La Beauté et La Femme de Carrière – Prendre Soin de Son Apparence Pour Être Plus Confiante et Se Démarquer Au Travail

« Je pense que les vêtements, la coiffure et le maquillage sont des éléments essentiels pour projeter un personnage attrayant et se donner la chance d’améliorer ses meilleures caractéristiques physiques. » 

Vivienne Westwood 

Le maquillage est un peu comme le parfum et les talons : s’il n’est pas essentiel ni nécessaire, il aide à se sentir confiante, en donnant grâce et pouvoir. De même, le pouvoir positif des vêtements n’est que trop largement ignoré : une femme qui se sent parfaitement bien habillée devient immédiatement plus confiante et parvient à oublie cet aspect là d’elle-même. Quant aux talons, ils ont la magie de nous mettre en valeur. Une femme en talon paraît toujours plus confiante, plus conquérante. Par l’assurance qu’elle apporte, la beauté de manière générale est essentielle pour la femme de carrière.

L’APPARENCE D’UNE FEMME RÉVÈLE SON SOUCI POUR LE DÉTAIL ET PERMET DE LA DÉMARQUER. 

@aliceoliviac

« Ce que tu portes reflète la façon de te présenter au monde, surtout aujourd’hui, les contacts se font si vite. La mode, c’est un langage. »

Miuccia Prada

Une apparence soignée te fera sentir belle, confiante et bien dans ta peau, et cette sensation est aussi perçue par les autres. Au travers de ton apparence, tu dévoiles également ton souci pour le détail.

En ce sens, l’apparence est un moyen de se démarquer. Une femme classe et élégante, qui prend soin d’elle, émane la réussite et le bien-être, impose l’admiration et le respect. Ainsi, selon ton allure et ce que tu portes, c’est la perception que les autres ont de toi, qui peut radicalement changer. Tu ne peux être bien dans ta peau, si ton apparence n’est pas parfaitement soignée : en effet, soin du corps et de l’esprit vont de pair. Comment alors, dans de telles conditions, devient-il possible de se démarquer ? Des vêtements qui ne te vont pas, un vernis écaillé ou des cheveux mal entretenus peuvent littéralement gâcher ta journée et t’empêcher d’être confiante. Ne reste pas passive lorsque tu peux devenir radieuse. 

SON ALLURE MONTRE QU’ELLE A COMPRIS L’IMPORTANCE DE LA PREMIÈRE IMPRESSION.

« Vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une première bonne impression. »

Coco Chanel

D’aucuns ont généralement tendance à se fier à sa première impression. Si l’on peut contester ce premier jugement hâtif, basé sur le physique, il n’en reste pas moins vrai que la première impression est une réponse cognitive naturelle et inévitable. Nous n’y pouvons rien. Elle est tenace, souvent décisive, et conditionnera fortement tes relations avec autrui, notamment professionnelles. Ton allure parle sur toi avant même que tu n’emploies de mots. Voilà pourquoi il est si important de soigner son apparence.

Une femme qui se sent parfaitement bien habillée et maquillée est plus confiante en elle. Ses vêtements, son maquillage, ses bijoux vont de concert avec son âme. Elle ressent cette harmonie. Sache la personne que tu aspires à devenir et emploie-toi à lui ressembler : maquillage, bijoux, vêtements, chaussures… C’est en voulant ressembler à trop de personnes que l’on finit par se perdre. Parce que tu seras toujours jugée en premier sur ton apparence, ton allure doit donc refléter ce que tu es à l’intérieur. Reflet de notre rigueur, de notre détermination ou encore de notre fantaisie, le style porte en lui les traces du caractère. 

MAIS L’APPARENCE N’EST JAMAIS QU’UN PLUS À L’ATTRACTION PRINCIPALE : TON TALENT ET TES COMPÉTENCES.

@aliceoliviac

Ceci étant dit, ton apparence ne peut et ne doit être ta seule préoccupation. L’apparence ne fait pas tout. Plus que pour ton physique, tu dois briller pour tes talents, tes compétences, t’imposer par ton professionnalisme. L’apparence n’est au fond qu’un cadre à l’attraction principale : tes compétences, tes qualités professionnelles, intellectuelles et créatives. Tu n’es pas payée pour ton physique, mais pour ce que tu peux apporter, transmettre. Le physique, aussi précieux soit-il, n’est jamais une fin en soi. Il n’est qu’une façade et non un but ultime. L’apparence ne suffit pas. Plus la vie intérieure d’une femme est riche, plus elle a à donner, plus grande est son estime d’elle-même et plus grande est l’estime d’autrui à son égard.


