UBB couv

7 blogueuses beauté qui nous prouvent que l’on peut être noire et avoir de longs cheveux

Elles sont blogueuses beauté, elles sont noires et elles ont des longs cheveux. Vivant au rythme de leurs articles et des réseaux sociaux, elles brisent le mythe qui insinue que les cheveux Afro ne poussent pas et qu’il est difficile d’avoir des (vrais) cheveux longs quand on est noire. Parce que chez Femme d’Influence nous savons que cela est faux, découvre 7 blogueuses beauté qui nous prouvent que l’on peut être noire et avoir de longs cheveux.


1. Cassandra Beccai

www.cassandrabeccai.com

Cass, comme elle se fait appeler sur le web, est une blogueuse et une vloggeuse nappy depuis 7 ans. Elle se décrit comme étant une passionnée du cheveux qui souhaite aider les femmes noires à avoir un Afro plus fort, plus long et plus beau. Pour cela, elle donne des consultations et crée ses propres produits capillaires. Elle a également écrit des e-books sur le sujet, ce qui fait d’elle une blogueuse engagée !

2. Janelle de Ma Beauté Noire Au Top

www.mabeautenoireautop.over-blog.com


Janelle est blogueuse beauté depuis 2009. Elle a lancé son blog car à l’époque, il existait très peu de sites sur le cheveu Afro et la beauté noire. Janelle prodigue de véritables conseils de professionnels et teste un grand nombre de produits afin de donner un avis objectif.

3. Whitney de Pretty Witty 77

www.prettywitty77.com


Whitney est une blogueuse américaine qui partage ses expériences avec ses cheveux longs Afro à travers des vidéos YouTube et sur son blog. Suivie par plus de 60 000 personnes via les réseaux sociaux, elle aime donner des conseils pour pouvoir garder ses cheveux en bonne santé et comment les coiffer.

4. Chime Edwards de HairCrush

YouTube : HairCrush


Chime est une vloggeuse et non une blogueuse. Cela signifie que son blog est entièrement en vidéo via la plateforme YouTube. Portant ses cheveux naturels depuis 2009 après un big chop, elle partage avec le monde ses conseils beauté et cheveux pour avoir une chevelure Afro au top ! Chime a pour objectif d’inspirer d’autres femmes à prendre soin de leurs cheveux naturels et partage toutes ses expériences sans retenue (les bonnes comme les mauvaises telles que les dégâts de la chaleur sur ses propres boucles).

5. Whitney de Naptural 85

www.naptural85.com


Grande fan du Do It Yourself, Napural85 est une blogueuse qui est retournée au naturel depuis août 2008. Elle diffuse ses conseils en vidéo grâce à YouTube où elle a débuté avec une vidéo sur sa transition de cheveux défrisés à naturels. Aujourd’hui, elle partage des tutoriels coiffures ou encore des recettes pour aider les femmes à prendre soin de leurs cheveux naturels.

6. Jess de MahoganyCurls

YouTube : MahoganyCurls

Tout comme la vloggeuse Chime Edwards, le “blog” de Jess se déroule sur YouTube. Son aventure capillaire commence en 2009 après son big chop, chose qu’elle a réitéré en 2014 puis en 2015. Véritable passionnée de soins pour cheveux naturels, Jess aide les personnes qui la suivent à trouver des produits adaptés pour leur Afro. Elle donne aussi des astuces coiffures pour que leurs cheveux poussent plus vite et plus longs.

7. Cipriana Quann &  TK Wonder d’Urban Bush Babe

www.urbanbushbabe.com

Longtemps moquées à cause de leurs cheveux Afro, les deux jeunes femmes étaient complexées. Mais ce temps là est révolu et leur blog beauté spécial fait un carton à travers le monde entier. Les jumelles souhaitent que leur site soit une source d’inspiration pour les femmes qui portent leurs cheveux naturels. Elles ont dans l’idée de connecter ces dernières entre elles pour qu’elles puissent s’inspirer et partager leurs idées et leur expérience.

Qui a dit que les cheveux Afro ne pouvaient pas être longs ? Ces 7 blogueuses prouvent bien le contraire et encore mieux, elles démontrent qu’ils peuvent être longs ET naturels. Le secret est d’en prendre soin le plus possible en découvrant ce dont ils ont besoin pour être en bonne santé. N’hésite pas à partager également tes blogueuses beauté qui ont de longs cheveux Afro en commentaire pour que tout le monde puisse les découvrir également.

4db51a35e6b5242811a8855c35d393aa

Pourquoi il est si difficile de trouver l’amour ?

Selon différents experts, psychologues, sexothérapeutes,… pour trouver l’amour, il faudrait faire un travail sur soi, notamment en lâchant prise par rapport à certains mythes et craintes auxquels on croit.

