russell-talks-ciara-wedding

5 leçons que l’on peut retenir de l’union de Ciara et Russell Wilson

Il y a tout juste un an, Ciara disait OUI à Russell Wilson. Après avoir donné naissance à leur petite fille, le couple est encore plus heureux et solide. Mais quels sont leurs secrets ? Voici 5 leçons que l’on peut retenir de leur union.

1. Ton Prince charmant tu trouveras…

“Tu peux faire et obtenir tout ce que tu veux si tu y crois…”- Ciara

Après une rupture difficile, et surtout lorsque l’on se retrouve mère célibataire, envisager de refaire sa vie est vecteur d’angoisse et souvent de résignation. On imagine que personne ne voudra de nous, qu’aucun homme ne voudra assumer les responsabilités qui incombent à un beau-papa… Donc on se fait une raison et on se concentre sur son enfant en mettant de côté sa vie de femme. Mauvais choix ! Chaque femme a ses chances de trouver ou de retrouver le bonheur.

Ciara en est l’exemple type. Après sa séparation elle était à mille lieues d’imaginer qu’elle rencontrerait l’amour et pourtant… Alors, aie conscience que ton destin est écrit et qu’une belle rencontre t’attend. Ne sois pas défaitiste, car tu mérites l’amour et il te trouvera !

2. Tes principes tu exprimeras

“Si quelqu’un ne vous soutient pas, dans votre vision et vos rêves, qu’il s’agisse de votre partenaire de relation, votre ami, de quiconque, vous devez vous assurer de continuer à avancer. Même si vous êtes la personne la plus forte du monde, finalement, il vous échappe. Vous ne vous rendez même pas compte que vous perdez pied. Et c’est l’endroit le plus effrayant où l’on peut se trouver dans la vie, auprès de ceux qui brisent nos rêves … Je ne veux pas me perdre. Je m’aime trop. J’aime trop la vie.”

Exprimer ses attentes dès le départ d’une relation c’est s’assurer que la vision sera commune. Plus tu diras à ton conjoint quelles sont tes attentes, quelle est ta vision du couple et de l’avenir, quels sont tes projets, plus tu auras de chances de rapidement réaliser si cet homme y est réceptif et s’il sera à même de te combler. Ne sois pas dans le déni par peur de rester seule. N’essaie pas de te convaincre qu’il est le bon si ce n’est pas le cas. Sois lucide. Russell et Ciara ont mis cartes sur table dès le départ. Ils ont fusionné leurs ambitions et décidé de regarder dans la même direction. Leur choix d’abstinence jusqu’au mariage dans le but de consolider leur relation a aussi joué un rôle majeur dans la réussite de ce couple.

“Si tu peux aimer une personne sans sexe, alors tu es sûr de pouvoir aimer réellement cette personne.”- Russell Wilson

Des fondamentaux solides, une vision commune t’aideront à préserver ton essence, car oui tu as le droit de t’aimer et de ne pas passer à côté de tes rêves et de tes principes par amour.

3. Son engagement tu attendras

Avant de te comporter comme une épouse et de littéralement te dévouer corps et âme à ton petit-ami, sois exigeante. Non pas matériellement, mais spirituellement. Impose tes principes et attend qu’il s’engage réellement envers toi avant de le combler. Nous les femmes, avons cette capacité à prendre soin de nos hommes, à nous assurer qu’ils ne manquent de rien, à nous montrer sexy et désirables, à nous lever à n’importe quelle heure de la nuit pour leur cuisiner un plat si leur estomac gargouille, mais cette attitude-là ne doit arriver que lorsqu’un engagement clair est en marche.

Je sais qu’il est difficile de ne pas se montrer sous son vrai jour et de contrôler tout ça; surtout dans une société où les hommes aiment nous mettre en concurrence, mais ne sois pas dupe, un homme qui te veut vraiment n’aura pas besoin que tu lui fasses des alokos à 4h du matin pour savoir qu’il veut s’engager avec toi.