Pour aller plus loin, procure-toi le livre en cliquant ici.

Comment Être une Femme Chic – Les 6 Qualités de Celle Qui se Distingue par sa Classe et son Élégance

Une des principales caractéristiques du chic, c’est la sobriété et l’élégance. Les femmes chics ne portent rien de tape-à-l’oeil, mais leur style impeccable se veut être mesuré, sobre et simplement élégant. En d’autres termes, ce n’est pas en faisant étalage de sa richesse, dans des vêtements et des ceintures de luxe, que l’on parvient réellement à être chic. Plus que de moyens, le chic est une question de goût et de qualité.

1. LA PRESTANCE DE LA FEMME CHIC

JLUXLABEL

« Tiens-toi droit et rends-toi compte de qui tu es, rends-toi compte que tu domines les circonstances. »

Maya Angelou 

Les femmes chics se distinguent par leur prestance. C’est une allure « élégante et imposante ». Le terme de prestance fait directement référence à l’attitude, qu’elle soit volontaire ou non, à l’allure générale, à ce qu’elle dégage. La femme chic en impose. Elle se tient droite. On la remarque par son maintien, par son style classe et élégant.

2. LA DÉMARCHE ET LE MESSAGE QU’ELLE DÉLIVRE AUX AUTRES

JLUXLABEL

« On n’accorde jamais trop d’importance au choix de ses chaussures. Beaucoup de femmes pensent que ce n’est pas important alors qu’on reconnait vraiment l’élégance d’une femme à ce qu’elle porte à ses pieds. »

Christian Dior

Une belle allure, chic et élégante, n’est pas un don du ciel. L’allure chic tient également à la démarche, la façon de se déplacer, de se mouvoir dans l’espace. C’est la qualité d’une présence, d’une prestance, qui te mettra en valeur tout entière. L’allure chic c’est au fond l’aisance. C’est une tenue qui nous met particulièrement en valeur et dans laquelle on se belle et confiante, ce sont des souliers élégants et de qualité qui nous donnent grâce et pouvoir. 

Une simple paire de chaussures peut totalement changer le registre d’une tenue. « Portez toujours des chaussures à talons ! Oui, elles vous donnent du pouvoir. Vous bougez différemment, vous vous asseyez différemment et vous parlez même différemment », disait la styliste Carine Roitfeld. Il n’y a rien de plus chic et d’élégant que des escarpins à talon classiques. Plus lente, mais à la fois conquérante, on se tient naturellement plus droite en talons. Et s’ils sont de qualité, c’est davantage de prestance et d’assurance dans la démarche. 

3. UNE FEMME À LA FOIS SIMPLE ET SOPHISTIQUÉE

« La simplicité est l’ultime sophistication. »

Leonardo de Vinci

Le chic et l’élégance ne sont pas synonymes de dépenses ni d’abondance. Le chic conjugue idéalement simplicité et sophistication. C’est une simplicité travaillée, une simplicité comme « ultime sophistication. » Les femmes chics et élégantes ne font rien dans l’excès : elles portent la réalité. « La simplicité absolue est la meilleure manière de se distinguer », disait Baudelaire. 

4. UN MAQUILLAGE MAÎTRISÉ

JLUXLABEL

« Le maquillage n’est pas seulement un outil destiné à rendre belle une chose laide, il est destiné à magnifier la beauté qui existe déjà. »

Le chic met en jeu la notion de tempérance et de juste mesure. Les femmes chics et élégantes ne se maquillent jamais à outrance. On ne remarque pas la femme chic pour son maquillage, mais pour ce qu’elle dégage. Le maquillage rehausse la beauté naturelle, la met en valeur, il la fait rayonner à travers lui. Mais il n’est pas un masque : il n’est pas supposé cacher, dissimuler la beauté naturelle. 

5. DES PIÈCES INTEMPORELLES ET QUALITATIVES

JLUXLABEL

« Les femmes qui suivent de trop près la mode courent un grand danger. Celui de perdre leur nature profonde, leur style, leur élégance naturelle. »

Yves Saint Laurent

L’idéal est de parvenir à se constituer une garde-robe qui repose sur des valeurs sûres : la mode, elle, est éphémère. Rien ne ride le chic, le classique, l’intemporel. Chaque pièce doit se suffire à elle-même. Pour être chic, privilégie donc le classique, l’intemporel et l’élégant. Ces pièces indémodables peuvent de plus être déclinées à l’infini. 

