Girl, Sache Que Ton Ego T’empêche d’Être Toi-même

Je vais vous parler d’un sujet qui nous touche toutes : l’ego ! Cette partie de notre être qui nous enlève l’accès au bonheur et au bien-être.

Rentrons dans sa dynamique afin de le comprendre et de le connaître. De cette manière nous aurons les outils pour pouvoir le maîtriser et nous en libérer.

Qu’est-ce que l’ego ?

L’ego est la partie de nous-mêmes qui nous pousse à chercher dans l’autre la réponse à nos questions. L’ego représente nos peurs, nos angoisses et notre appréhension du monde. Il a tendance à nous éloigner de notre être et de notre instinct . En le comprenant, on peut arriver à le maitriser et faire en sorte qu’il ne nous gâche pas la vie.

Quelle est la dynamique de l’ego ?

Lorsque tu choisis quelque chose ou lorsque tu agis d’une certaine manière tu vas aller à la recherche d’un sens qui vise l’accomplissement d’un objectif ou la recherche d’un bien-être interne. L’être humain est donc à la recherche d’un sens qui lui donnera des réponses à ses questions.

Quand l’ego prend la main, on ressent automatiquement une frustration, un stress ou une tension inutile.

Si nous sommes à un moment de notre vie frustrées, car la vie ne nous apporte pas ce que l’on souhaite. On va commencer à créer un cheminement interne qui va nous faire tourner en boucle :

  • C’est la faute des autres,
  • Je n’y arrive pas,
  • Je suis incapable de…

 

 

On va avoir tendance à s’activer pour changer les choses, MAIS on va souvent commettre l’erreur de chercher à « l’extérieur » notre bonheur alors que ce dernier a toujours été à «  l’intérieur » de nous.

On va souvent s’illusionner en pensant qu’une autre personne détient les clefs de notre bien-être. Mais force est de constater que dans la majorité des cas notre soi-disant équilibre ne tient pas : On s’est oublié et l’on s’est perdu. Notre insatisfaction va reprendre le dessus et l’on va se retrouver au point de départ :

  • C’est le cas lorsque tu penses avoir trouvé le job de tes rêves, car le salaire, les collègues et le cadre te semblent intéressants. Mais lorsque tu te rends compte que tout cela ne suffit pas à te rendre heureuse : tu te retrouves au point de départ avec tes manques et tes angoisses. Le bonheur doit être construit en toi pour que tu puisses trouver ton épanouissement. Le cadre extérieur ne sert qu’à apporter plus de nuances à ce qui devrait être une symphonie interne.

Comment l’ego intervient dans les relations amoureuses ?

On est à la recherche du prince charmant qui nous fera voyager sur son fidèle destrier. On pense qu’à deux on arrivera à trouver l’épanouissement et le bonheur tant espéré. Avec le temps, l’amoureux arrive dans notre vie et nous fait beaucoup de bien. On se projette, on imagine un futur flamboyant et un mariage somptueux, MAIS sans crier gare l’orage arrive plus vite que prévu. On reproche à cet autre ce qu’on ne voit pas en nous et on lui fait porter la responsabilité de ce couple qui n’en est plus un.

On rentre dans des schémas répétitifs qui vont faire en sorte qu’on va chercher la perle rare,  mais tout en  chapardant la relation par des comportements de jalousie et de possession. Incapable d’avoir un recul sur nous-mêmes c’est l’autre qu’on va blâmer. Et c’est ainsi que se forme un cercle vicieux dans lequel on est incapable de sortir :

 

  • Sentiment de jalousie
  • Envie d’exclusivité H24
  • Angoisse, peur et stress permanent
  • Frustration présente constamment

On ne comprend pas que ce n’est pas une question de TROUVER la bonne personne, mais une question de PRENDRE CONSCIENCE de ce que l’on veut réellement.

  • Pourquoi choisit-on toujours le même type de partenaire.
  • Pourquoi ont-ils souvent les mêmes défauts ?
  • Pourquoi on n’arrive pas à progresser sur ce chemin de vie ?

Ce cycle est celui de l’EGO !

Il va t’enfermer  dans des scénarios improbables sans sens, compréhension, ni logique. Il se joue de toi et te fais tourner en rond constamment.