Ciara a attendu que Russell lui prouve sa sincérité et son engagement avant de se montrer entière et attachée. Il a su lui prouver qu’il l’aimait, qu’il serait patient et qu’il prendrait soin de son enfant afin de la rassurer et de lui prouver qu’il était le bon. Toi aussi laisses ton homme te courtiser et faire des efforts, ne laisses pas les rôles s’inverser.

4. La complicité tu privilégieras

“J’ai la chance d’avoir rencontré Ciara, la plus belle femme du monde. C’est aussi la personne la plus gentille que je connaisse, et la plus engagée. Elle représente tout ce dont j’ai toujours rêvé. Je n’oublierai jamais ce jour où, alors que je la regardais à travers un miroir assise au milieu de son dressing, Dieu s’est adressé à moi en me disant qu’il était de mon devoir de la guider. Je lui en ai immédiatement parlé. Je lui ai demandé ce qu’elle en pensait, si on décidait d’enlever toutes ces choses superflues et qu’on décidait de jouer selon les règles de Jesus. Je parle de sexe, évidemment. Je sais au fond de moi que Dieu m’a fait entrer dans sa vie afin que je la bénisse, et inversement.”

Dès le départ de la relation, Russell a annoncé à Ciara prôner l’abstinence, au-delà de la conviction pieuse que cela représente, le but premier de cela est de tisser des liens solides et de faire de ton conjoint ton meilleur ami. Sans sexe, tu te concentres beaucoup plus sur ta relation, sur les besoins de l’autre.

La sexualité a ce défaut de laisser parfois croire à deux personnes qu’elles sont faites l’une pour l’autre, car tout se passe magiquement bien sur l’oreiller, mais après ? La complicité dépasse-t-elle les moments charnels ? Ton conjoint se montre-t-il à l’écoute en cas de désaccord, de conflit ou le sexe est-il le seul remède à cela ? Toutes ces questions doivent se poser. Russell et Ciara sont un véritable exemple de force et de lucidité.

5. Une famille solide tu recomposeras

Après une relation difficile avec son ex, et de surcroît père de son enfant, il est souvent difficile de tourner la (sa) page. Rayer son ex de sa vie de femme, mais pas de sa vie de mère peut parfois nuire aux nouvelles rencontres. Une déception, un chagrin d’amour n’est pas l’ultime tournant de ta vie. Et se morfondre et rester seule n’a jamais été la solution. Lorsque tu seras prête à entamer une nouvelle vie amoureuse, tu le sentiras normalement au fond de toi, mais parfois, une simple rencontre peut déclencher cette envie en toi.

C’est le cas de Ciara, au moment où elle rencontre Russell elle est encore pleine de tourments et fait face à de nombreux problèmes avec son ex le rappeur Future. Mais Russell lui donnera envie de se lancer et lui redonnera confiance en les hommes et surtout lui prouvera qu’il souhaite accueillir et élever le petit Future Zahir né en 2014, comme son propre fils. Il n’en faudra pas plus à Ciara pour se lancer et reconstruire sa vie et fonder un nouveau cocon familial auprès de celui qui a tout fait pour la conquérir et lui offrir l’avenir qu’elle mérite.

[new_royalslider id=”117″]

gabourey

Gabourey Sidibe : comment j’ai combattu la boulimie et mes idées suicidaires

Gabourey Sidibé, cette fameuse actrice américaine de 34 ans connue pour ses rôles importants dans la série Empire ou encore dans le film Precious, ses formes généreuses, ainsi que son énergie folle, a connu de dures épreuves par le passé. Boulimie, idées suicidaires, dépression. Aujourd’hui, elle a décidé d’en témoigner.

“Souvent quand j’étais trop triste et que je n’arrivais pas à arrêter de pleurer, je buvais un verre d’eau, je mangeais une tranche de pain, et je vomissais le tout.”

Partie 1 : Une mère maladroite

“J’aime ma mère, mais il y a tellement de choses que je ne pouvais pas lui dire au cours de ma dépression.”