Peut-être parmi la croyance la plus connue dans ce contexte, c’est celle du Prince Charmant. Tu te souviens peut-être de « Think Like a Man » (2012), inspiré du bestseller de Steve Harvey « Act Like a Lady, Think Like a Man ». Dans ce film, le personnage de Lauren, interprété par Taraji P. Henson, est P-DG et célibataire depuis plusieurs années car elle attend l’homme qui aura tous les standards qu’elle a fixés. Avoir des standards est une très bonne chose, mais dans son cas, plus que des critères, c’est en fait l’homme parfait qu’elle attend. Dans un article paru dans le magazine féminin français Version Femina, le psychologue Philippe Brenot recommande, non pas d’adapter ses critères, mais plutôt de ne pas tous les mettre au même niveau :

« Au lieu de rêver à l’homme idéal, il vaut mieux préférer rencontrer l’homme imparfait qui vous plaira et vous rendra heureuse. »

Dans le film, Lauren finira par hiérarchiser ce qui lui paraît plus important chez un homme : avoir un compagnon qui gagne énormément d’argent mais qui ne se préoccupe pas vraiment d’elle VS. un homme qui ne gagne pas encore autant qu’elle mais qui est résolument tourné vers elle et qui lui accorde toute l’attention dont elle a besoin.
Avoir des standards est très important, mais ça ne doit pas te faire manquer des opportunités en amour parce que tu leur donnes tous la même importance. Pour éviter une situation comme celle-là, tu pourrais « classer » tes critères en mettant en avant ceux qui te paraissent prioritaires, comme Lauren l’a fait dans « Think Like A Man ». Ça ne remet aucunement en cause les hauts standards que tu as choisis, au contraire. Tu pourrais même découvrir chez ton futur partenaire des qualités que tu n’avais pas pour critères, mais qui te plaisent et font de lui ce qu’il est.

La difficulté à trouver l’amour peut venir aussi d’une autre problématique : le fait de peu ou mal se connaître. En effet, lorsqu’on apprend à mieux se connaître, on développe naturellement l’estime personnelle et la confiance en soi. C’est en travaillant sur ces points que les rencontres sont facilitées car on n’attend rien de l’autre, si ce n’est l’échange. On est également consciente de sa valeur. En règle générale, mieux se connaître permet d’être davantage à l’écoute de soi et de ses envies, de ses exigences. Ainsi, tu fais des choix assumés et non par défaut. Le psychosociologue français Jacques Salomé l’explique très bien dans une interview accordée au magazine français Psychologies : « Le manque d’amour de soi – cet amour fait de bienveillance, de respect – a des conséquences directes sur nos relations avec autrui. Il se traduit par un manque de confiance, des doutes et de la méfiance qui vont générer ou entretenir soit des relations à base d’appropriation et de possessivité, soit des relations de type persécuté-persécutant. Si je ne m’aime pas, je ne pourrai pas aimer, puisque je serai dans le besoin et l’exigence d’être aimé. »

Te connaître parfaitement participe grandement à ton équilibre et à ton bien-être. Et forcément, tu es plus sereine et disposée à interagir avec les autres. Pour renforcer cette confiance en toi, tu peux faire une série de petits exercices. Par exemple, tu peux noter dans un carnet ce que tu as accompli dans la journée, même les petites choses. Tu verras que tu es capable de beaucoup. Cela te fera prendre davantage confiance en ta valeur. La méditation te permet aussi de prendre le temps pour toi, ne serait-ce que quelques minutes par jour.

Une des autres barrières qui peuvent faire obstacle à la recherche d’un partenaire, c’est la peur de rencontrer quelqu’un. Souvent, ça se traduit par des pensées négatives : on appréhende les réactions de l’autre dans telle ou telle situation avant même que ça ne se produise. On pense au pire. Il peut s’agir de craintes liées au passé. Attention, vouloir être prudente et ne pas tomber amoureuse trop vite est une attitude saine et recommandée. Là où ça peut devenir un problème, c’est si tu ne sors pas beaucoup ou si tu te replies sur toi par exemple. Selon la psychothérapeute Sylvie Tenenbaum, les femmes « (…) se torturent l’esprit pour comprendre ce qu’elles appellent “l’échec” de leur vie affective. Mais il suffit d’écouter leur a priori sur les hommes, d’observer leurs comportements et leurs choix de partenaires, pour comprendre que la peur est à l’origine de leurs attitudes et de leurs errements. »

Sans forcément sortir tous les soirs ou écumer tous les speed dating, tu peux recommencer à sortir entre amies, juste pour passer un bon moment entre copines. Tu verras que naturellement, tu reprendras goût aux sorties fun. On dit que les rencontres se font souvent via le cercle d’amis 😉 Avec Internet, certains ont pensé que les rencontres allaient être facilitées, notamment avec les réseaux sociaux. Mais les sites et autres applications de dating n’ont pas toujours été vus d’un bon œil. Toujours est-il que ces supports se sont pas mal développés ces dernières années. Preuve qu’il existe un réel besoin car il peut effectivement être difficile de trouver l’amour. Ceci étant dit, pourquoi ne pas tester une application de dating ? Peut-être pas Tinder qui a une réputation sulfureuse… Mais il existe plusieurs applications bien faites et ludiques qui mettent peut-être moins de pression sur la rencontre (même si évidemment, il y en a toujours de la pression hein les FI ????)

Speed dating, applications et sites de rencontres, forums, événements dédiés aux célibataires, émission de télé-réalité… Rencontrer l’amour peut être vécu comme une réelle difficulté. Tu dois prendre conscience que rien est insurmontable. L’une des choses à faire, c’est de te demander ce qui bloque et pourquoi. S’agit-il de peur ou de croyance qui t’empêchent d’avancer ? Une fois les causes cernées, tu dois travailler sur elles pour arriver à un stade où tu seras prête à choisir un partenaire et à avancer avec lui.