Si tu arrives à prendre conscience de cela, tu seras sur la bonne route. De la prise de conscience vient le changement ! Au lieu de te tourner vers les autres comme réponse à ton questionnement, tourne-toi vers toi, car tu es le créateur de ta vie.

Comment fonctionne-t-il?

Tu auras compris que l’ego va te maintenir dans un leurre permanent consistant à chercher le bonheur à l’extérieur. Tout cela apportera quelques moments d’illusions qui laisseront vite place à la frustration.

 

L’ego va te mettre dans un état :

  • D’attente
  • De stress
  • D’insatisfaction
  • De fatigue

Si tu ressens cela, sache que ce n’est pas de ton fait, mais de celui de l’ego. Ta dépendance à l’autre ne peut pas te satisfaire. Le bonheur répond à l’unique règle d’être la création de celui que l’habite :

Si tu as l’impression d’être satisfaite dans ton job, car ton patron te porte du mérite et qu’on loue tes louanges en réunion : ATTENTION ! Car l’on peut très bien du jour au lendemain te relayer aux oubliettes et mettre en avant une autre personne. Cela provoquera déception et désillusion, car tu auras porté la cause de ton bonheur à l’extérieur de toi-même.

Combien de personnes ne pensent pas que demain sera mieux et que tout s’arrangera avec le temps. Mais attention, car ce qui se passe c’est « ici et maintenant » et non pas le futur illusoire ou le passé qui n’existe plus. Si tu n’apprends pas à faire de ton présent un lieu accueillant, le bonheur prendra la poudre d’escampette.

Et si tu prenais la décision de vivre TA vie en étant acteur et créateur ? TOI  et personne d’autre !

Comment reconnaître qu’on est victime de l’ego ?

Tu es victime de ton ego si :

  • Si tu te sens toujours insatisfaite
  • Tu n’arrives pas à trouver ton bonheur. Tu as tendance à chercher sans jamais trouver.
  • Tu rentres dans des comportements mécaniques qui te font agir comme si tu étais sur pilote automatique : plus de joie, plus d’envie et plus d’entrain.
  • Tu es tellement dépendante du bon vouloir d’autrui que tu deviens une proie facile à la manipulation. Tu vas penser faire des concessions, mais en réalité tu abdiques de tes convictions dans la perspective d’un éventuel bonheur.
  • Tu finis par perdre ta liberté et ton libre arbitre, car tu es tributaire des circonstances extérieures.

C’est comme si on cherchait à combler un puits sans fond. On va s’épuiser à trouver des ressources qui n’existent pas, des aides illusoires et de l’amour de passage. Il est impossible de trouver un sens dans son existence si l’on se laisse diriger par l’ego.

Le premier travail à faire c’est de se poser les bonnes questions pour pouvoir comprendre nos mécanismes bien ancrés :

  • Pourquoi j’ai besoin d’agir de cette manière ?
  • Qu’est ce que je recherche ?
  • Pourquoi je le recherche ?
  • En quoi l’ego intervient-il dans ma manière de penser ou d’agir ?
  • Comment pourrais-je agir si JE m’écoutais ?
  • Qu’est-ce que je veux MOI, réellement ?

 

Si tu arrives à voir en quoi l’ego intervient et ce qu’il met en place, alors tu pourras contrecarrer son action par un comportement inverse :

J’ai peur / je m’apporte de la sécurité

Je suis jalouse / Je me recentre sur moi-même et trouve ma raison d’être

Je me compare aux autres / J’accepte d’être différente

J’ai besoin de l’accord d’autrui / J’apprends à m’aimer inconditionnellement.

Il faut arriver à se demander POURQUOI on a envie de …. Si la réponse se trouve dans un sentiment qui se rapporte à autrui, c’est que l’ego prédomine.

 

 La vraie valeur d’un homme se détermine d’abord en examinant dans quelle mesure et dans quel sens il est parvenu à se libérer de son ego. Albert Einstein

En Conclusion :

L’ego va t’amener systématiquement sur le chemin de la frustration alors que ton cœur t’amènera sur celui de TA vérité. Apprends à t’écouter et à devenir ta priorité !