Le chic a également un lien direct avec la qualité. Les matières nobles, la qualité offrent un plaisir à la fois tactile et visuel. Il est préférable de posséder peu de pièces de noble qualité qu’une multitude de vêtements tous de qualité médiocre. En réalité, la qualité n’est pas tant une question de moyens, c’est un choix. Au-delà du plaisir esthétique et tactile qu’elle procure, la qualité apporte encore confiance en soi. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des vêtements. Ils ont un réel effet. Une femme qui se sent parfaitement bien habillée, avec de nobles pièces, est plus confiante, plus assurée, son pas plus soutenu. Sa posture et sa démarche s’en trouvent aussitôt changées. 

6. L’IMPORTANCE DE SON SAC À MAIN

JLUXLABEL

« Le sac à main, c’est tout le mystère de la femme concentré dans quelques centimètres carrés. »

Dominique Loreau

Depuis toujours, le sac à main est le privilège des femmes. Devenu symbole de féminité, de chic et d’élégance par excellence, il est aussi le reflet de ta personnalité, de ton mode de vie, de ta rigueur, de ton extravagance. Le sac ne se contente pas d’être un objet pratique, il est aussi un accessoire de mode à part entière. Raison de plus pour ne pas faillir sur la qualité de ton sac. 

Le sac habille, donne de l’allure, surtout s’il est porté avec élégance. Au même titre que des vêtements vieux et usés te feront sentir mal à l’aise, un sac que tu n’apprécies pas te fera sentir « démodée et mal jugée ». Oublie les sacs qui ont un aspect cheap, ou bien les sacs trop « branchés ». Le simple fait qu’il soit beau suffira à ce que l’on remarque. On privilégiera les design simple, classique et intemporel. Plus un sac est simple et équilibré, moins tu seras susceptible de t’en lasser.

Comment Guérir son Manque de Confiance en Soi, ses Complexes et ses Déprimes en 2019

C’est en cessant de se dévaloriser physiquement, d’émettre constamment sur soi des jugements, en s’acceptant et en s’aimant véritablement, que l’on parvient à avoir réellement confiance en soi. Parce que vivre dans un corps qui nous complexe et nous fait souffrir empêche d’être libre et de connaître la tranquillité d’esprit, il est impératif, à l’aune de cette nouvelle année 2019, de se dispenser d’un tel tourment. Gagner confiance en soi requiert du temps, de l’énergie et un profond travail à effectuer sur soi-même, fait d’acceptation et de bienveillance.

1. Les méfaits de la comparaison 

« Nous avons trop coutume de nous juger pendant nos moments d’abattement et de dépression. »

Robert Johnson
@fisayolonge

Vaine et stérile, il n’y a rien de bénéfique ni de profitable dans la comparaison à autrui. À l’inverse, c’est une source intarissable d’anxiété, de stress et de tracas, dont il est impératif de se dispenser en 2019. Se comparer aux autres est en réalité dénué de sens. La seule personne avec laquelle tu es apte de te comparer, c’est toi-même. Pourquoi devrions-nous accepter de nous tourmenter à vouloir atteindre des idéaux de beauté illusoires, qui ne sauraient exister dans la vraie vie. On s’emploie à ressembler à des corps nouveaux, retouchés et artificialisés. Mais notre apparence physique est avant tout un héritage que l’on ne choisit pas. En poursuivant un tel objectif, voué à l’échec dès le départ, on finit par s’épuiser et ne plus s’accepter. La véritable beauté réside dans l’unicité propre de chacune. Elle ne saurait être conditionnée ni déterminée par quelconques standards de beauté. 

C’est pourquoi, en 2019, la seule comparaison acceptable et bénéfique est la comparaison avec soi-même. Comparer la femme que tu étais à celle que tu es devenue est l’occasion de te rendre compte du chemin parcouru depuis et de te féliciter d’une telle évolution.

2. Les ravages de la dévalorisation de soi

« Aucun amour n’est suffisant pour combler le vide d’une personne qui ne s’aime pas elle-même. »

Irène Orce
@fisayolonge

« Je suis moche », « Je ne vaux rien », « Je ne vais pas lui plaire ! ». Es-tu vraiment certaine de ce que tu prononces ? Souviens-toi, nous sommes ce que nous pensons. En ayant des pensées négatives, de rejet et de dépréciation, tu crées une énergie négative à ton encontre. On ne peut se dévaloriser sans cesse et espérer à côté de cela, nourrir une bonne estime de soi-même. La beauté est avant tout un état d’esprit. C’est parce qu’une femme se sent belle, confiante et attirante qu’elle l’est précisément. D’où l’importance d’avoir un dialogue positif avec soi-même. Ton dialogue intérieur est ce qui déterminera le ton de ta vie.  Tes pensées, tes émotions sont énormément influencées par la façon avec laquelle tu t’adresses. Tu peux être heureuse ou malheureuse, positive ou négative, selon les propos que tu tiens avec toi-même. 

