Le Pire Obstacle à la Richesse C’est Soi-Même – 3 Clés Pour Comprendre ce que L’Argent Dit de Toi

Il ne suffit pas de vouloir être riche pour le devenir. La réalité est beaucoup plus complexe. L’argent initialement neutre, nous projetons sur lui des images, positives ou négatives, issues de notre histoire et susceptibles de changer la perception que l’on a de lui. Il arrive que l’on nourrisse des pensées contradictoires, que l’on éprouve des sentiments mitigés, souvent opposés à son égard. Parce qu’il est un élément essentiel, indispensable de notre civilisation, l’argent génère des sentiments positifs et négatifs, des émotions contradictoires. Tant est si bien qu’il peut être difficile pour certaines personnes de savoir exactement ce qu’elles ressentent quant à l’argent.

1. L’IMPACT DE SA CONCEPTION DE L’ARGENT : LE RÔLE PRÉDOMINANT DU SUBCONSCIENT.

“Change la façon dont tu vois les choses. Et les choses que tu vois changeront.”

Wayne W. Dyer

La construction progressive du rapport que nous avons à l’argent est influencée par notre histoire, depuis la tendre enfance jusqu’à l’émancipation. Si le conscient peut être relativement clair en ce qui concerne l’argent, il en va généralement autrement du subconscient qui a un rôle prédominant. En effet, si le subconscient intègre une conception positive de l’argent, il se donnera les moyens d’en obtenir. À l’inverse, s’il nourrit une image négative de l’argent, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour s’en débarrasser, qu’importent les efforts fournis.  Le subconscient a un tel pouvoir qu’il fera échouer toutes les tentatives de changement en vue d’une meilleure situation financière. 

Néanmoins, la bonne nouvelle réside dans le fait que le subconscient est “souple et évolutif” et peut être reprogrammé. Ainsi, en comprenant sa propre conception de l’argent, il devient alors possible de la modifier. Une conception personnelle de l’argent est une clé de la réussite. Il est essentiel d’interroger son rapport à l’argent. Quelle était la conception de tes parents vis-à-vis de l’argent ? Es-tu rendue jalouse par la réussite financière d’autrui ? Penses-tu l’argent utile ? Est-il une clé du bonheur ? Toutes les réponses à ces questions sont autant d’indices sur notre conception personnelle de l’argent. 

2. SE FOCALISER SUR LA RICHESSE PLUTÔT QUE LA PÉNURIE.

@jessimalay

“Le bonheur de votre vie dépend de la qualité de vos pensées.” 

Marc Aurèle

Les choses auxquelles tu attaches de l’importance prendront de l’importance. Se focaliser sur un problème, c’est le maintenir vivant. Se focaliser sur la pénurie d’argent génère cette pénurie. De la même façon que se focaliser sur la richesse et les possibles opportunités les fait survenir. Celui qui visualise le manque maintient ce manque.

Chacun de nous a hérité ou s’est construit un filtre positif ou négatif, qui transforme sa perception de l’argent. Si l’on pense que l’argent est dangereux, on a tout intérêt à s’en méfier. Si l’on souhaite la réussite financière, il est essentiel d’adopter un filtre de richesse. Celui qui ne se focalise que sur ce qu’il n’a pas, qui nourrit une vision négative d’un monde dépourvu de ressources, ne peut valablement prétendre à l’abondance et la richesse. À l’inverse, adopter un filtre de richesse, c’est discerner le bien derrière chaque chose, c’est s’efforcer de retirer la positivité derrière chaque chose, c’est prendre conscience de l’abondance.

La richesse est partout et les voies pour y accéder sont multiples. En faisant sienne cette idée, en admettant l’existence de telles possibilités, on se donne les moyens de parvenir à l’aisance financière souhaitée. 

3. LE DÉSIR D’ARGENT N’EST NI AVIDITÉ NI CUPIDITÉ.

@jessimalay

“Si l’argent ne fait pas le bonheur, rendez-le.”

Jules Renard (Journal)

Si l’argent ne fait pas le bonheur, il y contribue fortement. L’argent est une nécessité. Car il est en premier lieu ce qui permet de vivre décemment. Les possibilités qu’il offre sont infinies : être libre, aider autrui, découvrir le monde, s’éduquer… Paradoxalement, les individus qui manquent d’argent sont forcés d’y penser en permanence. D’autres qui en possèdent suffisamment ont leur esprit libéré du poids de cette pensée. L’argent en tant que tel n’est ni bon ni mauvais, mais il dépend de l’usage que l’on en fait. L’argent ne devient néfaste et contestable que lorsqu’il est utilisé à des fins malhonnêtes et négatives. 

Parce qu’il est ce qui permet de vivre avec décence et de croître, le désir d’argent n’est ni cupidité ni avidité. Il est au contraire un désir naturel dont on ne saurait culpabiliser : croître, grandir ne signifie pas enlever aux autres. La nature elle aussi porte en elle l’expansion, la croissance, la multiplication, l’évolution. Admettre cela, respecter la valeur de l’argent, l’aimer et le rechercher, voilà la première condition pour l’obtenir. Mais il ne suffit pas de le penser ni de s’en convaincre, encore faut-il le ressentir au plus profond de soi, le subconscient ne répondant qu’aux émotions, positives ou négatives. 

4. LA MEILLEURE VERSION DE TOI-MÊME.

“Le seul intérêt de l’argent est son emploi.”

Benjamin Franklin

Devenir riche devrait toujours avoir pour but l’accomplissement personnel. L’abondance financière ne saurait être une fin en soi. L’argent n’est au fond qu’un moyen, celui d’accomplir son plein potentiel. Être riche, c’est avant tout pouvoir supporter le coût financier des expériences qui te rendront exceptionnelle et qui te permettront de vivre authentiquement.

Avec de la détermination et une foi suffisamment profonde, tu seras en mesure d’obtenir tout ce que tu désires. Veille toujours à ce que tes comportements soient en cohérence avec la personne que tu aspires à devenir : améliore ta façon de t’exprimer, de te mouvoir, de t’habiller, de t’alimenter… En t’efforçant de toujours te diriger vers une meilleure version de toi même, l’univers s’adaptera et les opportunités surviendront.