Pour écrire cet article, je me suis basée sur l’un des chapitres du livre de Annie Marquier “LA LIBERTÉ D’ÊTRE”

5 Signes qui Montrent que Tu es Prête à Rencontrer l’Amour de ta Vie

Je ne peux pas te dire quand exactement tu vas rencontrer l’amour de ta vie. Mais je peux te dire à partir de quel moment tu es prête à le rencontrer. En effet, le grand amour a besoin de certaines conditions pour s’installer dans ta vie. Les as-tu toutes réunies ?

Tu n’es plus si pressée de le rencontrer !

Tu ne te sens plus seule. Tu ne dis plus « je suis seule », mais « je suis célibataire ». D’ailleurs, tu ne cherches plus l’amour, même si tu l’attends : tu vois la nuance ? Tu es sereine, tu as dépassé cette période où tu avais besoin d’être toujours en couple. En fait, tu n’as pas besoin d’être en couple, tu as envie d’être en couple, c’est très différent. Pour l’instant, tu es très bien en couple avec toi-même, tellement bien que tu es maintenant sûre que la grande rencontre arrivera en temps voulu.

Pourquoi cette sérénité est-elle si nécessaire ? Parce que si tu te sens pressée de trouver l’âme sœur, c’est que tu n’as pas seulement envie de rencontrer l’homme de ta vie, mais aussi de combler un vide affectif. Tu es alors dans les pires dispositions pour commencer une vraie histoire. Tu risques alors de t’accrocher à la mauvaise personne, de tomber en dépendance affective par peur d’être seule et surtout de trouver à un homme des qualités qu’il n’a pas, simplement parce que tu as très envie de croire que tu es enfin face à l’homme de ta vie.

 

Ton objectif n’est plus le mariage ou même la fondation d’un foyer

C’est tellement paradoxal ! Pourquoi faudrait-il justement ne plus penser au mariage ou à un désir d’enfant pour trouver la bonne personne ? Parce que si tu fais cela, tu te fixes un objectif qui n’est pas le bon. Une robe blanche, un bébé, c’est merveilleux mais ce n’est pas un objectif. Si tu désires rencontrer quelqu’un dans le but de réaliser ces 2 rêves, tu penses à l’envers ! Le mariage (ou la vie conjugale) et la fondation d’un foyer découlent naturellement d’une relation harmonieuse. C’est donc la relation que tu dois viser, et le reste suivra. Il s’agit de dissocier les deux sens du mot « mariage » : d’un côté la cérémonie et le nouveau statut social qui en découle, de l’autre côté la vie maritale, cet engagement, ce partage qui est l’application des vœux de la cérémonie, mais qui doit exister bien avant l’échange des anneaux, sinon tout cela n’a aucun sens ! Si tu vises le statut de femme mariée ou le bonheur d’être maman, l’homme que tu rencontreras sera l’otage de tes rêves, et pas l’homme de tes rêves !

Tu es indépendante financièrement

Premièrement cette indépendance financière va éliminer toutes les « mauvaises raisons » qui peuvent inconsciemment motiver ta quête de l’amour (sentiment de fragilité sociale, besoin d’être rassurée, manque d’estime de soi inconsciemment lié à une certaine précarité…) , et qui faussent ta recherche et ta lucidité sur ceux que tu rencontres.

Deuxièmement, tu n’es pas cette princesse en détresse qui attend d’être libérée et couronnée par son prince charmant, comme dans les histoires qui t’ont bercée quand tu étais petite fille. La femme que tu veux présenter à l’homme de ta vie est une reine qui n’a pas besoin d’être sauvée. Veux-tu que ce qui attache ton homme à toi soit la satisfaction narcissique de t’avoir aidée ? Crois-tu que cela puisse être durable ? L’amour se nourrit d’admiration. Celle que va rencontrer l’homme de ta vie est une femme fascinante parce qu’elle est indépendante. Elle peut largement se débrouiller seule, elle n’a besoin de personne : elle est la femme pour qui il voudra se dépasser et qu’il voudra retenir !

 

Tu as réfléchi à tes échecs amoureux et tu en as tiré des leçons

Au lieu d’enchaîner les histoires, tu as pris le temps de te poser après ta dernière rupture et de réfléchir aux schémas récurrents qui ont mené tes rencontres à l’échec jusqu’à aujourd’hui. Tu as fait la part entre les torts de tes ex et tes responsabilités. Tu as aussi vu que bien souvent, l’échec d’une relation est inscrit dans son ADN dès sa naissance : il y a des hommes que tu as choisis pour de mauvaises raisons. Ces raisons, tu les as analysées posément, sans culpabilité, mais avec conscience de tes mauvais choix. Tout est clair, les leçons sont tirées, tu n’as pas d’amertume en pensant au temps « perdu » à cause de ces mauvais choix, car c’était du temps d’apprentissage. Tu peux avancer dans la bonne direction à présent.

