4 étapes pour arrêter de souffrir et aimer ce qui existe vraiment selon Byron Katie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

À l’âge de 30 ans, Byron Katie tombe dans une dépression sévère qui durera 10 ans et qui ne fera que s’aggraver. Durant presque 2 ans elle reste clouée à son lit obsédée par des idées suicidaires. Jusqu’à ce qu’un jour, un matin, l’un des pires, elle eut comme une révélation, “un moment d’éveil” qui va littéralement changer son existence.

katie3

Elle comprend alors que ce n’est pas le monde autour d’elle qui a causé sa dépression mais bien ce qu’elle voulait en faire, la manière dont elle voulait le modeler à son image, ce qu’elle en pensait. Elle décide alors de mettre en place une démarche de questionnement qu’elle nommera “The Work” soit “Le Travail” en anglais. Ce “Travail” consiste à identifier et à questionner les pensées qui sont à l’origine de toute souffrance. Il permet alors de trouver un certain équilibre, une certaine joie, une paix avec soi-même et avec le monde. Tout le monde peut faire ce travail : peu importe vos épreuves, peu importe votre âge, peu importe votre identité, le Travail fonctionne sur tout le monde. 

Et ce qui était une femme suicidaire est devenue une femme débordante d’amour et de reconnaissance pour tout ce que la vie lui apporte. Alors voici son Travail résumé en 4 étapes qui changeront votre vie.

3points

1. Identifiez une pensée négative

Trouvez cette pensée qui vous rend mal et qui prend une place importance dans votre esprit et votre vie. Mettez un doigt et des mots dessus. Identifiez là. Cette pensée doit être une pensée qui vous empêche de vivre correctement, qui vous empêche de vous sentir bien.

Par exemple : J’ai peur de ce que penseront les autres, je ne suis pas bien dans ma peau, je n’ai pas le droit de me tromper, je dois absolument faire un choix, je suis pauvre, je suis seule, telle personne ne m’aime pas assez etc …

2. Posez-vous 4 questions essentielles

Les 4 questions fondamentales sont le pilier du Travail de Katie (c’est comme ça qu’elle se fait appeler). C’est grâce à ces questions que vous ferez 80% du chemin.

Les questions sont les suivantes :
•Est ce que c’est vrai ? Il vous faut y répondre par oui ou non sans explications 
•Pouvez-vous absolument savoir que c’est vrai ? Vous y répondez par oui ou non et vous pouvez y ajoutez une explication 
•Comment réagissez-vous lorsque vous croyez en cette pensée ? Que se passe-t-il en vous ? Il vous faut analyser absolument tout les signes, tout ce que vous ressentez, toute vos réactions de manière à savoir quel effet cela produit sur vous. 
•Que seriez-vous sans cette pensée ? Agissez de la même manière que pour la question précédente en imaginant ce que cela vous procurerez. 

3. Inversez votre croyance

L’exemple est le suivant : Admettons que vous pensez que votre mère ne vous aime pas assez.
• Est ce que c’est vrai ? Oui ou non
• Pouvez-vous absolument savoir que c’est vrai ? Oui parce que… Ou non parce que … 
• Comment réagissez-vous lorsque vous croyez en cette pensée ? Vous êtes triste, stressée, vous avez un noeud à l’estomac, vous êtes jalouse de votre meilleure amie que ses parents adorent, vous avez envie de crier, de hurler etc … 
• Que seriez-vous sans cette pensée ? Sereine, heureuse, prise d’un sentiment de confort et d’apaisement etc … 
Maintenant je retourne ma pensée : “J’ai besoin que ma mère m’aime plus, qu’elle me montre plus de signe d’affection, qu’elle remarque quand je vais mal, qu’elle s’intéresse à ma vie personnelle…” devient “Je N‘ai PAS besoin que ma mère m’aime plus ou qu’elle me montre plus de signes d’affection parce que si moi je ne lui en donne pas en retour il est normal que ça ne fonctionne pas, je N‘ai PAS besoin qu’elle remarque quand je vais mal parce que peut-être qu’elle l’a déjà remarqué mais qu’elle n’ose pas venir m’en parler parce que justement je ne veux rien lui montrer etc …”
C’est une manière de tourner la croyance, il en existe des dizaines, il vous suffit de trouver celle qui vous correspond et vous parle le plus.

4. Acceptez ce qui est

Faites de la pensée négative une pensée positive. Je m’explique, tout ce qui vous rongeait devient un élément moteur qui vous fera avancer. Et utilisez ces expressions “Je suis prête à accepter que …” ou encore “Cette expérience est une bonne chose parce que …”

Finalement ce n’est plus l’épreuve qui sera nocive pour vous mais bien ce que vous en pensez. Le pouvoir de la pensée positive est un pouvoir indestructible, inimaginablement puissant. Concentrez vous alors sur le présent en acceptant ce qui se passe maintenant. Tout ce que nous faisons pour devenir meilleure se fait maintenant. Tout le reste n’existe qu’au sein de nos pensées : Le passé existe dans nos souvenir et le futur dans notre imagination.

Faites la paix avec vos pensées !

3points-300x67

Byron Katie a fait un travail remarquable en partageant à la fois son expérience et ses conseils. Ce travail permet à chacune de nous d’être en paix avec soi-même. Peu importe où vous êtes, ce que vous faites ou ce que vous êtes en train de vivre : Tout va bien. C’est maintenant que tout se joue, maintenant que vous avez le pouvoir de faire de vos pensées des pensées heureuses qui entraîneront une vie heureuse.

Vous avez désormais toutes les clés pour devenir la meilleure version de vous-même.


ACHETEZ le livre ici

Articles Similaires

FOCUS

Le Planner de Ma Vie 2019

Shopping Basket