Efforce-toi donc de tenir à toi-même des propos positifs. Cesse de te maltraiter, de te juger, de te dévaloriser. Traite-toi au moins comme tu traiterais une amie, avec amour et bienveillance. 

3. L’importance de relativiser ses défauts physiques

« Chaque fois que tu laisses aller quelque chose, tu fais l’expérience d’un autre niveau de la liberté. »

Traleg Kyabgon Rinpoche
@fisayolonge

Deux options s’offrent à toi : pleurer pour ce qui te fait défaut, ou au contraire te réjouir de ta beauté et du cadeau qu’est la vie. En restant focalisé sur un problème, un complexe, un défaut, on contribue à le maintenir vivant. À chaque fois que tu te focalises sur un complexe, tu lui donnes davantage d’emprise. Plutôt que de se focaliser activement sur un complexe, la meilleure façon de le résoudre est de l’oublier.Lorsque l’on s’obstine à y penser, on oublie nos potentialités. On s’empêche d’aller de l’avant, en s’attardant seulement sur ce qui nous fait défaut, sur l’injustice, notre tristesse et notre frustration.

Enfin, n’oublie pas que la beauté est éphémère. Elle est périssable. À cet égard, elle ne peut ni ne doit être le but ultime, le centre de toutes préoccupations. L’apparence n’est qu’une façade. Le physique, aussi précieux qu’il soit, n’est jamais une fin en soi.

4. La mise en valeur de ses atouts

« La beauté est là où on veut bien la voir. »

Katarina Mazetti
@fisayolonge

Pour contrer cette tendance naturelle à percevoir le négatif plus grand qu’il ne l’est réellement, décide de reconnaître et d’apprécier ce qu’il y a de plus beau en toi. Cela passe par reconnaître ses atouts physiques, et tu en possèdes forcément. Il peut s’agir d’un regard, d’un sourire, d’une silhouette, d’une chevelure. Efforce-toi de les mettre en valeur autant que faire se peut.

De plus, es-tu vraiment certaine de porter ce qui te met en valeur ? Les vêtements peuvent être des amis ou au contraire de vrais ennemis : de la même façon qu’ils ont le pouvoir de te mettre en valeur, ils peuvent aussi fausser ton image. D’où l’importance de trouver ton propre style, celui qui te convient, te ressemble et te met en valeur. Certains pensent à tort que le style relève de la futilité. Rien n’est plus faux. Des vêtements dans lesquels on se sent bien nous rendent plus confiantes. Les vêtements ont cette capacité magique de changer notre comportement. Une femme qui se sait parfaitement bien habillée trouve une sorte de paix intérieure. Sa mouvance est plus fluide, plus confiante.

Vous Vous Disputez Trop Souvent – 3 Clés Pour Retrouver Votre Complicité

Vous vous aimez, mais à vous voir parler au quotidien, on a du mal à le croire. Les disputes ont pris trop de place dans votre relation, et vous semblez enfermés dans un cercle vicieux : vous avez un différend, vous vous disputez, vous cumulez du ressentiment l’un envers l’autre, ce qui crée d’autres différends à partir de tout et de rien, ce qui crée d’autres disputes…

Avoir des moments de tension et de désaccord dans un couple est tout ce qu’il y a de plus normal. En revanche, se disputer est rarement nécessaire, et toujours toxique. Tu es d’accord avec cela, mais comment arrêter ces conflits incessants? L’idéal est d’en faire la démarche à deux, mais tu peux très bien enclencher le processus toute seule et briser le cercle infernal : ton homme s’engouffrera dans cette porte de sortie que tu lui ouvres, sois-en sûre. Il prendra exemple sur ta capacité à te remettre en question. Lui non plus n’est pas heureux dans cette situation, et cela même lorsqu’il déclenche lui-même un conflit.

Voici 3 clés pour comprendre la véritable origine de vos disputes et les anéantir :

_

ANALYSE LES ÉMOTIONS QUE SOULÈVENT VOS DISPUTES

Vos conflits soulèvent en vous de nombreuses émotions, et c’est assez logique. Mais toutes ces émotions sont elles vraiment liées au sujet qui vous divise, à cette situation bien précise, à la personne en face de vous ? Si tu analyses quelles sont les émotions qui te traversent pendant que tu te disputes avec ton homme, tu te rendras compte qu’il n’est pas forcément responsable de tout ce que tu ressens.