Tu t’es rencontrée et tu es tombée amoureuse de toi-même

Ne pas avoir encore rencontré le big love t’a donné une opportunité géniale : avoir le temps de te rencontrer toi-même. Et ça y est, tu es tombée amoureuse de la femme de ta vie : celle que tu vois dans le miroir. Une femme qui connaît sa valeur est terriblement attirante. De plus, elle étonne parce qu’elle n’a pas besoin de convaincre qui que ce soit de vivre à ses côtés.

En effet, tu es maintenant la mieux placée pour savoir à quel point tu es une fille géniale, à quel point la vie avec toi est douce et stimulante en même temps : honnêtement, tout homme sensé qui croisera ta route aura envie de faire le reste du chemin avec toi. Parmi tous ceux-là, tu n’auras plus qu’à choisir celui qui tiendra la distance et parfois te poussera à avancer plus vite.

Comment l’Addiction à la Pornographie de Terry Crews a Failli Tuer son Mariage

Terry Crews avait a priori tout ce dont un homme peut rêver : l’ancien joueur de football américain, acteur reconnu de films et de séries, filait le parfait amour depuis plus de 25 ans avec Rebecca Crews, une sublime chanteuse de gospel. Tous deux mènent des carrières florissantes, sont à la tête d’une famille de 5 enfants et sont même grands-parents. Leur vie conjugale harmonieuse et stable a cependant failli être ruinée par le secret de Terry cachait à sa femme depuis toutes ces années : son addiction à la pornographie.

 

Un secret caché depuis ses 12 ans

Terry Crews est pour beaucoup un modèle masculin : bel homme, sportif, acteur célèbre, plein d’humour, père et époux modèle…

C’est peut-être ce rôle de modèle qui l’a enfermé dans le silence quant à son addiction à la pornographie. Peut-être était-ce aussi tout simplement parce qu’il est d’autant plus difficile de réaliser qu’on est addict dans une société qui banalise les images pornographiques.

Terry Crews a commencé à consommer de la pornographie très tôt, comme hélas beaucoup d’autres. Il avait 12 ans et avait trouvé les VHS de son oncle. Cette curiosité d’enfant aurait pu être sans conséquence dans un contexte familial ou règne l’amour, le dialogue et l’éducation. Mais ayant manqué de cet appui, Terry s’enferme dans ce secret, devient addict, et parvient à dissimuler cela à sa propre femme durant 25 ans.

La réaction forte de sa femme

View this post on Instagram

COMMIT TO SOMETHING

A post shared by Terry Crews (@terrycrews) on

C’est à la suite d’une dispute comme il peut y en avoir dans les couples qui ont une telle longévité que Terry commence à livrer à Rebecca ce lourd secret qui ronge leur mariage : une addiction à la pornographie qu’il cache à tous depuis son enfance, qui les a parfois désunis jusque dans leur sexualité, quand Terry tentait de reproduire des scènes qui nourrissaient son imagination et que Rebecca se sentait soudain mal à l’aise. Il lui révèle également qu’il a parfois fréquenté des prostituées. La pornographie lui avait fait perdre tous ses repères sur l’amour, la sexualité et le désir :

 

« J’ai réalisé que la pornographie utilise les gens. Tu traites les gens comme des objets. Tu les regardes mal. Tu ne les vois pas comme des êtres humains, mais comme des objets que tu peux utiliser. Et cela affecte tout : la manière dont tu parles aux gens, tu penses que tout le monde peut être utilisé, contrôlé, manipulé. C’est que la pornographie te met en tête. Quand tu tombes amoureux, la pornographie ne peut plus faire partie du décor. Quand tu parles d’amour, le porno n’existe pas dans ce monde. Il y a la luxure et il y a l’amour. Ce sont deux choses différentes. Je devais donc entamer une désintoxication. »

Terry Crews

 

Certes, il le devait. Mais sur le moment, sa femme lui a suggéré que ce serait sans elle !