Gabourey Sidibé explique que c’est dès sa jeunesse, qu’a débuté ce cauchemar boulimique. C’est au collège qu’elle s’est découvert des penchants suicidaires, puisqu’elle se refermait sur elle-même, sans en parler à sa mère parce qu’elle trouvait que  celle-ci ne se montrait pas assez réceptive. Sa mère était une personne aimante et présente, et elle n’avait pas besoin d’être abominable pour ne pas savoir réagir à cette problématique. C’est le cas de nombreuses mères, qui ont un mental fort et une pudeur qui ne permettent malheureusement pas la communication.

Je ne pouvais pas lui dire que je n’arrêtais pas de pleurer et que je détestais tout de moi. Chaque fois que j’essayais de m’ouvrir, ma mère semblait indifférente. Quand j’étais triste à propos de quelque chose, elle me disait d’être plus dure. Quand j’étais en colère, elle me disait de “cesser ma comédie”. Ma mère a toujours eu la foi de dire que les choses allaient bien, mais dire que “demain sera une meilleure journée” ne m’a pas suffi.”

Partie 2 : Le début d’une thérapie

“Le médecin m’a demandé si je voulais me tuer. J’ai dit : Pas encore. Mais quand je voudrais le faire, je sais comment je le ferai.”

En plus de subir des crises de paniques, parfois elle cessait de manger pendant des jours. Elle décide par la suite de se prendre en main, parce qu’elle ne trouvait pas à qui parler, elle décide de consulter un thérapeute à qui elle confie absolument toute ces idées suicidaires, ses peurs, sa haine envers son corps et ses vomissements provoqués.

“J’ai trouvé un médecin et je lui ai dit tout ce qui ne va pas chez moi. Je n’avais jamais fait la liste entière avant, mais comme je m’entendais, je comprenais que traiter cela seul n’était définitivement plus une option.”

Elle explique alors que si elle pouvait appuyer sur un bouton pour disparaître elle le ferait. Après son diagnostic, on lui a prescrit des antidépresseurs ainsi qu’une thérapie de longue durée.

Partie 3 : L’acceptation et l’après

“J’ai juste accepté la dépression comme quelque chose qui fait partie de mon anatomie ; cela fait partie de ma chimie, cela fait partie de ma biologie.”

Aujourd’hui, suite à sa perte de poids, l’artiste va mieux et a pris le temps d’accepter ses moments de faiblesses de souffrance et de profond doute. Elle voit toujours un thérapeute et n’hésite pas à le consulter plus souvent quand sa dépression ou ses angoisses prennent plus de place que d’habitude. Elle conseille vivement cette démarche et dit que “nous devrions tous voir un thérapeute”. Et du côté de ses troubles alimentaires et de la gestion de sa boulimie, elle explique qu’elle doit manger tous les jours, plusieurs fois par jour et pour toujours.  Pour elle, sa boulimie était une manière de faire face à sa dépression. Elle ne lui servait pas à perdre du poids, loin de là. Elle voit également une nutritionniste.

 “J’ai un nutritionniste que j’aime vraiment. Je ne me suis pas faite intentionnellement vomir. Cela fait des années que je ne me suis pas sentie comme ça. Mais si jamaiscette envie me revient alors je devrais  me souvenir de faire les choses qui me font me sentir bien par rapport aux choses qui me font mal.”

Aujourd’hui grâce à son parcours de combattante, Gabourey Sidibé est un exemple pour de nombreuses femmes. Nous sommes dans une ère où l’image est systématiquement jugée, et où certains pensent que le fait d’entrer dans un moule de perfection aide à mieux se sentir dans sa peau. Que plus on est “conforme” à la société, mieux on se sent.

Sauf que les filles, vous n’êtes pas là pour être autre chose que ce qui vous rend heureuse, que ce qui vous fait du bien, sans amoindrir votre santé physique et mentale. Si jamais vous vous sentez partir dans le cercle vicieux des troubles du comportement alimentaire, de la dépression ou encore des idées suicidaires, parlez-en à un médecin ou à un proche capable de vous écouter ou de vous épauler, mais ne restez pas seules !