Quand vous vous opposez, donne-toi le temps de procéder à une introspection : que ressens-tu vraiment ?

  • De la colère ? Est-elle réellement proportionnée à ce qui vous oppose ?
  • De la dévalorisation ? A-t-il réellement voulu te dévaloriser ? Lui as-tu exposé ce que tu ressens afin qu’il puisse éventuellement démentir ton impression ?
  • De la peur ? Est-il responsable de l’insécurité que tu ressens ou hérite-t-il de peurs qui ont été mises en toi par d’autres que lui, dans ton enfance ou dans tes précédentes histoires d’amour ?
  • Du ressentiment ? As-tu pris le temps de pardonner les précédents conflits, ou lui fais-tu payer l’addition de tout ce qui vous a divisé auparavant ?

Certaines émotions sont en réalité moins explicables par ce qui cause le conflit ici et maintenant, que par des souvenirs émotionnels anciens, des douleurs de ton enfance ou des relations amoureuses antérieures qui t’ont fait tellement souffrir que tu es devenue méfiante et hypersensible sur certains sujets.

Ce que tu ressens lorsque ces émotions fantômes sont réactivées par la situation peut tout à fait se comprendre, mais il est injuste pour ton homme, pour ton couple, et pour ton bien-être que ces souvenirs prennent en otage ton présent. Veille à bien faire la part entre ce dont ton homme est responsable et ce que tu dois régler avec toi-même.

_

ANALYSE LES ENJEUX DE VOS DISPUTES

Un conflit manifeste souvent une attente non satisfaite : quelle est cette attente dans le cas de votre dispute ?

  • Ce que tu attends est-il légitime ?

Ton homme n’est pas parfait, et tu n’es pas parfaite non plus. L’amour n’a pas besoin de perfection : il a besoin d’efforts mutuels, d’envie de combler l’autre. Mais cela n’est pas toujours possible ! Quand tu te disputes avec ton homme, as-tu envie qu’il change un comportement nocif pour votre couple, ou qu’il change ce qu’il est parce que cela te dérange, te déplaît, ou t’insécurise ? Si c’est le cas, ton attente n’est pas légitime, et la dispute non plus !

  • Ce que tu attends est-il plus important que votre entente ?

Ton attente peut-être complètement légitime, mais vaut-elle toujours la peine d’y sacrifier la paix de votre couple ? Ne peut-elle pas être exprimée avec patience et douceur ? Ne serait-elle pas mieux entendue ainsi ? Quoi qu’il en soit, pour faire retomber la tension liée à la frustration, tu gagneras toujours à relativiser ton envie d’entrer en conflit.

Une astuce du philosophe et moine bouddhiste Trich Nhat Hanh pour relativiser votre différend : quand tu sens la colère monter, regarde ton homme et dis-toi mentalement « Mon amour, où seras-tu dans 300 ans ? Où serais-je ? Que serons-nous ? » Immédiatement, la colère retombe face à la futilité de ce qui vous oppose, comparée à la chance de pouvoir encore vous serrer dans vos bras. Allez, fais-lui un câlin, dis-lui je t’aime, on se fiche d’avoir le dernier mot avec celui qu’on aime !

 _

ANALYSE LE CONTEXTE DE VOS DISPUTES

Les conflits de couples sont souvent dus à des causes futiles, envenimées par un contexte d’épuisement, de stress, de frustrations extérieures.

Tu as une journée difficile au travail, un projet est tombé à l’eau et un collègue a été insupportable. En rentrant, les embouteillages t’ont fait perdre patience. Tu avais très peu dormi la nuit précédente parce que tu t’étais laissée entrainer dans une série passionnante, sans prévoir que ton petit dernier ferait ses dents jusqu’à 4 heures du matin. Tu t’es retenue d’exploser toute la journée. Tu rentres à la maison et tu vois que ton homme a mis ses chaussettes à côté du panier à linge, et pas dedans ! Il va prendre pour tout le monde.

La cause apparente de ta dispute : 10 cm. La distance qui sépare les chaussettes de là où elles devraient être.

La cause réelle : ta fatigue, c’est-à-dire tout le monde sauf ton homme, et tout sauf ses chaussettes, qui ne sont que le prétexte à un petit craquage dont tu as eu besoin toute la journée ! Au lieu de crier sur ton chéri étourdi, mais génial, prends ton téléphone et dis ses 4 vérités à ton collègue énervant, puis fais du sport, va prendre un bain, fais une sieste.

Veille à toujours faire la part entre le contexte et le prétexte : c’est le contexte que tu dois changer, pas l’homme que tu aimes !