Toutes ces années passées à lui mentir lui ont donné l’impression que toute leur histoire était un mensonge.

 

« Ce qui était le plus difficile à vivre était de savoir que celui que j’aimais, que je respectais et en qui j’avais confiance, n’était pas du tout celui que je croyais. »

Rebecca Crews

 

En se confiant à sa femme, il ne s’attendait pas cette réaction :

« Quand je lui ai dit “c’est fini entre nous”, il a dit “Quoi ? Quoi ? Tu vas me quitter ?”, et je lui ai dit “oui, et je vais prendre ton argent, tu vas payer une indemnité compensatoire pour que j’en profite avec mon futur compagnon !”

Cette réaction nette lui a fait comprendre la déception d’une femme qui se sentait trahie depuis 25 ans. Les yeux de sa femme lui renvoyaient un tel reflet que sa décision était prise : il allait entamer un travail de désintoxication.

« Je ne me suis pas désintoxiqué pour récupérer ma femme : je l’ai fait parce que j’avais besoin de devenir une meilleure personne. »

Terry Crews.

Il avait déçu la seule personne dont le regard comptait à ses yeux, il avait brisé le cœur de la femme qui lui avait donné sa vie. Il était prêt à tout. Et comme il s’est remis en question, Rebecca l’a soutenu, comme toujours. Ils allaient repartir à zéro, 25 ans après leur rencontre.

Comment ils ont sauvé leur mariage : se retrouver par l’abstinence

 Terry Crews a suivi une thérapie. Parallèlement, dans son couple, Rebecca et lui ont entamé une période d’abstinence de 90 jours : 90 jours sans sexe, mais aussi évidemment sans aucune image pornographique. Cette période leur a permis de se redécouvrir, et à Terry de retrouver ses repères et le sens de son désir.

« Ma femme et moi, on s’est abstenu pendant 90 jours. 90 jours, pas de sexe. Seulement notre relation, seulement des discussions. Seulement des câlins. À la fin de ces  90 jours, j’étais plus amoureux, davantage de désir pour elle, j’avais l’impression de mieux savoir qui elle était. »

Terry Crews

Il se sont rencontrés à nouveau, il l’a courtisée à nouveau lors de rendez-vous, comme de jeunes amoureux.

« Et ce n’était pas « Viens, on sort, parce que je sais que j’aurai du sexe après », c’était « Viens, on sort, parce que je veux parler avec toi, je veux te connaître. »

Terry Crews

 

Depuis, il a diffusé des vidéos pour aider les hommes dans la même situation que lui, et a écrit Manhood, how to be a better man, or just live with one (Etre un homme. Comment être un homme meilleur, ou vivre avec un homme meilleur), un livre dans lequel il invite ses semblables à repenser leur définition de la virilité et à se reconnecter à leurs vrais besoins dans la relation amoureuse, des besoins biens éloignés des clichés :

« Laissez-moi vous dire que ce qu’un homme désire, c’est l’intimité. C’est l’intimité que veux. Tu ne veux pas du porno. Tu veux être avec quelqu’un qui te connaît vraiment et qui t’aime tel que tu es. C’est tout ce que tu veux. C’est que veulent tous les hommes. Mais nous avons peur parfois, c’est pourquoi les hommes affichent une façade de «Ouais, je suis le mec, bla bla bla… », mais il y a ce moment où il a peur que tu découvres qui il est vraiment, et que tu ne veuilles plus être avec lui ».

Terry Crews

En acceptant cette part de vulnérabilité, en se remettant en question, en étant totalement transparent avec sa femme au risque de la perdre, Terry s’est redécouvert en même temps qu’il est retombé encore plus profondément amoureux de Rebecca. Après 3 ans de travail sur lui-même, au bout de 28 ans de mariage cette année, Terry parle de celle qui a su lui pardonner, le soutenir et l’aimer encore dans des termes qui sont une parfaite définition du couple :

« Rebecca Crews est ma colonne vertébrale. Quand quelqu’un te connaît, dans ce que tu es de meilleur comme dans les aspects les plus sombres ou les plus sales de ta personnalité, et t’aime quand même, tu vis quelque chose de rare. C’est avec cette personne que tu veux être. »

Terry Crews