Comment gérer l’absence du père de son enfant en 5 étapes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Que l’absence du père soit due à un déplacement de longue durée, une séparation, une incarcération ou malheureusement à un décès, c’est une situation qui reste difficile à gérer pour une maman. Par conséquent un grand nombre de questions vous traversent l’esprit : comment lui expliquer malgré son jeune âge, comment combler cette absence, comment parfaire son éducation toute seule…? Autant de questions complexes que beaucoup de mamans se posent en attendant des réponses claires. Voici 5 clés qui pourront vous aider à traverser au mieux cette situation.3points1

1. Dire la vérité

Vous avez souvent tendance à vouloir épargner l’enfant de la réalité de la vie et donc vous choisissez de lui raconter une belle histoire ce qui est votre façon de préserver son innocence. Cependant, le mensonge n’est pas la solution car lorsqu’il connaitra la vérité, il pourrait vous en vouloir et ne plus avoir confiance en vous. Alors racontez lui la vraie histoire avec des mots qu’il comprendra et vont également le rassurer. Ainsi, plus tôt il apprendra la vérité, plus vite il l’intégrera dans sa vie, ce qui lui évitera des moments d’angoisses à l’école.

2. Combler l’absence de ce père

Un enfant ne comprend pas toujours l’absence de son père mais cela dépend aussi de son âge ; quoiqu’il en soit, il va le ressentir par l’extinction de la voix grave, à la disparition du contact du torse quand il était porté ou par les discussions entre les deux parents qui animaient le foyer. Il va aussi remarquer la solitude de sa mère et son regard perdu dans ses pensées. Ainsi pour palier à ce manque, parlez lui de son père, évoquez des souvenirs que vous avez ensemble afin de garder son omniprésence. Si vous êtes encore en contact avec le père, cultivez leur relation et ce peu importe vos différents et votre rancoeur personnelle, car c’est important pour la construction de l’identité de votre enfant.

mother and daughter

3. Le préserver des discours critiques

Sachez que votre enfant est capable de comprendre bien plus de choses que vous ne le pensez. Donc si vous lui parlez de son père en le dénigrant, il interprètera que ce dernier a fait souffrir sa mère et à long terme cela peut présenter des symptômes psychologiques : troubles du langage, troubles affectifs ou sociaux. Alors soulignez plutôt le fait que l’amour dans un couple est différent de l’amour entre un parent et son enfant. Et que l’amour entre son père et vous peut disparaître pour diverses raisons. En d’autres termes, évitez de sous-entendre que son absence est dûe à un manque d’amour de son père mais plutôt que cet instinct de paternité n’est pas automatique chez tous les hommes et que cela dépend de leur personnalité. Ainsi, son père existera symboliquement par vos paroles.

4. Comment pallier à cette absence

Un papa est important dans la construction de l’identité d’un enfant et lorsqu’il est absent, vous pouvez tout à fait trouver les attributs de figure paternelle grâce à un oncle, un grand-père ou un parrain. La présence de ces « pères de substitution » permet de montrer que grandir sans père ne veut pas forcément dire grandir sans repères. Privilégiez donc une vie sociale car vous replier dans une relation exclusivement entre votre enfant et vous ne lui rendra pas service et votre enfant aura plus de difficultés à accepter l’introduction d’un autre homme dans votre vie.

5. Anticiper les troubles dus à l’absence du père

Tôt ou tard, votre enfant exprimera cette absence d’une manière qui vous surprendra et vous ne ferez pas forcément le lien avec le manque de son père ; d’où l’importance de favoriser la discussion à ce sujet. Cela sera bénéfique surtout durant l’adolescence puisque c’est la période où votre enfant forge sa personnalité et son futur. Les colères inexpliquées, les insomnies et réveils nocturnes, le bégaiement ou les troubles de l’appétit peuvent traduire un mal-être pouvant être causé par l’absence du père. Afin de prévenir ces difficultés, ne tentez pas de survoler ce sujet car il a soif des réponses les plus honnêtes possibles; c’est important pour sa construction identitaire.

 

3points1

En définitive, ne vous focalisez pas sur la raison de cette absence mais plutôt sur la façon de rendre plus supportable le manque de son père. En effet, cette situation fragilise la construction de votre enfant et ce manque est d’autant plus fort suite à un décès puisque l’enfant sera en attente d’une présence, d’amour ou de contact. Quoiqu’il en soit, le manque d’un papa n’est pas insurmontable mais tout dépendra de la façon avec laquelle votre enfant aura été accompagné dans cette absence.

Reçois nos mails !

Rejoins notre Newsletter de + de 70 000 femmes pour recevoir en exclu nos articles, nos évènements, nos promotions et nos cadeaux !