevrage !

Une Raison Liée à l’Evolution, et qui a Permis la Survie de notre Espèce

Pourquoi notre cerveau s’ingénie-t-il si bien à nous rendre aveugle ? Parce que cette programmation a permis la survie de notre espèce, et qu’elle est donc profondément ancrée en nous, depuis les origines de l’humanité.

En effet, en nous rendant addict à la relation et aveugle aux défauts de notre partenaire, notre cerveau nous permet de faire tomber toutes nos défenses qui pourraient faire obstacle à l’idée de faire un bébé, et de stabiliser le couple le temps nécessaire au sevrage des enfants, pendant lequel la mère est plus vulnérable car plus occupée au soin de sa progéniture. Ce timing était intéressant pour organiser la reproduction des premiers humains.

Pourquoi la nature n’a-t-elle pas prévu de faire durer cette chimie toute la vie ? Pour favoriser, le brassage génétique : la biologie féminine nous pousserait à être des « monogames sérielles », c’est-à-dire à rester avec un même reproducteur 3 ans maximum, avant d’en choisir un autre, car le cocktail hormonal de l’amour a cessé de faire effet.
C’est pourquoi on dit que « l’amour dure 3 ans » : en réalité, l’ivresse des hormones de l’amour cesse de faire effet au bout de 2 à 3 ans… et après on retrouve la vue !

Est-ce à dire que l’amour éternel est une utopie ? Pas du tout : les couples qui durent sont ceux qui ont tissé des liens solides et ont cultivé de vraies raisons de s’aimer durant cette période d’idéalisation. Ainsi, quand les illusions se dissipent, la réalité enchante tout autant les amoureux que leurs rêves idéalisant l’autre.

Une Raison Psychologique : le Besoin de Cohérence et le Biais d’Engagement

@mossonyi

La science explique aussi l’aveuglement amoureux par une raison psychologique : le besoin de cohérence. Cette expression désigne notre besoin d’être d’accord avec nous-même, et l’inconfort lié au fait de changer d’avis, que nous fuyons inconsciemment en nous voilant la face lorsque nous tombons sur une raison de déchanter sur notre partenaire. Le cerveau se met alors à sélectionner automatiquement ce qu’il a envie de retenir dans ses perceptions, c’est que l’on appelle le biais d’engagement.

C’est ce mécanisme psychologique qui explique par exemple l’impression que nous avons que notre horoscope du jour se réalise : si on m’a prédit que j’allais avoir un conflit, je vais repérer les situations conflictuelles de ma journée, alors qu’elles auraient pu ne pas me marquer, et je penserai que l’horoscope disait vrai. Parallèlement, je mettrai de côté toutes les autres situations de chance, de joie, de bonnes relations avec les autres quand je ferai le bilan de ma journée.

Ainsi, l’attirance et l’amour que tu as pour quelqu’un te donnera envie de trouver des raisons de confirmer ces sentiments, et te fera fermer les yeux inconsciemment sur tout ce qui pourrait te faire douter de ton choix de partenaire !

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !

Fermer le menu